1er février 2019

''Pas une promenade de santé''

Vahid Halilhodzic

Avant de partir pour Saint Gratien où les Canaris affronteront l'ESSG dans le cadre des 16ème de finale de Coupe de France, Vahid Halilhodzic s'est présenté aux médias. "C'est une grosse équipe avec un gros appétit", a-t-il tenu à prévenir.

A quel type de match vous attendez-vous ?

Vahid Halilhodzic : A un match de coupe, exactement. Dans un contexte particulier, le froid, la pluie, le terrain, l'arbitrage, les supporters... C'est une grosse équipe avec un gros appétit. Ca ne sera pas une promenade de santé.

Vos joueurs sont-ils prêts à ce genre de match ?

Vahid Halilhodzic : Je ne peux pas vous le dire. Il y a tellement de paramètres. A mon époque, pendant la Coupe de France, on se laissait pousser la barbe. Et de temps en temps, on l'avait jusque-là (Ndlr : il montre le devant de sa poitrine). J'ai dit à mes joueurs que si on fait la même chose aujourd'hui, il ne faut pas qu'on ait une barbe de trois jours ! Ce qui veut dire qu'on aurait été éliminés tout de suite.

Comment adaptez-vous votre discours pour ce match ?

Vahid Halilhodzic : Ce sera un match très difficile, très compliqué. Il faudra être très motivés, comme eux, si on veut passer. C'est vraiment pas mal en face. Ils ont gagné face à Montpellier avec un but à la dernière minute, mais ils avaient aussi eu trois ou quatre occasions. Bien sûr Montpellier a aussi eu des occasions.
C'est très costaud. Techniquement, ce sont des joueurs qui ont du talent. Ils peuvent courir pas mal. Ce sera un match compliqué. Pour un match piège, les conditions sont là.

Comme face à Châteauroux, donnerez-vous du temps de jeu à d'autres joueurs ?

Vahid Halilhodzic : Ca peut. On enchaîne les matches. L'objectif numéro 1, c'est le championnat. On a quelques joueurs qui ont deux cartons et prendre un carton demain donnerait une suspension face à Caen. Ce ne serait pas bien. Je n'ai pas encore décidé, mais il y aura vraisemblablement quelques changements.

Enchaîner les matches vous fait-il du bien ?

Vahid Halilhodzic : Ca peut faire du bien, si on gagne. Le mercato a explosé tout notre travail de trois mois. On était dans un cycle très intéressant. Sans le mercato, on aurait plus de victoires et de points. C'est sûr et certain.

Comment jugez-vous ce mercato ?

Vahid Halilhodzic : J'aurais aimé qu'il n'y ait plus jamais ce mercato. Ca devient une jungle. Il faut l'interdire ou limiter à un changement...
On a recruté trois joueurs. On verra si on a fait des bons choix. C'était une nécessité parce que plusieurs joueurs sont partis. On avait besoin d'un joueur par ligne. Ce sont des joueurs qui n'ont pas beaucoup joué. ll faut maintenant qu'ils retrouvent la forme. Certains sont bien, d'autres moins bien.
Aujourd'hui, je suis plus frustré que soulagé. Trois mois de travail explosé. Il faut recommencer.
J'espère qu'un jour on va fermer ce mercato d'hiver.

Le match face à Saint-Etienne a-t-il levé un peu de poids sur vos joueurs ?

Vahid Halilhodzic : C'est vrai, ils sont un peu plus à l'aise. Ce match a été terriblement difficile. Mais je suis très fier du comportement de mon équipe, de la réaction du public. Les supporters ont été phénoménaux pendant 90 minutes, avant, après... il y a eu une fusion. Le Football Club de Nantes a montré une image très forte de cet évènement. Les joueurs ont donné le maximum.
Peut-être y a-t-il un petit soulagement aujourd'hui. Et en continuant à jouer et à travailler, on va retrouver le plaisir et plus de sourires. Mais la mémoire d'Emilio ne disparaitra jamais.


Entente SSG - FC Nantes

16ème de finale de la Coupe de France
Samedi 2 février 2019, 15h
Parc des Sports Michel Hidalgo


Par F.C.