Musée des canaris Blason

18 août 2021

Nantes, 8 minutes au paradis

Histoire et Patrimoine raconte

Les Nantais n’ont nullement manqué leur rentrée. Le 20 août 1966, ce premier match de la saison 1966/1967 voit les Canaris faire tourner "en bourriques", pendant les 30 premières minutes, les adversaires du soir, l’Olympique lyonnais.
Les Canaris marquent 4 buts en 10 minutes ; rien que ça !

En face, il y a une équipe lyonnaise qui ne peut que constater les dégâts. Pendant 8 minutes exactement, le jeu pratiqué par les Nantais est ponctué d’actions de grande classe, tout en mouvement, et les attaquants jaune et vert s’en donnent à cœur joie.

Le champion en titre survole déjà les débats.

Philippe Gondet, Jacky Simon, Joël Prou et Bernard Blanchet permettent au Football Club de Nantes de rentrer aux vestiaires sur ce score sans appel.

Il faut bien une coupure de jus pour stopper les Canaris !

Quand Monsieur L’arbitre rappelle les 2 équipes pour la seconde période, le stade Marcel Saupin est totalement plongé dans le noir.

Une panne de disjoncteur coupe l’élan des Nantais ; le temps de pose de la mi-temps dure près de 40 minutes !

Les Lyonnais, incapables de répondre aux assauts nantais sur le terrain, tentent bien de poser une réclamation.

En vain, cette réclamation n’a d’effet que si la panne dure plus de 45 minutes.

Ouf ! Dominer autant un match techniquement, et le rejouer pour des raisons... techniques, ce serait un comble !


Le stade dans la nuit

A la reprise, les Jaune et Vert perdent du rythme. Les Lyonnais, pour la plupart nouveaux dans leur équipe, se cherchent, alors que les Nantais jouent et se trouvent les yeux fermés.

Le groupe nantais est pratiquement le même depuis 3 saisons. La force de l’habitude, le travail mené par José Arribas portent toujours ses fruits.

La deuxième mi-temps voit les Canaris tirer 3 fois sur la barre ou le poteau.

Finalement, le score évolue tout de même pour se conclure par un résultat final de 5 buts à 2. Dans les rangs de Lyon, il y a un certain Fleury Di Nallo, toujours très efficace devant le but.


José Arribas garde ses 5 ballons dans le filet pour les 5 buts !

En cette entame de saison, le FC Nantes est déjà très réglé, et c’est sans compter l’arrivée imminente du Yougoslave Vladimir Kovacevic et celle d’un futur crack venant d’Aix en Provence, Henri Michel.

Retrouvez nos archives : https://www.fcnantes.com/musee/


Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
Univers City Immo
Nantes MĂ©tropole
×