COUPE DE FRANCE - 1/4 DE FINALE
Nantes passe logiquement face à Rennes (3-2)

Nantes, le 17 mars 2004. Les choses avaient mal commencé pour le FC Nantes Atlantique à l'occasion du quart de finale qui l'opposait à Rennes. D'abord par la non-qualification de Viorel Moldovan qui ne pouvait prendre part à la rencontre puis par le score à la mi-temps. Rennes menait 0-1 sur un but de Barbosa dans les arrêts de jeu. Mais en seconde période, forts de leur motivation et de leur jeu, les Canaris l'emportaient finalement et rejoignent Paris et Dijon dans le dernier carré.

ix jours seulement après une confrontation en championnat qui avait vu les Canaris l'emporter au stade de la Route de Lorient, le FC Nantes Atlantique et Rennes se retrouvaient à l'occasion d'un match de Coupe de France. A la clé, une place pour une demi-finale... Craignant sans doute le potentiel offensif des Canaris, le Stade Rennais déposait un recours pour des motifs administratifs qui empêchait Viorel Moldovan de tenir sa place. Une demi-heure avant le coup d'envoi ! Grégory Pujol était donc aligné avec Marama Vahirua en attaque. De son côté, Laszlo Bölöni reconduisait le 3-5-2 qui s'était montré solide à Nice, malgré la défaite.
Après un début de rencontre timide des Bretons, la formation rennaise manquait d'ouvrir la marque sur une mauvaise relance des Canaris. Kallström récupérait le ballon dans les pieds de Mario Yepes et trompait Mickaël Landreau d'un tir croisé. Il fallait un sauvetage sur la ligne de Jérémy Toulalan pour avorter cette tentative (22e). Le milieu de terrain se blessait d'ailleurs en heurtant le montant du but. La rencontre s'emballait alors et Sylvain Armand répondait en trouvant le poteau de Chaigneau d'une frappe des vingt-cinq mètres (25e) Marama Vahirua lui emboîtait le pas mais ne trouvait pas le cadre (33e) ou butait sur Chaigneau (45e) Grégory Pujol (39e) ou encore Gilles Yapi (42e) n'avaient pas plus de chance que leurs coéquipiers. Le jeune Ivoirien trouvait lui aussi le montant du but de Chaigneau.

Marama Vahirua, buteur et passeur !

Comme au match il y a dix jours, les Canaris avaient touché par deux fois le bois ! Mais les similitudes s'arrêtaient là car, sur une action construite, Rennes trouvait la faille juste avant la pause. Barbosa, bien isolé dans la surface, plaçait une tête puissante qui mettait Mickaël Landreau hors de portée : 0-1 (46e) Le coup parfait pour Rennes qui pouvait alors se contenter de fermer le jeu. La seconde période s'annonçait difficile...
A onze en défense, les Bretons résistaient aux assauts de Nantais qui avaient parfois tendance à se précipiter. Mais la persévérance ligérienne finissait par payer. Sur une remise de Grégory Pujol, Marama Vahirua plaçait une puissante frappe qui ramenait les deux formations à égalité : 1-1 (64e) Sans doute assommés par cette égalisation, les Bretons ne semblaient pas disposer des ressources nécessaires pour tout refaire. Et les joueurs de Loïc Amisse d'enfoncer le clou cinq minutes plus tard. Sur un centre magistral de Marama Vahirua, Gilles Yapi catapultait le cuir d'une tête rageuse au fond des filets : 2-1 (71e)

Marama Vahirua a ouvert la voie à Nantes en obtenant l'égalisation
Marama Vahirua a ouvert la voie à Nantes en obtenant l'égalisation

L'Ivoirien marquait son premier but sous les couleurs nantaises en même temps qu'il donnait l'avantage à sa formation. Laszlo Bölöni avait beau changer son organisation pour passer à deux attaquants, mais ce sont les Canaris qui se mettaient définitivement à l'abri en inscrivant un troisième but. Sur un coup-franc mal joué par Frei, Jérémy Toulalan interceptait le cuir et, tel un bolide, remontait tout le terrain. Devant Faty, il disposait d'un vaste choix puisque quatre Canaris l'avaient rejoint. Il optait pour Shiva N Zigou qui ne manquait pas le coche : 3-1 (88e) Le Gabonais, entré trente secondes plus tôt, inscrivait un but sur son premier ballon ! Rennes réduisait bien le score dans les arrêts de jeu sur un but contre son camp de Nicolas Gillet (91e) mais c'est bien à Nantes que revenait le droit de se joindre à Paris et à Dijon pour les demi-finales de la Coupe de France. Une victoire somme toute méritée des Canaris.

F.C.

Tout sur le match...

• Fiche club : Rennes
• Mickaël Landreau : "Seul le résultat compte !"
• Frédéric Da Rocha : "Nantes est l'équipe de l'Ouest"
• Des Canaris sur leurs gardes pour la venue de Rennes
• Club Arribas : l'entraînement
• L'entraînement en images
• La feuille de match
• Le match en actions
• Les coulisses en images
• Quart de finale : Les résultats
• Le compte rendu du match
• Les réactions
• Le plan de jeu
• Le FC Nantes en chiffres
• Loïc Amisse : "Ce sont des moments forts !"
• FC Nantes - Rennes en images
• Parcours en Coupe de France
• Les actions en vidéo