Musée des canaris Blason

15 avril 2020

Si près du graal !

Histoire et Patrimoine

Avec sa génération dorée de jeunes joueurs, pour la plupart, sortis du Centre de Formation nantais, Jean Claude Suaudeau a touché du bout des crampons, le titre suprême.

Lors de cette Ligue des Champions 1995/1996, la phase de poules fait venir au stade de la Beaujoire, des équipes telles que le FC Porto, le Panathinaïkos d'Athènes et les Suédois d'Aalborg.

Terminant second de leur groupe, les Canaris entrent directement dans leur 1/4 de finale face au Spartak Moscou (voir photo). Ouédec, Pédros, N'Doram, Makélélé et consorts disposent des Russes à domicile (2-0) avant de les défier chez eux (2-2). Qualification assurée, contrat rempli !

C'est la porte grande ouverte à une demi-finale de Champions' League !

C'est la deuxième demi-finale européenne dans l'Histoire du Football Club de Nantes, après celle contre le FC Valence en avril 1980 (il y a 40 ans, aujourd'hui..).

Au mois d'avril 1996, les Italiens de la Juventus Turin se présentent face aux jeunes Canaris : quel défi !

Le match aller se termine par une défaite (0-2), face à la "fougue" des Deschamps, Vialli, Baggio et autre Del Piero...

Lors du match retour, au stade de la Beaujoire, les Nantais de Coco Suaudeau tiennent tête aux "Bianconeri", et remportent ce match sur le score de 3 à 2 (buts nantais de Decroix, N'Doram et Renou) : quel sursaut !

La plaque officielle de ce parcours en Champions' League fait évidemment partie des collections du Club. Elle rappelle cette formidable épopée européenne, qui en appellera une autre, quelques années plus tard.

Contribuez