2 janvier 2016

Les Canaris sérieux s'imposent en Coupe

BMSF - FCN (0-2)

Pour son entrée en lice, le FC Nantes s'est imposé 0-2 face à Blanc Mesnil SF, formation de DH en banlieue parisienne. Avant la pause, Adrien Thomasson concluait d'une reprise un bon mouvement initié par Hicham Mlaab (40') et Adryan se montrait opportuniste en interceptant une passe en retrait avant d'aller inscrire le but du break (69').

Le FC Nantes s'est montré sérieux et appliqué pour son entrée en lice en 32ème de finale de la Coupe de France. Face à une formation de DH du Blanc Mesnil, les joueurs de Michel Der Zakarian n'ont pas laissé d'espoir aux protégés d'Alain M'Boma. "Nous avons fait un match sérieux, analysera le technicien nantais à l'issue de la rencontre. La qualification est là, nous avons inscrit deux buts sans en encaisser."

Yacine Bammou

Organisés en 4-2-3-1, les Canaris entamaient la rencontre avec l'objectif de priver les Parisiens du ballon. En tout et pour tout, il se feront surprendre une fois, sur un centre fuyant que Ngo Baheng ne parviendra pas à reprendre (27').
Pour le reste, la domination nantaise sera sans partage. Et dès la 10ème minute de jeu - après une première tentative d'Hicham Mlaab, c'est le montant qui privait Yacine Bammou de l'ouverture du score.

Sur un terrain synthétique âgé et aux rebonds parfois capricieux, les Nantais insistaient. Sur une percussion à droite, Youssouf Sabaly centrait en retrait pour la frappe de Yacine Bammou, contrée (23'). Patients, les Canaris trouvaient la récompense à quelques encablures de la pause. Sur une touche à gauche de la surface parisienne, Hicham Mlaab effaçait deux défenseurs avant de mettre le ballon dans la surface. Blanc Mesnil peinait à se dégager et Adrien Thomasson reprenait : 0-1 (40').

Blanc Mesnil - FC Nantes

Nantes avait ouvert la voie. Et Yacine Bammou se voyait une nouvelle fois contrarié sur une frappe en demi-volée, boxée par le portier du BMSF (43').
Au retour des vestiaires, les Parisiens tentaient de mettre une pression physique plus grande, mais Nantes s'en sortait une nouvelle fois par sa maîtrise collective et son jeu de passe. Ermir Lenjani, sur coup franc, obligeait Ndingha à plonger pour aller chercher son ballon (60'). Mais le portier ne pourrait ensuite pas grand-chose à l'interception d'Adryan sur une passe en retrait mal appuyée pour sa défense centrale. Le Brésilien effaçait son défenseur avant de le tromper : 0-2 (69').

Nantes continuerait à se montrer dangereux, notamment par Jules Iloki (78' et 86') - entré en jeu -, Oswaldo Vizcarrondo (79') ou encore Yacine Bammou (93'). Pour autant, le score ne bougerait plus. Nantes tient son billet pour le prochain tour. "On savait que ce match pouvait être un piège face à une formation très déterminée, reviendra Adrien Thomasson après la rencontre. L'important était d'obtenir la qualification pour le prochain tour."
D'ici-là, les protégés de Michel Der Zakarian auront retrouvé la Ligue 1 avec, dès samedi 10 janvier (14h), la réception de l'AS Saint-Etienne, en 20ème journée de championnat.

LA FEUILLE DE MATCH

Blanc Mesnil SF - FC Nantes : 0-2 (0-1)

32ème de finale de Coupe de France
Samedi 2 janvier 2016, 15h30 - Stade Bauer (St Ouen)

Arbitre : Olivier Husset

Buts
Thomasson (40') et Adryan (69') pour Nantes

Blanc Mesnil
Ndingha - Ruzizi, Nsimba, Kouame, Cissoko (Mahmud, 83'), Traoré (c), Diarra, Bruel, Henriet, Ngo Baheng (Himouni, 61'), Benghadifa
Remplaçants : Sylla, Joseph, Lukadi, Mahmud, Himouni, Tandia, Meslien
Entraîneur : Alain M'Boma

Le public nantais

FC Nantes
Dupé - Sabaly, Djidji, Vizcarrondo (c), Lenjani - A. Touré (Audel, 76'), B. Touré (Gomis, 76') - Thomasson, Adryan, Mlaab (Iloki, 71') - Bammou
Remplaçants : Braat, Dubois, Kwateng, Gomis, Iloki, Audel, Henry
Entraîneur : Michel Der Zakarian

Par F.C.