8 novembre 2018

Le portrait de Jeanne Dolain

Féminines

Pour mieux faire connaissance avec les joueuses de la section féminine, nous poursuivons la série de portraits des athlètes qui composent l'effectif senior emmené par Tanguy Fétiveau. Rencontre avec Jeanne Dolain, milieu de terrain recrutée en début de saison en provenance de l'En-Avant Guingamp.

Dans la vie quotidienne que fais-tu ?

Actuellement, je travaille en attendant de passer le concours pour la formation au BPJEPS activité de la forme. Si les résultats s'avèrent positifs, je débuterai la formation en janvier.

Depuis quand joues-tu au football ? Pourquoi ce sport ?
Je joue au football depuis l’âge de 6 ans. Mon père est un ancien footballeur. Il a joué au PSG étant jeune jusqu'à la catégorie Cadet Nationaux. Mais il m'a toujours dit que cette envie de jouer au foot était naturelle chez moi. Je suis née avec un ballon dans les pieds, dirait-on (rires).

Quel a été ton parcours ?
J’ai joué avec les garçons jusqu’à l'âge de 13 ans au CSMFC (Combrit Sainte Marine Football Club - Finistère Sud). J'ai terminé ces belles années par la participation au tournoi international de Plomelin, « le mondial pupilles ». C'était l’un de mes premiers grands tournois, auxquels participaient de grands clubs. C’était une première belle expérience.
Ensuite, j'ai rejoint Quimper Kerfeunteun (D2) pendant deux saisons avant d'intégrer l'En-Avant Guingamp. J'y suis restée 5 saisons, d'abord avec les U19 Nationaux, la Division d'Honneur puis la D1 Féminine.
Enfin, j’ai décidé de me lancer un autre défi, celui d’integrer le FC Nantes, qui veut jouer sa montée en D2 cette année. J’ai tout de suite été séduite par ce projet.

Ton meilleur souvenir ?
Mon meilleur souvenir, reste le titre de championne du monde scolaire décroché au Guatemala en 2015. Dans notre équipe, nous étions toutes licenciées à Guingamp. C’était non seulement une compétition, mais aussi un voyage extraordinaire qui nous a tant appris à toutes… Je prendrais bien un billet pour y retourner juste pour me remémorer ces beaux moments.

Ta principale qualité sur le terrain ?
J’ai une bonne qualité de centre. Les coups de pied arrêtés en match sont des coups importants à ne pas manquer. J’aime quand ils sont décisifs. Je cherche toujours la précision pour mettre en confort celle qui reçoit la balle.

Ton défaut majeur ?
Par moment, je ne suis pas assez calme dans le jeu. Mais j’essaie d’évoluer sur cet aspect.

Ta philosophie sur le terrain ?
Je suis une compétitrice, j'ai la gagne ! Je ne chausse pas mes crampons pour perdre, c’est clair. Qui aime perdre ?

Comment as-tu connu le FC Nantes Féminines ?
J’étais au courant que ce club était en évolution depuis un moment. J'avais déjà joué deux matches amicaux contre le club avec les U19 de Guingamp il y a deux ou trois ans.

Qu’est ce qui te plaît au FC Nantes ?
J’aime la façon dont le club considère ses équipes féminines. Les conditions pour s’entraîner sont très agréables, et le centre sportif de la Jonelière offre un très bon cadre.

Quelles sont tes ambitions, tes souhaits pour cette saison et pour les suivantes ?
Tout d'abord, la montée en D2, bien sûr. Je voudrais aussi aller assez loin en Coupe de France et faire un beau parcours. Pour terminer, je voudrais gagner la Coupe Atlantique.

Comment concilies-tu ta vie professionnelle / scolaire avec le football (entraînement à 20h) ?
C’est une habitude que j’ai prise depuis que je suis partie en internat. C’est un rythme de vie à prendre au sérieux très vite. Il faut conserver une bonne hygiène de vie pour être performante.

Un regret de joueuse qui t'a marquée ?
La défaite contre le PSG lors de ma dernière saison en U19. On menait largement jusque dans les dernières minutes et là, changement de situation, elles accélèrent et plient le match en 5 minutes.

Quel est ton caractère sur et en dehors du terrain ?
Je suis hargneuse sur le terrain, j’en veux ! Je veux tout donner, du moins j’essaie, comme pour mes proches dans la vie. Sinon, je suis dynamique. Je suis souvent le clown ou la boute-en-train de l'équipe. On ne m'arrête jamais ! (rires)

Quelle est ta devise ?
La vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain. Rien est jamais acquis, il faut travailler, sans relâche.

Un message pour les supporters ?
On aura besoin de vous cette année pour la montée. Soyez nombreux, le 12ème homme est toujours important !!!


Jeanne DOLAIN

Date de naissance : 31 mai 1998
Poste : Milieu de terrain
Pied fort : droit

Par A.M.