Interview de Vincent Bracigliano

Nantes, le 13 février 2002. Le centre de formation du F.C. Nantes Atlantique, classé meilleur centre de formation ces six dernières années, possède une renommée nationale, sinon internationale. Nombre de grands joueurs sont en effet "sortis" de la Jonelière. Aujourd'hui, pour les jeunes qui souhaitent faire du foot leur art de vie, ce centre - qui recrute, chaque année, de 10 à 20 nouveaux joueurs entre 13 et 18 ans - arrive généralement en tête de liste. L'occasion pour Fcna.fr de rencontrer Vincent Bracigliano, responsable du recrutement au centre de formation, et de faire le point avec lui sur l'engagement de jeunes au FCNA et sur la future réforme de la Fifa.

Vincent Bracigliano

Fcna.fr : Vous avez intégré l'encadrement du FC Nantes Atlantique en septembre 2000. Quelles sont vos fonctions ?
Vincent Bracigliano :
Je suis en charge du recrutement des joueurs de 15 à 18 ans pour le centre de formation de la Jonelière et j'ai un regard sur le suivi des joueurs à partir de 13 ans.

Fcna.fr : Vous travaillez donc en collaboration avec les coaches du centre...
Vincent Bracigliano :
Oui, avec dans l'ordre Robert Budzynski, Serge Le Dizet, Loïc Amisse et Franck Mauffay pour tout ce qui concerne le terrain et Jacky Soulard pour les questions administratives.

Fcna.fr : La question revient souvent dans le courrier, au téléphone et sur internet : comment entre-t-on au centre de formation ?
Vincent Bracigliano :
Pour commencer, je tiens à préciser que le centre de formation n'est pas un sport-étude. Nous recevons énormément de candidatures, mais nous recrutons suivant un schéma très précis, en fonction des catégories d'âges :
- Pour les joueurs de 12 ans : nous travaillons avec la Prédator, organisée par Adidas et la Fédération Française de Football. Chaque club présente ses meilleurs éléments lors de journées de détection au niveau de la Ligue (département), du District puis de la Région. Ces détections concernent essentiellement l'aspect technique - je dirais "artistique" - du football : jonglage sur un pied, puis sur l'autre, jeu de tête, frappes à 20 mètres, etc. Le FCNA est présent sur le plus de départements possibles. Nous établissons des fiches sur les joueurs et nous les suivons ensuite dans leurs clubs.
- Pour les joueurs de 13 ans : nous suivons les joueurs qui sont en centre de pré-formation et/ou dans un club. La détection se passe lors de matches des championnats de Ligues, dont la finale se déroule à Clairefontaine.
- Pour les 15 ans Nationaux : les clubs qui évoluent dans ces championnats sont répertoriés et connus. Leurs dirigeants nous avertissent quand ils ont dans leurs rangs un joueur susceptible de nous intéresser. Par ailleurs, nous avons, encore une fois, un système de fiches sur les joueurs... Enfin, sept centres de pré-formation fédéraux - Vichy, Clairefontaine, Plouflagran, Liévain, Lamadine, Castelmauroux et Châteauroux, tous reconnus par la FFF - forment aussi des joueurs susceptibles de nous rejoindre.
- Pour les 17 ans Nationaux : les recrutements à ce niveau sont plus ponctuels et se font à travers des journées de détection. De toute façon, il est plus facile d'observer les joueurs en 17 ans, grâce à la Coupe Gambardella et aux championnats...

Fcna.fr : Malgré la qualité de la formation au FCNA, tous ne deviennent pas des professionnels du football...
Vincent Bracigliano :
C'est vrai, et c'est pourquoi nous insistons sur la qualité de la formation scolaire. Au FCNA, les élèves sont regroupés en classe de sept, avec des professeurs de grande qualité. Si ça ne fonctionne pas dans le foot, il reste un acquis scolaire, et c'est vraiment très important !

Fcna.fr : La réforme des transferts de la Fifa comporte un volet concernant les centres de formation. En quoi le FCNA sera-t-il concerné ?
Vincent Bracigliano :
Cette réforme concerne en premier lieu les transferts de joueurs hors-CE dont l'application est effective depuis septembre 2001. Pour les centres de formations, les textes sont encore en discussion. Cette réforme, si elle est adoptée, montrera une vraie reconnaissance du travail entrepris dans les centres de formations en France : nos contrats avec les joueurs ne seront plus seulement reconnus au niveau national mais européen, ainsi que les indemnités de formation.

Propos recueillis par F.C.