Florin Bratu, un challenge et une grosse envie

Nantes, le 22 juillet 2004. A l'occasion d'une conférence de presse donnée cet après-midi avant son premier entraînement avec les Canaris - et avec l'aimable traduction de Claudiu Keserü -, Florin Bratu n'a pas caché son impatience de montrer ses qualités. Le Roumain, qui portera le numéro 9, n'en a pas moins conscience de la lourde tâche que représente le fait de succéder à un autre Roumain, Viorel Moldovan.

ans quel état d'esprit te trouves-tu après avoir signé au FC Nantes Atlantique ?
Florin Bratu :
Je suis très content. Content d'avoir signé ici et content d'avoir rejoint le championnat de football français qui est un championnat très fort. J'ai très envie de montrer mes qualités.

Tu porteras le numéro 9...
Florin Bratu :
Oui. Je sais que c'est une lourde tâche car c'était celui de Viorel Moldovan. Il faudra faire au moins aussi bien... Succéder à Viorel Moldovan est un vrai challenge. J'espère faire aussi bien que lui. Pour le Club. J'ai très envie de me préparer...

Peux-tu nous dire quels sont tes points forts et tes qualités ?
Florin Bratu :
Je suis quelqu'un de modeste. C'est au coach et aux dirigeants de la dire. Je suis très gêné de dire "j'ai ça ou ça"

Florin Bratu portera le n°9 des Canaris
Florin Bratu portera le n°9 des Canaris

Quelques mots sur ta saison en Turquie ?
Florin Bratu :
J'ai connu une période moyenne après mon départ en Turquie. Quand je suis arrivé, Galatasaray était sixième au classement ce qui est mauvais pour Galatasaray. Du temps du premier coach que j'ai connu, ça allait. Puis, sur la fin, le coach a été remplacé et je n'étais plus titulaire...

Qu'as tu retenu de ton passage en Turquie ?
Florin Bratu :
C'est un autre championnat. Plus fort qu'en Roumanie, avec plus de pression. J'en ai tiré de l'expérience.

Que connaissais-tu de Nantes avant de venir ?
Florin Bratu :
Je n'ai pas vu beaucoup de matches de Nantes. Je sais que c'est un collectif très jeune. Je connais aussi Landreau contre qui j'avais joué en Espoirs à Brest, en 2001 (Ndlr : victoire 4-0 de la France)

Physiquement, te sens-tu prêt pour jouer et te fixes-tu un nombre de buts à inscrire pour la saison à venir ?
Florin Bratu :
J'ai suivi la préparation physique avec Galatasaray pendant trois semaines en Hollande. Je suis donc prêt pour jouer. Pour les objectifs, je préfère parler sur le terrain et tout donner. Il est inutile de se donner des objectifs. 

Traduction de Claudiu Keserü - Propos recueillis par F.C.

Loïc Amisse : "Du Cissé et du Trézeguet"

Quelles sont les qualités de Florin Bratu ?
Loïc Amisse :
Il a du Cissé et du Trézeguet, dans la valeur. Après, c'est à lui de le montrer. Il a de la prestance physique, de la technique, de la vitesse et le sens du but. Ce sont des éléments indispensables pour faire un bon attaquant.

Pourquoi l'avoir choisi ?
Loïc Amisse :
Nous avions une palette de joueurs qui nous intéressaient. Outre les impératifs financiers, on sent un potentiel chez ce joueur. En plus, il sera un bon complément avec les attaquants déjà présents au Club.

 
  • Club José Arribas : L'entraînement en vidéo
• Fiche club : Cork City FC
• L'entraînement en images du 21 juillet
• Florin Bratu, un challenge et une grosse envie
• Loïc Amisse : "Une force se dégage"
• L'entraînement en images du 22 juillet
• Cork - FC Nantes : Pour une place en demi-finale
• Cork - FC Nantes : Le dernier entraînement en images
• Nantes se sort du piège irlandais (1-1)
• Cork - FC Nantes (1-1) : les réactions
• Nantes-Cork : Le plan de jeu
• Cork -FC Nantes : La feuille de match
• Les images de Cork -FC Nantes