30 octobre 2020

🎥 ''Ca doit nous motiver Ă  nous surpasser''

Abdoulaye Touré

En conférence de presse d'avant-match, Abdoulaye Touré est revenu vendredi sur la rencontre à venir demain soir (21h), à La Beaujoire, face au Paris Saint-Germain. Retrouvez l'intervention du milieu de terrain nantais devant les médias.



Comment ça va après ce déplacement vain à Lens ?
Abdoulaye Touré :
Ça va. On a été surpris en arrivant sur place et en sachant qu'on ne jouerait pas ce match. On l'avait bien préparé. On avait pour objectif de prendre les trois points. On sait qu'avec ce qui se passe en ce moment, c'est compliqué.

Vous pouviez confirmer votre belle prestation face Ă  Brest. Il va falloir le faire face Ă  Paris, un autre adversaire...
Abdoulaye Touré :
C'est sûr ! Justement, on doit s'appuyer sur ce match face à Brest pour essayer de les titiller. Ce sera compliqué. C'est la meilleure équipe du championnat. Ça doit nous motiver à nous surpasser. C'est un bon match à jouer. Et pour que ce soit un bon match à jouer, il faudra jouer avec nos armes.

Est-ce encore important de jouer au foot dans le contexte actuel ?
Abdoulaye Touré :
Le point positif, c'est qu'on peut continuer à jouer. Sans supporters, c'est bizarre. On doit aller chercher le positif. La saison dernière, le championnat avait été arrêté. Là, on a la chance de continuer. Il faut s'appuyer sur ça et nous donner de la force entre nous pour avancer.

Comment vivez-vous au quotidien les incertitudes dues Ă  la Covid-19 ?
Abdoulaye Touré :
On n'est pas serein en abordant chaque match. Chaque test fait que des joueurs peuvent être mis sur le carreau pour quelques jours. On essaye de bien travailler en semaine, mais on sait que ça peut être tronqué au dernier moment. La force du groupe, c'est le collectif. Mais si on perd quelques éléments sur certains matches, ça peut nous porter préjudice.

La venue de Paris reste-t-elle un événement ?
Abdoulaye Touré :
C'est quand même un gros calibre du championnat ! Ça reste un "gros" adversaire. C'est différent parce que le contexte est bizarre, il n'y a pas de supporters, il y a des cas positifs chez nous... C'est différent, mais ça reste un match intéressant à jouer. Il faudra l'aborder avec nous armes et prendre le maximum de points.

Neymar pourrait Ă  nouveau ĂŞtre absent Ă  la Beaujoire...
Abdoulaye Touré :
On sait qu'avec ce genre de joueurs, ça peut faire la différence à tout moment. C'est pour moi le meilleur joueur du championnat. Sans ce joueur, c'est un autre type de match, même si on sait qu'il y a encore de la qualité sans lui.
Mais on ne va pas se focaliser sur eux. On va se motiver ensemble pour faire le meilleur match possible.

Quelle est la menace principale en l'absence de Neymar ?
Abdoulaye Touré :
On pense à Neymar et Mbappé quand on parle du Paris SG. C'est forcément Mbappé qui va prendre la relève. Mais ils sont tous très dangereux. Je l'ai dit, c'est la meilleure équipe du championnat. Ils ont des joueurs de qualité, différents, à toutes les lignes. Il faudra faire attention et jouer avec nos armes.

Tu as été touché par la Covid-19. Comment l'as-tu vécu ?
Abdoulaye Touré :
C'est un peu bizarre au départ. On se sent isolé. On doit respecter une période d'isolement. Mais le plus dur, c'est de reprendre le rythme quand on revient. J'avais des symptômes. Pour revenir, il faut une bonne forme et c'est ce qui a été le plus dur pour moi.
C'est exactement comme une blessure. Pour nous footballeurs, il suffit de quelques jours pour perdre le rythme. C'est ce qui a perturbé ma préparation. J'avais des maux de tête, de la fatigue, des courbatures, de la toux... ça dépend de chaque personne.

Comment vis-tu cette saison, forcément différente de précédentes ?
Abdoulaye Touré :
Je la vis bien. C'est une situation que j'ai déjà connue. Je prends de l'expérience. Les premières fois, c'était difficile. On veut toujours jouer. Je ne dis pas que ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais avec plus de maturité et d'expérience, on arrive à relativiser. Si le coach a décidé de me mettre sur le banc, c'est que c'est à moi de travailler et de lui prouver que je mérite ma place. C'est lui qui fait le choix, c'est lui le patron. Je respecte. Si je suis sur le banc, c'est à moi de me remettre en question.

Es-tu déçu de ne pas avoir reçu d'offres de transfert, cet été ?
Abdoulaye Touré :
Il y a eu des offres. Pour diverses raisons, ça ne s'est pas fait. Ce n'est pas la première fois. J'ai un peu d'expérience. Ce n'est pas une déception.

Ton statut d'ancien capitaine te donne-t-il encore un rĂ´le de leadership ?
Abdoulaye Touré :
Que ce soit sur le terrain ou sur le banc, quand j'ai quelque chose à dire, je fais part de mon ressenti. Le groupe est assez jeune et tout le monde n'a pas beaucoup d'expérience. Le peu que je peux avoir, j'essaie de l'apporter au quotidien.

FC Nantes - Paris SG

9ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Samedi 31 octobre 2020, 21h
Stade de la Beaujoire

Par F.C & J.J