Musée des canaris Blason

27 juillet 2022

La Coupe des Champions

Histoire et Patrimoine raconte...

Ce match qu’on n’appelait pas encore "Trophée des Champions", le FC Nantes l’a connu pour la première fois de son Histoire en 1965.

A l’issue de son premier titre de Champions de France de D1, en 1965, les Canaris rencontrent leurs voisins bretons, le Stade Rennais, vainqueur de la Coupe de France 1965.

D’ailleurs, pour l’occasion, un porte-clés "conjoint" est créé...

Ce match des champions a lieu à Lorient, le 17 août 1965. L’envoyé spécial de la presse écrite s’exclame en ces mots : "Ciel bleu, coucher de soleil, brise légère, joli stade, belle pelouse, vraie musique bretonne avec ses binious, l’ambiance est ultra-bretonne... On se croirait à évoquer le fameux Pardon breton..." Mais de pardon, il n’en est pas question sur la pelouse, tant les deux équipes abordent cette rencontre avec beaucoup de sérieux. Les premiers moments sont un round d’observation. Les Rennais marquent les premiers. Les Jaune et Vert répliquent rapidement et retournent aux vestiaires en menant au score, grâce à Philippe GONDET et Gérard GEORGIN (2-1).

En seconde mi-temps, malmenés par les Rennais, les hommes de José ARRIBAS sont malgré tout pleins de ressources. Toujours emmenés par un grand Philippe GONDET, qui marque son deuxième but, les Nantais ramènent la "Coupe des Champions", non sans avoir marqué un quatrième but par l’inévitable avant-centre des Jaune et Vert (4-2).

"Tout Lorient était rennais, mais Nantes l’emporte !", titrent les journaux.

Appelée "Challenge des Champions" à ses débuts, cette Supercoupe correspond toujours à une rencontre entre le Champion de France en titre et le détenteur de la Coupe de France ; et ceci depuis 1955, avec une coupure entre 1986 et 1995. Depuis cette date, le "Trophée des Champions" est toujours programmé en ouverture de la saison suivante, et est disputé toujours en un seul match, sur une terrain neutre.

En 1999, le FC Nantes est détenteur de la Coupe de France, et s’apprête à rencontrer les Girondins de Bordeaux, au stade de La Licorne à Amiens, le 24 juillet.

Ce Trophée "Gabriel-Hanot" (du nom d’un des pionniers du professionnalisme dans le sport, et à l’origine de l’idée de créer une Coupe d’Europe des clubs champions) a beau avoir une résonnance de plus en plus importante dans la vitrine des clubs, il n’en reste pas moins un nouveau match de préparation d’avant-saison. Les équipes récitent leurs gammes, quelques jours avant le premier match du nouveau championnat.

Ce millésime 99 est offert à l’équipe qui le souhaite le plus, et à ce jeu, les Canaris l’emportent grâce à un seul but d’Olivier MONTERRUBIO. Ils inscrivent pour la seconde fois de l’Histoire jaune, leur nom au palmarès, et pour le moins, entame parfaitement cette nouvelle saison 99-2000, par un nouveau titre !

Ayant abandonné leur trophée en 2000 (contre Monaco aux pénaltys), alors qu’ils sont encore détenteurs de la Coupe de France, les Nantais enchaînent un 8ème titre de Champions de France en 2001, pour s’inscrire au Trophée des Champions face au RC Strasbourg, alors en D2, et vainqueur de la Coupe de France.

Le 19 juillet 2001, au stade de La Meinau, à Strasbourg, les Alsaciens jouent devant leur public. En organisant ce Trophée des Champions chez l’un des protagonistes, les organisateurs (la LFP et l’USJSF – Union Syndicale Journalistes Sportifs France) espèrent remplir les gradins des tribunes... Malgré ce contexte, les Canaris font fi de l’environnement, pour jouer leur jeu ; la force des Jaune et Vert étant la maitrise du collectif.

Le score est ouvert très rapidement, et c’est un nouveau venu, Olivier QUINT, qui dépose avec délicatesse le ballon dans la lucarne, sur un coup-franc sifflé pour une faute sur Viorel MOLDOVAN.

Le suite n’est pas qu’une formalité, même si les Nantais démontrent que le recrutement effectué est loin d’être raté : Pierre-Yves ANDRE est le complément utile de MOLDOVAN, QUINT y va de son but et d’un tir sur la barre, et Sylvain ARMAND, l’autre occupant du flanc gauche, marque également ; ce qui donne un côté gauche plus qu’opérationnel.

Le score finale est net, l’équipe de Raynald DENOUEIX domine de plus en plus le match, et remporte son 3ème Trophée des Champions, par 4 buts à 1, sur des Strasbourgeois qui ont battu des Canaris sur le même score, quelques mois auparavant en Coupe de France...

A l’aube de retrouver le Trophée des Champions, face au PSG, force est de constater qu’il est toujours profitable d’entamer la saison de championnat avec un titre nouveau : le groupe engrange de la confiance pour la saison de Ligue 1 qui suit... et le nouveau trophée garnit une vitrine déjà bien remplie.

Retrouvez nos archives >>>

Partenaires Principaux
SYNERGIE
Macron

Partenaires Officiels
Groupe AFD
PROGINOV
LNA
Préservation du Patrimoine
Flamino
Groupe Millet
Anvolia
Crédit Mutuel
ZEbet
Leclerc PĂ´le Sud
Nantes MĂ©tropole
×