Musée des canaris Blason

07 mars 2018

Heil a cumulé les fonctions

LE JOUR OĂ™...

Lorrain d’origine - de Hayange précisément, où il est né en 1921-, Albert Heil s’est vite « exilé » à Paris, où il a joué à l’Avia Club, avant de rejoindre Nantes en 1944, un an à peine après la création du club. La ville est alors le théâtre de bombardements incessants et la population est souvent contrainte à évacuer les lieux.

Albert Heil, qui évolue au poste d’ailier, se débrouille assez bien au sein d’une équipe qui, en 1944-1945, remporte le Championnat d'Anjou et la Coupe de l'Ouest. Sous l’impulsion de Marcel Saupin, secrétaire général, le club adopte un statut semi-professionnel, qui permet aux joueurs de gagner 30 F par mois, tout en travaillant à côté.

Dans le cadre de cet effort de structuration, Heil endosse de nouvelles responsabilités. Il prend le relais de Pierre Lautrey qui assure le secrétariat, pour devenir officiellement le secrétaire administratif du club. Joueur et secrétaire, voilà qui n’est pas banal comme cumul de fonctions !

Mais ce n’est pas tout. Car Heil joue aussi, parfois, au reporter de presse. Certains déplacements sont tellement longs et si chers — pour aller à Cannes et en revenir, par exemple, il faut bien quatre ou cinq jours — que le journaliste local est dans l’impossibilité de suivre l’équipe à l’extérieur. C'est donc lui, pour le journal Le Populaire, (et Gergotich pour La Résistance, « ancêtre » de Presse-Océan), qui assure le compte rendu de certains matchs. Inutile de dire que l’objectivité journalistique n’est pas toujours au rendez-vous.

Heil mettra un terme provisoire à sa carrière de joueur en 1951 avant de la reprendre quelques mois, pour dépanner, de 1952 à 1954, et il demeurera secrétaire général à plein temps jusqu'en 1983. Quant à son rapport avec la presse, il se résumera à…la seule lecture des journaux !


UN JOUR, UNE DECLARATION

Japhet N’Doram
« Un jour, Colleter me dit : « Le football que vous montrez est extraordinaire. Il est impossible de vous arrĂŞter. Pour choper un type, il faut au moins que le ballon soit un peu arrĂŞtĂ©. Mais vous, vous n’arrĂŞtez jamais le ballon. » Et pourtant, quand il s’agissait de « choper un type », tu pouvais compter sur Colleter... »
DĂ©cembre 2001


LA LEGENDE DU FC NANTES
1943-2018 : 75 ANS D’HISTOIRE
Par Denis Chaumier


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×