26 janvier 2018

''Il faut ramener des points''

Abdoulaye Touré

En déplacement à Guingamp pour la 23ème journée de championnat, les Canaris entendent bien réagir. "Il faut ramener des points, résume Abdoulaye Touré. On doit gagner et faire plaisir à nos supporters."

Ressens-tu de la fatigue avec l'enchaînement des matches ?
Abdoulaye Touré :
C'est vrai, j'avais un peu plus de fatigue. C'est la première fois que j'enchaîne autant de matches comme ça. Mais là, avec la coupure de Bordeaux, ça m'a fait du bien. Il faut maintenant enchaîner. Ce sera mieux.

Comment expliques-tu le passage moins bien du FC Nantes ?
Abdoulaye Touré :
Ca arrive dans chaque équipe. Il y a un moment où on est moins bien. C'est une période où on doit se remobiliser et se remettre en question. C'est la meilleure chose à faire. On ne doit compter que sur nous-mêmes.
Contre Bordeaux, on a manqué de justesse, techniquement et tactiquement. Le pressing était dispersé. Maintenant, on doit remettre le bloc équipe en place. C'était notre force sur la première partie de saison.

L'équipe est-elle fatiguée, physiquement et mentalement ?
Abdoulaye Touré :
Je pense qu'il s'agit de fatigue physique. Mais comme nous le dit le préparateur physique, la fatigue est dans la tête. Quand on est prêt à enchaîner les matches et à aller au bout de nous-mêmes, on est prêts à faire de grandes choses.

La 5ème place est-elle possible à la fin de la saison ?
Abdoulaye Touré :
En juin, on m'aurait dit qu'on serait 5ème en janvier, j'aurais signé. On n'est pas là par hasard. On est dans une période délicate et vous posez la question. Mais je pense qu'on est à notre place. Il ne faut pas oublier qu'il reste beaucoup de match. On vit une période difficile, mais ça va tourner. Il ne faut pas baisser la tête. Il faut aller de l'avant.

Ce classement a-t-il ajouté de la pression ?
Abdoulaye Touré :
Je ne pense pas. Le fait qu'on ait perdu bêtement des points a mis cette pression.

T'attendais-tu à jouer autant ?
Abdoulaye Touré :
Non, je ne m'y attendais pas. Mais ça montre que le travail fourni jusqu'à présent paye. Il faut que je continue à progresser. J'ai encore plein de points à améliorer. Que ce soit sur le physique, la tactique, le mental... sur tous les plans. J'ai la chance d'avoir un grand coach pour ça.

L'éliminatin des deux coupes, une frustration ?
Abdoulaye Touré :
C'est bien sûr frustrant. Quand on a des objectifs collectifs et individuels... maintenant, c'est à oublier. On doit se concentrer sur le championnat.

Tu as porté le brassard de capitaine...
Abdoulaye Touré :
Ca montre que le club a confiance en moi. J'ai eu la chance de le porter en équipes de jeunes. Mais c'est différent en équipe première. Ca montre qu'on a gravi des échelons. C'est une fierté, mais pas une fin en soi.

As-tu douté avant de t'imposer ?
Abdoulaye Touré :
Je suis quelqu'un qui ne doute jamais. Je sais ce que j'ai à faire et à améliorer. Les saisons où je jouais moins m'ont permis de travailler sur moi-même et mon mental.

Les derbys ne vous ont pas trop réussi, cette saison ?
Abdoulaye Touré :
On aborde ce match à Guingamp en se disant qu'il faut ramener des points. Sur le mois de janvier, on n'a pas gagné ce qu'on espérait. On vise un résultat à Guingamp. Il faut le gagner et faire plaisir à nos supporters.
Guingamp a de la qualité. S'ils nous talonnent, c'est mérité. Ce sera un match avec nos armes. Nous sommes notre propre adversaire.

Le match aller reste-t-il un bon souvenir ?
Abdoulaye Touré :
Oui, c'est le match où j'ai ouvert mon compteur buts. J'espère encore marquer, et pourquoi pas encore faire gagner l'équipe.


EA Guingamp - FC Nantes

23ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 27 janvier 2018, 20h - Stade de Roudourou