28 février 2016

Il n'a manqué qu'un but...

FCN - ASM : 0-0

En 28ème journée de Ligue 1, le FC Nantes et l'AS Monaco se sont séparés sur le score de 0-0, au terme d'un match plein et vivant. Mais Danijel Subasic et Rémy Riou ont contrecarré toutes les tentatives des attaquants adverses.
Pour les Canaris, même s'ils se sont battus jusqu'au bout pour l'emporter, c'est un bon résultat face à un solide dauphin du Paris SG. La série s'étire désormais sur 16 matches...

Nul doute que Japhet Ndoram et ses anciens partenaires de la génération magique 94-95 - ovationnés par la Beaujoire pour les 50 ans du "Soricer" - auront apprécié le spectacle livré par les deux équipes, dans ce choc de haut de tableau, à l'occasion de la 28ème journée de Ligue 1.
"On a tout tenté pour gagner, reviendra Michel Der Zakarian à l'issue de la rencontre. On a fait un gros match face à un adversaire de qualité."

Japhet Ndoram honoré par la Beaujoire à l'occasion de ses 50 ans

De fait, le FC Nantes accueillait le deuxième au classement, un Monaco difficile à bouger, comme ont pu le constater les Canaris.
Pour autant, les joueurs de Michel Der Zakarian ont bien failli y parvenir, notamment en première mi-temps. Si un frisson parcourait les travées des tribunes de la Beaujoire sur un dégagement de Rémy Riou contré par Carrillo (7'), l'essentiel de la première période se déroulait aux abords de la surface monégasque. Alejandro Bedoya (5'), Emiliano Sala (8'), Kolbeinn Sigthorsson (9' et 16') ou encore Rémi Gomis (12') voyaient leurs tentatives repoussées par Subasic, impérial sur sa ligne de but.

Pourtant privés d'Adrien Thomasson, suspendu, les Canaris n'avaient aucune peine à multiplier des enchaînements qui auraient donné le tournis à plus d'une défense.
Monaco peinait à sortir de sa moitié de camps, et quand les joueurs du Rocher y parvenaient, le danger était rapidement éteint, à l'image de cet énorme retour de Youssouf Sabaly sur Echiejile (25').
Nantes poursuivait donc son oeuvre... Mais Subasic s'érigeait encore face à Emiliano Sala (26').

Subasic s'interpose face à Kolbeinn Sigthorsson

Au retour des vestiaires, Monaco se montrait plus dangereux et c'est cette fois à Rémy Riou que revenait la mission de préserver le score, en s'interposant face à Carrillo, qui avait profité d'une glissade de Lorik Cana (50').
Bien que plus prudent face à une défense positionnée plus bas sur le terrain, les joueurs de Michel Der Zakarian essayaient encore de faire la différence. Mais Rémi Gomis n'accrochait pas le cadre (56') et Subasic s'imposait encore devant Kolbeinn Sigthorsson (61').

Mais jusqu'au bout, les Canaris pousseront pour aller faire la différence et trouver la faille. Avec quelques coups de génie, à l'image de cette transversale de Wilfried Moimbé pour un centre - reprise de volée d'Alejandro Bedoya (83') Monaco tenait bon... et aurait bien pu gâcher la belle prestation nantaise. Au bout du temps additionnel, Vagner Love filait en percussion dans la surface et il fallait une intervention solide de Rémy Riou dans ses pieds pour repousser le danger (94').

Rémi Riou s'interpose face à Carrillo

Au coup de sifflet final, les deux équipes se séparaient donc sur un score nul et vierge, très loin de refléter la qualité des débats. Et Nantes de faire grandir un peu plus sa longue série d'invincibilité, à 16 matches. Le dernier perdu l'avait d'ailleurs été à Monaco.
Prochain rendez-vous pour les Canaris dès mercredi (19h), en quart de finale de la Coupe de France, avec un déplacement à Sochaux.

LA FEUILLE DE MATCH

FC Nantes - AS Monaco : 0-0

28ème journée de Ligue 1
Dimanche 28 février 2016, 14h
Stade de la Beaujoire - 25 866 spectateurs

Arbitre : Mikael Lesage

FC Nantes
Riou (c) - Sabaly, Vizcarrondo, Cana, Moimbé - Gillet, Gomis - Bedoya, Sala (Bammou, 90'), Adryan (Audel, 76') - Sigthorsson
Remplaçants : Dupé, Lenjani, Dubois, B. Touré, Bammou, Iloki, Audel
Entraîneur : Michel Der Zakarian

Emiliano Sala poursuivi par Wallace

AS Monaco
Subasic - Raggi, Carvalho, Wallace, Echiejile - Moutinho, Fabinho, Toulalan (c) - Lemar (Costa, 73'), Carrillo (Love, 78'), Mbappe (Bahouli, 90')
Remplaçants : Nardi, Touré, Bahlouli, Bakayoko, Costa, Love, Traoré
Entraîneur : Leonardo Jardim

Avertissements
Gillet (74') pour Nantes
Mbappe (53') pour Monaco

Par F.C.