Musée des canaris Blason

30 juin 2022

C’est la reprise

Histoire et Patrimoine raconte...

30 juin 2022. En cette semaine de retour sur le rectangle vert, l’Histoire des Jaune et Vert nous rappelle que des anciens Canaris ont déjà connu une reprise bien plus précoce.

Dès le 29 juin 1996, le Football Club de Nantes découvre et entame une compétition : la Coupe Intertoto.

Très tôt dans l’été, premiers pas au stade de La Beaujoire et premier match officiel. Un adversaire inconnu qui traverse l’Europe en bus... : les Lituaniens du FB Kaunas.

Par sa précocité dans la saison, cette compétition méduse un peu le coach Jean-Claude Suaudeau. Le marché des transferts est très discret. A part l’arrivée satisfaisante de Christophe Le Roux, les autres souhaits de renforts ne sont pas dans les cordes financières du Club. Les jeunes sont "un peu verts", comme le stipule l’entraîneur nantais. Franck Renou, Frédéric Da Rocha ou Olivier Monterrubio, font partie de ces jeunes, mais il faut être patient avec eux, car le public peut être difficile... Enthousiasmer les tribunes, c’est bien, mais marquer des buts, c’est nettement mieux pour le résultat final.

En fait, le coach nantais s’appuie sur un joueur, Japhet N’Doram, qui devient le leader de l’attaque. Encadré par un Jocelyn Gourvennec qui revient en forme et estime avoir assez perdu de temps, basé sur un axe Decroix-Ferri-Carrière, le groupe est solide, malgré tout. Comme le précise l’entraîneur : "La priorité reste le collectif, d’une grande faiblesse la saison précédente".

Mais comment faire pour devenir opérationnel, aussi tôt dans la saison ? Cette Coupe Intertoto est intégrée au programme d’entraînement. Elle permet au coach de mieux cerner les besoins. De plus, cette compétition peut ouvrir les portes de l’Europe, à court terme.

Mais, l’Histoire retiendra que le FC Nantes est éliminé en 1/2 finale par le Standard de Liège, à la fin du mois de juillet 1996.

Cette saison 1996/1997 sera aussi celle de "la remontée fantastique" : après un départ catastrophique, les Canaris finissent la saison à la troisième place du championnat, et perdent d’un "cheveu monégasque" la seconde place qualificative à la Ligue des Champions...

Comme quoi, reprendre très tôt la saison n’est pas synonyme de non-performance à son issue.

Retrouvez nos archives >>>

Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
ZEbet
Leclerc PĂ´le Sud
Nantes MĂ©tropole
×