2 février 2019

Nantes se sort du piège

ESSG - FCN : 0-1 (0-0)

Grâce à un but de Kalifa Coulibaly en seconde période (73'), le FC Nantes s'est sorti du piège en 16ème de finale de la Coupe de France face à l'Entente Sannois Saint-Gratien. Les Canaris retrouveront donc la Beaujoire dès mardi pour les 8ème de finale, face au Toulouse FC.

Cela avait tout du match piège. Le froid, le vent, un terrain très gras qui se dégradait un peu plus de minute en minute... et une formation de Sannois Saint-Gratien très défensive.
"On savait qu'ils avaient gagné à la dernière minute contre Montpellier au tour précédent, revenait Nicolas Pallois, capitaine exemplaire de cette rencontre. On savait qu'il fallait être sérieux et les respecter."

De fait, au coup d'envoi, Nantes était bien en place et s'adjugeait logiquement la possession de balle face à une formation sannoise en lutte pour son maintien en National. Les situations se multiplient, mais face à une équipe du Val d'Oise très regroupée en défense, les Canaris peinaient à trouver le geste juste. Il fallait attendre le quart d'heure de jeu pour voir Imran Louza - déjà titulaire en Coupe de France face à Châteauroux - centrer pour la tête de Kalifa Coulibaly qui filait au-dessus du but de Raphose, le portier de l'ESSG (15').
Edgar Ié, titulaire pour la première fois sous le maillot nantais, tentait aussi une reprise à bout portant sur un ballon repoussé, une nouvelle fois repoussé par la défense (19'). A l'image de ce centre de Charles Traoré (27'), Nantes insistait sans trouver la faille. A la demi-heure de jeu, la tête de Kalifa Coulibaly à la réception d'un centre de Lucas Lima était trop parfaite et Raphose pouvait s'emparer du cuir (30').

La demi-heure de jeu passée, les joueurs de l'Entente se libéraient un peu plus et se montraient plus entreprenant, grâce à un pressing remonté sur le terrain. Mais la défense nantaise, emmenée par un grand Nicolas Pallois, tenait bon.

En seconde période, les Canaris entamaient une série de frappe à mi-distance. Si celles-ci n'étaient pas cadrées, elles avaient le mérite d'obliger le bloc de l'ESSG à se montrer plus vigilant et à remonter...
A l'heure de jeu, Sannois se montrait plus vindicatif, à l'image de la reprise de volée de Talal à la réception d'un long centre (57').

Nantes s'en remettait donc aux coups de pied arrêtés pour faire la différence. Et c'est justement sur un corner que la décision serait faite. Repoussé une première fois, le ballon revenait pour Valentin Rongier qui centrait... repoussé encore une fois devant Nicolas Pallois, le ballon revenait à Kalifa Coulibaly, démarqué, qui inscrivait le but du gauche : 0-1 (73').
Dans la foulée de l'ouverture du score, les Canaris étaient tout proches de faire le break par Charles Traoré (76') ou encore par Kalifa Coulibaly (81').
Nantes gérait bien la fin de rencontre, mais un frisson parcourait le kop nantais alors que Geran plaçait une frappe flottante juste au-dessus de la lucarne de Maxime Dupé (91').
Sérieux, les joueurs de Vahid Halilhodzic sont parvenus à se sortir de ce piège.

Prochain rendez-vous dès mardi (18h30), avec la réception de Toulouse, pour le compte des 8e de finale de la Coupe de France.


La feuille de match

Entente SSG - FC Nantes : 0-1 (0-0)

16ème de finale de la Coupe de France
Samedi 2 février 2019, 15h
Parc des Sports Michel Hidalgo - Environ 5 500 spectateurs

Arbitre : Thomas LEONARD

But : Coulibaly (73') pour Nantes

Entente SSG
Raphose, Doremus, Labor, Pires, Ba, Mognora, Talal, Souici, Geran, Dia, Latouchent
Remplaçants : Drame, Sidibé, Farade, Menard, Baldé, Sylva, Salmone
Entraîneur : Vincent BORDOT

FC Nantes
Dupé - Kwateng, Ié, Pallois, Traoré - Evangelista, Krhin, Louza - Majeed, Coulibaly, Lima
Remplaçants : Tatarusanu, Diego Carlos, Moutoussamy, Rongier, Boschilia, Kolo-Muani
Entraîneur : Vahid HALILHODZIC

Avertissements
Ba (82') et Geran (93') pour l'ESSG
Majeed (93') pour le FCN


Par F.C.