18 juin 2019

Le FCN soutient l'appli qui sauve des vies

SAUV Life

Créée en mars 2018 par Lionel Lamhaut, médecin réanimateur anesthésiste au SAMU de Paris, l'application SAUV Life va bientôt faire son apparition au SAMU de Nantes. L'occasion pour le FC Nantes de soutenir ce lancement et de faire le point sur cette initiative avec Simon Ribes, praticien hospitalier au SAMU 44.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur l'origine de SAUV Life et son déploiement en France ?

Simon RIBES : "En France, 40 000 à 50 000 personnes meurent d’arrêt cardiaque chaque année. Un cœur arrêté, c’est une course contre la montre qui s’engage. Une minute sans massage cardiaque représente 10% de survie en moins pour la victime. L’idée de l’application est de créer une communauté de « citoyens sauveteurs » capables d’initier les gestes de premier secours en attendant l’intervention des professionnels de santé. Le taux de survie en France n’est que de 5%. Ce geste « citoyen » pourrait permettre de doubler la survie ! L'application SAUV Life est en libre téléchargement sur les plateformes habituelles (Playstore et Apple Store). Depuis, une vingtaine de SAMU utilisent SAUV Life et ont recours à la communauté de citoyens sauveteurs. Aujourd’hui, leurs interventions ont permis à 29 cœurs de battre à nouveau. En ce qui concerne le SAMU 44, SAUV Life sera déployée à partir du 27 juin prochain."

Quel est le principe de cette application ?

"Cette application fonctionne sur le principe de la géolocalisation de citoyens qui sont volontaires pour aider les Samu. En pratique, vous allez installer votre application, accepter d'être géolocalisé (…) et en cas d'alerte au SAMU, c'est-à-dire quelqu'un appelle pour un arrêt cardiaque, comme d'habitude les secours vont être déclenchés et, en parallèle, l'application va aussi être déclenchée. Les gens qui vont à être à 10 minutes à pied autour de cet arrêt cardiaque vont recevoir une notification et un sms pour demander s'ils sont disponibles pour aider. À ce moment-là, ils recevront par leur GPS la localisation où se passe l'évènement. Ils seront guidés pour aller sur place. Certains iront même chercher un défibrillateur qui est recensé dans l'application pour délivrer les premiers gestes de secours indispensables avant l'arrivée du SAMU."

Quel est l'impact d'une perte de temps dans la prise en charge d'un arrêt cardiaque ?

"A chaque minute de perdue, on perd près de 10% de chances de récupérer la victime de l'arrêt cardiaque. Le délais de l'intervention jusqu'à la première défibrillation permet d'augmenter très nettement la survie, si on parvient à raccourcir ce délais là. Même s'il n'y a pas de défibrillation, on sait qu'un massage précoce peut permettre d'augmenter jusqu'à trois fois les chances de survie de la victime et même de minimiser les séquelles neurologiques. A titre de comparaison et même s’il y a une situation d'urgence, on a 4h30 pour prendre en charge un AVC. Pour un arrêt cardiaque, en cas d'absence de perfusion cérébrale au bout d'une demi-heure, ça ne sert plus à rien de faire quelque chose..."

Doit-on être titulaire d'une formation pour pouvoir utiliser l'application ?

"Formé ou non, professionnel de santé ou non, chaque citoyen peut agir à son niveau en téléchargeant cette application gratuite. Le mot d’ordre est de pratiquer le massage cardiaque au plus vite. Si le citoyen sauveteur connaît les gestes, tant mieux. Sinon, le SAMU sera là pour le guider. Le seul risque est de sauver une vie !"

Pour une ville comme Nantes, quel serait le nombre espéré de sauveteurs bénévoles ?

"Alors que SAUV Life n’est pas encore déployée au SAMU 44, nous comptons pas moins de 3300 sauveteurs bénévoles. C’est une chance de pouvoir s’appuyer sur autant de personnes et nous sommes heureux de constater que la Loire Atlantique est sensibilisée à cette question. Tout citoyen bénévole est le bienvenu et nous vous attendons nombreux à nos côtés afin de couvrir la plus grande partie du territoire possible"

Le 27 juin prochain, une opération de communication sera mise en place au centre commercial ATLANTIS. N'hésitez pas à vous y rendre afin d'en savoir plus sur SAUV Life et son mode de fonctionnement !

Par M.G