20 février 2019

Le portrait de Mélodie Carré

Féminines

Pour mieux faire connaissance avec les joueuses de la section féminine, nous poursuivons la série de portraits des athlètes qui composent l'effectif senior emmené par Tanguy Fétiveau. Rencontre avec Mélodie Carré, gardienne de but, qui a rejoint le FC Nantes l'été dernier après près de 10 ans au plus haut niveau.

Dans la vie quotidienne que fais-tu ?
Je suis téléconseillère dans une banque. Je m'occupe des épargnes salariales des entreprises ou de l'opposition des cartes bleues par exemple. C'est un nouveau poste que j'ai trouvé en m'installant à Nantes cet été. L'année dernière, j'étais joueuse semi-professionnelle. Je ne travaillais pas en dehors du football.

Comment concilies-tu ta vie professionnelle avec le football (entraînement à 20h) ?
C'est une organisation à mettre en place. Pour l'instant, j'ai la chance de travailler à des horaires de bureau donc tout se passe bien. Plus tard dans l'année, j'aurais des formations à effectuer et je risque de travailler le soir et le week-end. Comme je suis gardienne, je me suis organisée pour venir faire des séances spécifiques avec Nicolas Esor, l'entraîneur des gardiennes, en matinée. Et je tâcherai de participer aux entraînements collectifs avec le groupe autant que possible.

Depuis quand joues-tu au football ? Pourquoi ce sport ?
Je joue au football depuis l'âge de 6 ans. J'ai commencé par jouer à l'école avec mes copains puis un ami de mes parents les a incités à m'inscrire dans un club. C'est en partie grâce à lui si je suis là aujourd'hui.

Quel a été ton parcours ?
Saint-Georges du Vièvre (garçons)
Serquigny-Nassandres (garçons)
2007 - 2009 : CA Lisieux (filles)
2009 - 2013 : Sport Etudes Le Mans (descente en D2)
2013 - 2014 : FF Yzeure (D1)
2014 - 2016 : VGA Saint-Maur (D2 puis D1)
2016 - 2017 : AS Saint-Etienne
2017 - 2017 : SB 29
2018 - : FC Nantes

J'ai interrompu ma carrière en milieu de saison dernière. J'avais besoin de souffler parce que j'ai fait énormément de sacrifices pour le football ces dernières années. Je suis partie de chez mes parents à l'âge de 14 ans. J'avais envie de profiter de mes proches, de prendre du temps pour moi et de faire des choses que le foot m'a toujours empêchée de faire.

Comment as-tu connu la section féminine du FC Nantes ?
J'avais un ami éducateur au club qui m'en avait parlé. J'ai également été contactée par l'entraîneur, Tanguy Fétiveau qui m'a expliqué le projet du club. À l'époque, je ne voulais pas entendre parler de football parce que je venais d'arrêter. J'ai suivi les résultats du club et en fin de saison le football commençait à me manquer. Tanguy Fétiveau m'a rappelée. Je lui ai dit que j'avais envie de m'investir et d'apporter mon expérience pour aider à structurer le club et endosser un autre rôle.

Quels sont tes objectifs avec le FC Nantes pour cette saison et les suivantes ?
Personnellement, je souhaite m'investir au club, déjà en tant que joueuse et pourquoi pas, à l'avenir, en tant qu'éducatrice. Sportivement, l'objectif c'est la montée en D2 même si je pense que nous ne sommes pas favorites. J'espère avoir la satisfaction de vivre de belles choses avec le club.

Ton meilleur souvenir ?
Mon meilleur souvenir reste mon premier match en D1 avec Le Mans face à l'Olympique Lyonnais. J'étais venue pour assister au match en tant que supportrice parce que l'entraîneur ne prenait qu'une gardienne dans son groupe. La première gardienne s'est blessée à l'échauffement et je me suis retrouvée à enfiler sa tenue pour débuter le match à sa place. C'était l'un des plus beau match de ma vie. J'avais seulement 17 ans et j'ai joué mon premier match en D1 face à la meilleure équipe du monde !

Ta principale qualité sur le terrain ?
La communication. Dans les buts, on a une meilleur vision du jeu que les filles qui sont au coeur du jeu. J'aime diriger ma défense et donner des indications à mes partenaires.

Ton défaut majeur ?
Je manque un peu d'explosivité. J'ai déjà progressé sur ce point mais je continue de travailler pour m'améliorer.

Quelle est ta philosophie sur le terrain ?
Donner le maximum pour sortir d'un match sans avoir de regret.

Quel est ton caractère sur et en dehors du terrain ?
En dehors du terrain, je suis un peu réservée. Sur le terrain, c'est différent. Je dois m'imposer et avoir de la présence. Je suis peut-être plus autoritaire, je me mets plus en avant, je suis amenée à recadrer mes partenaires quand il le faut.

Un message pour les supporters ?
Merci ! Ça fait toujours plaisir de voir du monde autour du terrain les jours de match. Merci aussi aux parents des plus jeunes ainsi qu'aux salariés du club qui viennent nous supporter. Je pense que c'est important de voir toutes ces personnes concernées. N'hésitez pas à ramener la famille et les amis. Les dimanches en famille, on peut aussi les passer au foot.


Mélodie CARRE

Date de naissance : 11 octobre 1992
Poste : Gardienne de but
Pied fort : gauche