FCNA-RC Lens (D1) : "Une pression positive"

Battus à Bordeaux (0-2) lors de la soirée inaugurale, les Canaris accueillent les Lensois pour le compte de la 2e journée du championnat de France. Coup d'envoi de la rencontre, samedi 4 août à 17h15. Invaincus à domicile depuis le 17 septembre 2000, les Nantais ont une "pression positive" selon Nicolas Gillet. Devant les 35000 spectateurs attendus, parmi lesquels 22000 abonnés - un record pour le club ! -, ils souhaitent produire "le jeu qui est le nôtre" comme le résume Frédéric Da Rocha. Sur la nouvelle pelouse de la Beaujoire, testée lors d'un entraînement à huis-clos, les Jaunes ont envie de briller.

 la nouvelle pelouse de la Beaujoire

Nantes, le 3 août 2001. "Si l'on commence à se prendre la tête après le premier match : c'est grave pour ne pas dire ridicule." Fort de son expérience (277 rencontres en D1), Stéphane Ziani sait prendre du recul avec les évènements. Dès la défaite girondine consommée, il relativisait déjà la portée de celle-ci en remarquant simplement que Nantes "était venu à Bordeaux pour produire du jeu et gagner... sans y parvenir". Après une analyse vidéo des images de la rencontre, Raynald Denoueix a convié ses joueurs - dès mardi 31 juillet - à une discussion technique. Rien n'a filtré de la séance mais gageons qu'elle a porté sur les fondamentaux du collectif nantais, le coach reconnaissant que les deux buts encaissés l'ont été sur "des erreurs de replacement".
Invaincu à la Beaujoire depuis le 17 septembre 2000 (11 victoires et 2 nuls), le FCNA entend désormais préserver sa souveraineté territoriale face au RC Lens... une équipe qui reste sur deux succès consécutifs dans la cité des Ducs (1-0 en 1999-2000, 2-0 en 2000-2001). Entraînés par Joël Muller, les Nordistes ont entamé la saison 2001-2002 en dominant Lyon (2-0) à Bollaert. "Nous n'allons pas nous laisser endormir par ce bon résultat, prévient l'ex-technicien messin. Nous serons vigilants sur les tâches ingrates comme la récupération du ballon qui doit constituer l'une de nos forces principales." A 24 heures du déplacement sur les bords de l'Erdre, la confiance a été renouvelé au groupe vainqueur des Gones.

Retour de Viorel Moldovan en attaque

Stéphane Ziani

Du côté de la Jonelière, l'optimisme prévaut. Frédéric Da Rocha souhaite "produire le jeu qui est le nôtre" tandis que Nicolas Gillet évoque "la pression positive qui nous oblige à nous plonger à fond dans cette aventure". Le défenseur central n'hésite pas à revenir sur le récent derby de l'Atlantique : "Tactiquement, nous avons mal négocié ce rendez-vous. Plus expérimentés, les Bordelais ont mieux géré les moments importants. Et nous n'étions pas à notre meilleur niveau. Devant nos supporters, nous aurons évidemment l'envie de bien faire. Il n'y pas d'inquiétude à avoir. Nous allons nous réveiller."
Toujours privé d'Eric Carrière - et peut-être d'Olivier Quint -, Raynald Denoueix a rappelé Viorel Moldovan, non retenu la semaine passée. L'attaquant a subi le contrecoup du stage en Autriche et il revient à son meilleur niveau.
"Entre ses nombreuses sélections et ses changements de club, Viorel n'avait pas le souvenir d'avoir suivi une vraie préparation depuis longtemps", commente le successeur de Jean-Claude Suaudeau. Associé à Pierre-Yves André, l'international roumain devrait avoir pour mission de fixer les rangs adverses afin de dégager des espaces à l'ancien Bastiais. "Recevoir les Lensois n'induit pas de pression particulière, poursuit l'entraîneur. Sur leur première prestation, ils ont montré une belle mobilité et un peu de réussite..." Comme l'an dernier où ils avaient trouvé l'ouverture dans les ultimes minutes ! Sur leur nouvelle pelouse, testée hier à huis-clos, les coéquipiers de Mickaël Landreau savent qu'ils devront satisfaire un public gourmand. Cette affiche leur fournit aussi l'opportunité de prendre trois points pour décoller au classement.

P.M.

Les groupes

FCNA RC Lens
Grondin, Landreau - Armand, Delhommeau, Fabbri, Gillet, Laspalles - Berson, Da Rocha, Olembe, Quint, Savinaud, Ziani - André, Dalmat, Moldovan, Vahirua.
Entraîneur : Raynald Denoueix.
Warmuz, Chabbert - Sikora, Wallemme, Ismaël, Coulibaly, Lachor - Coly, Sarr, Blanchard, Pédron, Coridon - Diouf, Moreira, Sakho, Rodriguez.
Entraîneur : Joël Muller.