ENTRE DEUX MATCHES
Les Canaris, déçus, refusent de douter"

Nantes, le 4 décembre 2003. La frustration. C'est le sentiment qui animait les Canaris après leur défaite face à Lille, une formation qu'ils estimaient à leur portée. Mais ce matin, c'est aussi l'inquiétude qui ressortait de leurs propos. Le calendrier ne leur laissera cependant pas le temps de cogiter. Dans trois jours, ils recevront Toulouse avec l'objectif absolu de prendre les trois points de la victoire.

athieu Berson
"Nous vivons un début de crise par rapport aux défaites mais pas par rapport à l'état d'esprit et à l'ambiance qu'il y a dans le groupe. Maintenant, on est forcément inquiets. On ne part pas sereins. On se pose des questions, individuellement et collectivement. L'équipe doute un peu mais nous sommes solidaires. Nous avons sans doute la chance de rejouer dans trois jours... On n'a pas envie de revivre la saison dernière. Toulouse peut mettre fin à cette mauvaise série à la Beaujoire mais peut aussi, en cas de défaite, nous enfoncer au classement. On va tout faire pour réagir."

Frédéric Da Rocha
"A Lille, on ne s'est pas trop mal débrouillé, même réduits à dix. On avait le match bien en main. En ce moment, ça nous fuit. Il faut continuer, la chance va tourner. Il faudra tout faire samedi. On perd cinq matches sur six, mais on ne méritait pas de perdre tous ces matches. Mais c'est à nous d'être plus rigoureux sur le terrain.
Maintenant, on ne peut pas parler de doute. De la déception, oui. On a l'impression qu'on a fait de bonnes choses mais qu'on n'est pas récompensés. Il faut garder en tête l'objectif de samedi qui est de prendre absolument les trois points. Nous avons une envie de revanche et d'aller de l'avant. Nous sommes dans une période délicate mais nous allons tout faire pour nous en sortir."

Pascal Delhommeau
"Nous sommes frustrés. C'est devenu dur après l'expulsion de Mario de rester sur un match nul. Mais on prend ce but juste après. Si on avait pu tenir jusqu'à la mi-temps...
C'est le cinquième revers. Ca commence à cogiter. Maintenant, il faut travailler pour Toulouse, se reprendre pour se remettre dans le bons sens."

Propos recueillis par F.C.

Mathieu Berson
Mathieu Berson