11 février 2021

🎥 ''Aujourd'hui, il fallait réagir''

Franck Kita

Directeur Général Délégué du FC Nantes, Franck Kita s'est exprimé face à la presse en marge de la présentation du nouvel entraîneur des Jaune et Vert, Antoine Kombouaré.



MOT D’INTRODUCTION

Franck KITA : "Je suis ravi de vous présenter Antoine Kombouaré, notre nouveau coach qui aura pour mission, au vu des résultats, de maintenir la Club grâce à lui, son staff et les joueurs. La situation comptable faisait qu’il fallait réagir. Nous pensons qu’Antoine (Kombouaré) a le profil parfait pour répondre présent à cette mission "maintien". C’est un meneur d’hommes, qui aime le Club et qui a des valeurs. On est convaincu que grâce à son travail et à l’état d’esprit des joueurs, nous arriverons à nous maintenir cette année en Ligue 1."

LE STAFF

"Antoine Kombouaré arrive avec un nouveau staff. On fait table rase de ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui et on a souhaité repartir sur une nouvelle dynamique avec un nouveau coach et son staff."

LE STAFF ACTUEL

"On est en train de discuter eux avec pour trouver la meilleure solution pour eux, pour nous. Ce qui est sûr, c’est qu’Antoine (Kombouaré) voulait venir avec son staff. Ça s’est fait d’un commun accord avec nous. Je pense que c’est la meilleure solution pour partir sur une nouvelle dynamique."

LA NON-PRÉSENCE LORS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE RAYMOND DOMENECH

"C’était vraiment un concours de circonstances. On avait souhaité faire cette conférence de presse un peu plus tard. Le coach, lui, souhaitait que qu'elle se fasse rapidement. Nous étions dans une période de fêtes et on aurait aimé que cette conférence soit plus tard de manière à ce que le Président, ou moi, soyons là. Ça n’a pas pu être le cas. C’est la première fois. Lorsque la décision de prendre un coach est prise, elle est unanime."

UN ÉCHEC À L’ARRIVÉE ?

"L’échec est comptable parce qu’il n’y a pas eu de victoire ces derniers temps. Nous sommes en février et il reste quelques journées de compétition. Il fallait réagir et on ne le fait pas de gaieté de cœur. Mais la greffe n’a pas pris donc à partir de là, il faut savoir accepter ses erreurs tout en réagissant rapidement. Il ne reste pas beaucoup de matches mais il en reste suffisamment pour se maintenir. On est là au quotidien, on voit les résultats, on observe aussi ce qu’il se passe et je sais tout ce qu’a engendré la signature de Raymond Domenech. Peu importe. Les choses ne se sont pas passées comme on l’espérait et les résultats en témoignent. Quand on voit l’équipe glisser petit à petit, ne pas prendre de point… On a décidé de réagir. Je suis certain qu’on a fait le bon choix."

LA FRONDE DES SUPPORTERS

"Ça m’inspire qu’on ne passe pas une très bonne saison. C’est évident. Je pense qu’il fallait réagir, peu importe ce qu’il se dit. L’essentiel, c’est de garder le FC Nantes en Ligue 1 et quand on est dans une situation comme celle-là, avec l’expérience qu’on a aujourd’hui après tant d’années à la tête du Club, il ne faut pas trop se préoccuper de ce qu’il se dit et de l’environnement externe au Club. Il faut juste essayer d’avoir des résultats, ce qui n’était pas le cas jusqu’à maintenant."

DÉJÀ PENSÉ À ARRÊTER ?

"On est propriétaire du Club donc on ne peut pas arrêter quand on le souhaite. Ensuite, on aime le Club, tout comme Antoine (Kombouaré) et ça, c’était important dans notre décision.
On vit une période compliquée depuis un an, pas que sur le plan footballistique. Je pense que parfois, il y a plus important, plus grave, que ce qu’on vit aujourd’hui, que de changer d’entraîneur ou de perdre des matches. Bien sûr, on a toujours à l’esprit qu’il faut maintenir le Club dans l’élite et on fait tout pour. Je condamne aussi ce qu’il se passe dans d’autres clubs comme à Marseille ou Saint-Étienne. Je pense qu’il faut aussi remettre les pieds sur terre et dépassionner un peu le débat."

ANTOINE KOMBOUARÉ, TROISIÈME ENTRAÎNEUR

"Cette année, c’est une saison difficile. Les mauvais résultats remontent à un certain temps. Je veux bien que l’on soit patient mais à un moment donné, la patience a des limites. Quand on voit le nombre de victoire lors de ces derniers matches, je pense qu’on était obligé de réagir. Avec Patrick Collot comme entraîneur intérimaire, on a essayé de prendre la meilleure décision possible. Les résultats n’ont pas suivi. Mais je suis convaincu qu’avec Antoine (Kombouaré), son staff ainsi que l’aide des joueurs, qui sont complètement concernés, on arrivera à se maintenir."

LA NOTION DE PLAISIR AUJOURD'HUI

"Le plaisir, dans le sport de haut niveau, on ne le prend que lorsqu’on gagne. En ce moment, ce n’est pas le cas mais c’est comme dans la vie. Il y a des hauts, il y a des bas et des moments difficiles. Il faut faire face et c’est ce qu’on fait. Nous avons toujours été responsables. C’est une saison difficile et ça fait plusieurs mois que ça ne se passe pas très bien mais ce n’est pas pour autant qu’on souhaite partir. Si on devait partir à la moindre adversité, nous ne ferions pas grand-chose dans la vie. Il faut s’accrocher, persévérer et faire du mieux possible."

À L’ÉCOUTE D’UN PROJET DE REPRISE ?

"C’est notre Club, on aime le Club. Je me moque totalement de tout ce qu’il se passe à l’extérieur. Quand ça se passe mal, c’est toujours comme ça. Quand ça se passe bien, c’est d’une autre manière. Ça ne m’affole pas. On a totalement l’habitude."

AUJOURD’HUI…

"Je me concentre juste sur le maintien du Club cette saison en Ligue 1, parce qu’on est dans l’urgence, parce qu’on est dans la difficulté. Je me focalise du mieux possible sur l’accueil d’Antoine (Kombouaré) et de son staff, afin qu’ils apportent les clés aux joueurs. En fin de saison, on fera le point."

METTRE LES JOUEURS FACE À LEURS RESPONSABILITÉS

"Nous avons eu beaucoup de discussions avec les joueurs ces derniers temps, avec les "cadres". Ils ont complètement conscience de tout ce qu’il se passe aujourd’hui. Je pense qu’Antoine (Kombouaré) est le profil idéal pour gérer notre groupe. Il répond parfaitement au cahier des charges fixé afin de reprendre l’équipe. C’est quelqu’un avec du caractère, de la personnalité. Ce sera un leader parfait pour les joueurs. Bien évidemment que ces derniers se remettent en question mais je pense que le rôle du coach est aussi important."

LES COMPTES DU CLUB

"Aujourd’hui en France, tous les clubs sont en difficulté. Avec ce qu’on vit, entre la Covid-19, l’absence de public, le problème des Droits TV, … tous les clubs connaissent des difficultés. Mais je pense qu’il vaut mieux réagir maintenant, en Ligue 1 et donc prendre la décision de choisir un nouvel entraîneur, plutôt que de continuer à s’enliser. On va tout faire pour rester en Ligue 1."

Par M.G & J.J