Paris SG - FC Nantes : Les Canaris à l'assaut du K2

Nantes, le 30 septembre 2005. Après la réception du leader, le FC Nantes se déplacera chez le second, Paris, en 10e journée de Ligue 1. Avec une défense décimée par les blessures, la formation de Serge Le Dizet entend bien ramener au moins un point du Parc des Princes pour relever la tête après deux défaites consécutives.

'est avec une défense centrale inédite que le FC Nantes Atlantique se déplacera au Parc des Princes, samedi 1er octobre (17h15), dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1. Jean-Jacques Pierre blessé après quelques minutes de jeu face à Lyon (entorse de la cheville), c'était au tour de Mauro Cetto de déclarer forfait avant le dernier entraînement de la semaine. Victime d'un coup au talon d'Achille, l'Argentin se ressent toujours d'une douleur et ne sera donc pas du déplacement à la capitale. Du coup, Serge Le Dizet fera appel à Pascal Delhommeau, tout juste en reprise après cinq semaines d'absences, pour évoluer au côté de Nicolas Savinaud. "On a coutume de dire que les latéraux se mettent au diapason de la charnière centrale, commente Franck Signorino. Il faudra rapidement nous adapter. A l'entraînement, tout s'est bien passé mais il est vrai que nous partons un peu à l'inconnue en match."
D'autant que les Canaris feront face à un gros potentiel offensif parisien, au complet, avec le retour annoncé de Jérôme Rothen. "Il s'agira effectivement d'un bon test pour la défense, poursuit le latéral gauche. Avec un Kalou qui perfore les défenses centrales et un Pauleta qui joue à la limite du hors-jeu..." Le technicien nantais reste néanmoins philosophe. "Ce sont les aléas d'une saison, même si avoir deux ou trois blessures dans un même secteur est quelque chose de difficile. La base du jeu, surtout à Nantes, est de bien défendre pour bien attaquer. Les deux phases sont indissociables. Nous devrons rester proches les uns des autres." Ce discours technique ne signifie pas pour autant que les Canaris se présenteront sur la pelouse du Parc des Princes avec l'unique intention de défendre chèrement leur peau, en victime expiatoire. "On sait que Paris va tout faire pour gagner, explique Mickaël Landreau. Cela nous offrira plus d'espaces. Il faudra donc être solides et ne pas hésiter à aller de l'avant dès que l'opportunité se présentera." Absent face à Lyon, le capitaine nantais est resté incertain jusqu'au dernier entraînement.

"Quelque soit la manière,
ramener des points"

Avec Mickaël Landreau donc mais sans Imed Mhadhbi - il a quitté prématurément le terrain lors de la dernière séance d'entraînement, apparemment non remis du coup reçu à la cheville droite face à Lyon -, le FC Nantes n'est pas épargné par les blessures depuis quelques semaines. "La trêve qui arrive sera la bienvenue pour récupérer de ces blessures qui traînent", commente simplement Serge Le Dizet. Le technicien dispose néanmoins de plusieurs possibilités pour pallier l'absence du Tunisien. La question sera essentiellement de préserver un équilibre déjà fragilisé par l'obligation d'aligner une défense centrale new look.
A défaut d'être convaincant dans le jeu, le Paris Saint Germain a su se montrer réaliste et efficace devant le but adverse grâce à son buteur-maison, Pedro Pauleta. Pour la venue du FCNA, le Portugais - buteur la saison dernière - retrouvera son coéquipier Jérôme Rothen pour l'alimenter en centres au cordeau. Ajoutez à cela les qualités de perforation de Kalou et Dhorasoo, et on comprend mieux l'étendue de l'arsenal offensif, impressionnant et varié, dont dispose Laurent Fournier. "Paris n'a pas encore trouvé une identité de jeu mais dispose de joueurs pouvant faire la différence à tout moment, explique le coach de la Maison Jaune. A nous de faire en sorte que ce collectif ne se mette pas en place et que les individualités ne puissent s'exprimer." Une donne que les Canaris étaient parvenus à maîtriser face à Lens - un autre gros collectif au sein duquel s'épanouissent quelques belles individualités - et, plus récemment, face à Lyon, le résultat en moins. Restant donc sur deux défaites consécutives, Mickaël Landreau et ses coéquipiers espèrent bien mettre un terme à cette situation en ramenant au minimum un match nul de la capital. "Il faut tout faire pour ramener des points, assène ainsi Franck Signorino. Quelque soit la manière, il nous faut des points." Histoire de passer la petite trêve qui suivra à l'abri du doute. Les supporters nantais y croient en tout cas puisque l'espace visiteur affichera complet avec quelques 1200 aficionados. 

F.C.


 
  • Ligue 1 : Le programme de la 10e journée
  • La fiche du Club : Le Paris Saint-Germain
  • Paris SG - FC Nantes : Les statistiques
  Club José Arribas : L'entraînement du 28/09 en vidéo
  • Galerie photos : L'entraînement du 28/09 en images
  • Serge Le Dizet : "Nous avons besoin de points"
  • Galerie photos : L'entraînement du 29/09 en images
  • Galerie photos : Le dernier entraînement en images
  • Paris SG - FC Nantes : Les Canaris à l'assaut du K2
  • Paris SG - FC Nantes : Le match en actions
  • Paris SG - FC Nantes : La feuille de match
  • Nantes hors-jeu face à Paris (2-0)
  • Paris SG - FC Nantes Le plan de jeu
  • Statistiques : Le temps de jeu des Canaris
  • Paris SG - FC Nantes : les images de la soirée
  • L'entraînement du 4 octobre en images
  • L1 - 10e journée : Paris et Bordeaux dans la roue
  • Galerie photos : L'entraînement du 5 octobre en images
  • Bud à la retraite, la fin d'une histoire