Anne-Marie, un métier à réinventer

EN PREMI√ąRE LIGNE

Directrice d'une école maternelle et professeure dans une classe de petite section, Anne-Marie, 44 ans, est également une mordue des Jaune et Vert. Membre du groupe de supporters des Activ Nantes Supports, elle a retrouvé ses élèves il y a quelques jours maintenant. Récit.

Durant plus de deux mois, Anne-Marie n'a pas ch√īm√©. Entre les devoirs √† envoyer et l'accueil d'enfants du personnel soignant dans sa commune du Loiret (m√™me le week-end !), cette quadrag√©naire n'a pas eu le temps de s'ennuyer. Alors oui, il y a eu le manque de ses √©l√®ves, "mais les contacts √©taient r√©guliers", explique-t-elle.

Depuis le 11 mai dernier, cette supportrice du FC Nantes, qui r√©side √† Malesherbes (Loiret) et qui travaille dans une √©cole de l'Essonne, en r√©gion parisienne, a d√Ľ tout repenser. Car certains √©l√®ves sont revenus ! "Aujourd'hui, nous avons 10 √©l√®ves sur 80 pr√©sents dans notre structure, raconte la directrice, qui est √©galement professeure des √©coles. En classe, tout a chang√©. Il y a une nouvelle disposition et les √©l√®ves, habituellement tr√®s mobiles √† cet √Ęge-l√†, doivent rester assis, avec une certaine distance entre les tables. C'est un sacr√© changement !". Et ce n'est pas tout. "Les jeux collectifs sont rang√©s et chacun doit travailler avec son propre mat√©riel. Il faut tout r√©inventer", constate Anne-Marie, quelques jours apr√®s la reprise. Quid du programme scolaire ? "Pour l'heure, nous sommes plus dans l'accueil des enfants et dans leur accompagnement jusqu'aux vacances d'√©t√©, explique la directrice. Nous ne sommes pas dans le programme. Ce n'est pas encore la priorit√©."

Heureusement, Anne-Marie n'est pas seule. Avec l'ATSEM de sa petite √©cole maternelle, elle peut compter sur un soutien tr√®s pr√©cieux. "Le r√īle de l'ATSEM aujourd'hui est √©galement bien diff√©rent. Surveiller un lavage de mains r√©gulier et s'assurer qu'elles sont bien d√©sinfect√©es." Ce combat face au virus, Anne-Marie le m√®ne √©galement en classe, de fa√ßon tr√®s p√©dagogique. "On leur a expliqu√© qu'ils √©taient des super-h√©ros et que leur mission, c'√©tait de ne pas √™tre trop proches les uns des autres pour faire dispara√ģtre le virus. Avec des mots pour les enfants, √ßa donne √ßa (rires)."

Et le football, avec tout √ßa ? Souvent un √©chappatoire pour beaucoup de supporters, il "manque terriblement" √† cette maman d'un adolescent, habitu√©e √† venir au stade "avec des fans nantais, en covoiturage, notamment pour r√©duire les co√Ľts mais aussi et surtout pour passer un bon moment !". La tribune Loire, c'est son rep√®re, depuis quatre ans maintenant. "Un ami m'a emmen√© un jour √† Nantes, tout en me ventant l'ambiance de La Beaujoire. J'y suis all√©e pour voir et depuis, j'y retourne tr√®s souvent !".
Le confinement, la fin de saison, √ßa n'a pas √©t√© simple pour cette supportrice. Au contraire de ses amies, tr√®s heureuses de ne plus voir de ballon rond √† la t√©l√©. "Je suis d√©j√† impatiente d'√™tre √† la saison prochaine. M√™me si je suis sceptique concernant le retour des supporters dans les stades‚Ķ J'esp√®re vraiment qu'une solution sera trouv√©e !". Nous aussi Anne-Marie, on souhaite vous revoir au plus vite dans les trav√©es de l'antre du FC Nantes, afin de partager √† vos c√īt√©s, de nouvelles belles √©motions !

Par M.G