07 mai 2016

Les Canaris terminent sur une fausse note

FCN - SMC : 1-2 (0-2)

La dernière de la saison des Canaris s'est soldée par une défaite face au SM Caen, pour le compte de la 37ème journée de Ligue 1. Menés dès la 5ème minute de jeu sur une tête de Rodelin, les Canaris n'ont ensuite pas trouvé la faille dans la muraille normande, malgré des occasions. Juste avant la pause, Delort doublait la mise sur pénalty. Malgré la réduction du score par Alejandro Bedoya (78'), les Jaunes ne pourraient remonter à hauteur des Caennais.

Les statistiques sont parfois trompeuses. A la pause, Nantes avait eu le ballon 61% du temps, 9 tirs, dont 2 cadrés. Pour Caen, quatre tirs, dont deux tirs cadrés. Mais c'est bien les Normands qui rentraient aux vestiaires avec un avantage de deux buts d'avance...
"C'est un mauvais résultat de notre part, reviendra Michel Der Zakarian à l'issue de la rencontre. On a manqué de justesse."

Youssouf Sabaly

De fait, les Canaris ont eu les occasions. Dès l'ouverture du score de Rodelin, à la retombée d'un centre de Delaplace - 0-1 (5') -, Emiliano Sala était tout près d'égaliser. Servi dans la surface, l'attaquant glissait le ballon hors de portée de Vercoutre, sauvé par son montant droit (6').
Nantes attaquait et trouvait des intervalles. A l'image de cette ouverture pour Alejandro Bedoya qui tentait le lobb pour Ă©viter la sortie du portier adverse. Mais ce dernier touchait le ballon suffisamment pour le ralentir et permettre l'intervention in extremis de Da Silva (14').

Nantes poussait et s'approchait de l'égalisation. Sur une nouvelle incursion dans la surface, Emiliano Sala tentait la frappe dans un angle difficile, ne trouvant mieux que l'extérieur du petit filet (29').
Les tentatives se multipliaient, sans trouver l'heureuse issue qu'attendait un stade plein. Mais c'est Caen qui trouvait le moyen de se mettre à l'abri, juste avant la pause. Anthony Walongwa était sanctionné d'une main à l'entrée de la surface et Delort transformait la sentence : 0-2 (45').

Delort double la mise, sur pénalty

Au retour des vestiaires, la pression nantaise se faisait plus diffuse. "C'était plus brouillon de notre part en deuxième mi-temps, analysait Michel Der Zakarian à l'issue de la rencontre. Nous avons manqué de ressort."
De fait, Caen profitait de la moindre opportunité pour planter ses contres rapides, notamment par Rodeline (51' et 53').
Entré quelques instants plus tôt, Johan Audel obligeait Vercoutre à une parade (60'). Guillaume Gillet l'imitait ensuite sur une frappe à mi-distance (65'). La réduction du score intervenait ensuite sur un ballon repoussé devant Emiliano Sala, qui revenait à Alejandro Bedoya : 1-2 (78').

La déception des Canaris

Mais les minutes fuyaient et Nantes - malgré le soutien indéfectible de ses supporters - ne parvenait pas à revenir à hauteur de Caen.
Prochain rendez-vous pour les Canaris, chez le champion parisien, samedi 14 mai (21h), pour le compte de la 38ème et dernière journée de Ligue 1.

La feuille de match

FC Nantes - SM Caen : 1-2 (0-2)

37ème journée de Ligue 1
Samedi 7 mai 2016, 21h
Stade de la Beaujoire - 30 321 spectateurs

Arbitre : Johan Hamel

Buts
Bedoya (78') pour Nantes
Rodelin (5') et Delort (45' sp) pour Caen

FC Nantes
Riou (c) - Sabaly, Walongwa, Djidji, Dubois - Gillet, Gomis (Lenjani, 61') - Thomasson (A. Touré, 80'), Bedoya, Adryan (Audel, 55') - Sala
Remplaçants : Dupé, Lenjani, Kwateng, A. Touré, Audel, Alégué, M'Laab
Entraîneur : Michel Der Zakarian

Le public nantais

SM Caen
Vercoutre - Appiah, Da Silva, Ben Youssef, Bessat - Seube (Adeoti, 73') - Rodelin (Nkololo, 84'), Delaplace, FĂ©ret (c), Louis (Ntibazonkiza, 69') - Delort
Remplaçants : Reulet, Raineau, Diomande, Nkololo, Ntibazonkiza, Adeoti, Leborgne
Entraîneur : Patrice Garande

Avertissements
Djidji (50') et Sala (92') pour Nantes
Delaplace (61') et Adeoti (76') pour Caen

Par F.C.


×