10 février 2018

''J'avance étape par étape''

David Alcibiade

Formé au LOSC après Clairefontaine, David Alcibiade pourrait profiter des absences de Diego Carlos et Nicolas Pallois pour connaître sa première titularisation à la Beaujoire. "Vivre cette ambiance à la Beaujoire sur le terrain, ce serait quelque chose de formidable. J'espère en avoir la possibilité."

Avec les absences en charnière centrale, tu pourrais être titulaire face à Lille...
David Alcibiade :
De notre côté, on ne sait pas quelle sera l'équipe alignée. Nicolas Pallois et Diego Carlos sont suspendus. Pendant la semaine, le coach a fait différentes mises en place. On ne sait pas quelle sera l'équipe retenue. Je me tiens prêt s'il fait appel à moi.
Quand je suis entré en jeu à Strasbourg, j'ai joué 30 minutes dans l'axe. J'ai même été décisif pendant ce match, et j'ai montré au coach que j'étais capable de jouer dans l'axe. J'ai aussi commencé ma carrière en Equipe de France U16 en tant que défenseur central. Je connais bien le poste. Mais si je suis appelé dimanche, ce sera ma première titularisation.

 

Lille reste-t-il un souvenir particulier ?
David Alcibiade :
Bien sûr, c'est mon club formateur, celui où j'ai débuté. Ce sont de beaux souvenirs. Ce serait une saveur particulière de jouer contre cette équipe. Je connais encore quelques joueurs et membres du staff. Ce sera un réel plaisir si je peux jouer contre le LOSC. Mais aussi le fait de faire ma première à la Beaujoire. Je n'ai fait que des apparitions à l'extérieur. Vivre cette ambiance à la Beaujoire, sur le terrain, c'est vraiment quelque chose de formidable. J'ai vraiment envie de vivre ça.
C'est un objectif que je me suis fixé. J'avance étape par étape. Jouer à la Beaujoire en est un. J'espère en avoir la possibilité. Après, on verra les étapes suivantes.

Est-ce beaucoup d'émotions à gérer ?
David Alcibiade :
Je ne pense pas que ce soit difficile à gérer. Je pense au contraire que c'est là que j'aurai les meilleures sensations, que je pourrai profiter des moments. J'ai hâte de connaître les joies de cette rencontre.

Y a-t-il un sentiment de revanche vis-à-vis de ton club formateur ?
David Alcibiade :
Pourquoi de la revanche ? Le contrat était sur la table quand je suis arrivé. La responsabilité vient de moi et de mon agent. Il ne m'a pas poussé à signer. Il est entré dans des négociations financières... mais le LOSC m'avait donné la possibilité d'être professionnel.
Là où je pourrais être revanchard, c'est par rapport à moi-même. Je pensais vraiment être dans le groupe pour le match à Lille. Ca a été une frustration pour moi. Je m'étais préparé à être dans le groupe. Aujourd'hui, je prends les choses avec plus de recul. Je pense que c'est le moment, si je peux jouer contre Lille.

 

Comment as-tu vécu le fait de peu jouer ?
David Alcibiade :
Personne n'aurait mis une pièce sur moi quand je suis revenu à Nantes. Je revenais d'une saison un peu galère en Espagne. Ca s'est super bien passé en début de saison. Je prends ensuite les étapes les unes après les autres. Je reste focalisé sur mes objectifs.
J'ai montré au coach qu'il peut compter sur moi. Maintenant, il y a de très bons défenseurs qui font le boulot. Ils ont beaucoup de matches. Le fait que je ne sois pas titulaire ne me choque pas. Les gars qui sont alignés sont très bons. J'attends patiemment mon moment.

Tu es un défenseur polyvalent. Mais à quel poste va ta préférence ?
David Alcibiade :
A Clairefontaine, on nous a appris les bases techniques. J'avais aussi l'avantage d'être très grand. Mais en grandissant, j'ai arrêté de grandir. Aujourd'hui, on est plus dans cette politique d'avoir de grands défenseurs. A 17 ans, on a commencé à me décaler sur la droite. Je m'y suis fait. J'ai développé des qualités. Je n'ai pas vraiment de préférence. Même si les centres du pied droit seront plus justes. J'essaie d'être très bon sur les trois postes.

 

Consulter la fiche de David ALCIBIADE


FC Nantes - LOSC

25ème journée de Ligue 1 Conforama
Dimanche 11 février 2018, 17h00 - Stade de la Beaujoire