20 juin 2019

Les clés de la réussite

Académie

Alors que toutes les équipes de l'Académie FCN sont officiellement en vacances, Samuel Fenillat, directeur du centre de formation du FC Nantes, a accepté de revenir sur l'année écoulée à la Jonelière, en apportant des explications détaillées sur les leviers de réussite de la formation jaune et verte. Entretien.

Besoin de...

Stabilité

Samuel FENILLAT : "En formation, il faut savoir prendre du recul sur les classements. Si le FC Nantes fait partie depuis quatre, cinq ans, des meilleurs clubs formateurs français, c’est en partie grâce à une certaine stabilité et notamment celle de l'équipe technique présente au Club aujourd'hui. On a instauré une méthodologie de travail et pour qu'elle se mette en place et que cela porte ses fruits, il faut du temps. La plupart des éducateurs sont là depuis de nombreuses années, une complicité s’est installée et des repères se sont créés. On apprend de nos erreurs et on peaufine ensemble, jour après jour, notre projet. Mais ce dernier n’a de sens que s’il est porté par une équipe éducative qui parle le même langage et il paraît essentiel d’avoir des éducateurs « made in Nantes » qui ont eu un vécu de joueur à la formation. Il faut être imprégné de certaines valeurs, de certains principes.
Évidemment, la bonne santé de la formation est aussi liée à la qualité du recrutement car sans bons joueurs à la base, il serait difficile d’être performant. Matthieu Bideau a su mettre en place une cellule d’observateurs stables et certains sont à nos côtés depuis plus de quinze ans. Là encore cette stabilité n’a pas de prix car cela permet vraiment d'avoir du lien, de savoir où l'on va ensemble et quel type de joueur on souhaite former. Forcément que le temps apporte un peu plus de certitude même s’il n’existe pas de vérité dans ce domaine."

L'aspect humain

"En effet, un projet de formation est avant tout une aventure humaine. Le message que nous, éducateurs, portons aux joueurs, doit être également véhiculé autour du terrain par tout le personnel du club, les enseignants et tous ceux qui œuvrent au quotidien pour eux. Le fait qu'il y ait aussi de la stabilité dans ces domaines permet d’être cohérent à tous les étages car ces personnes portent des messages importants et sont aussi les garants d’un état d’esprit. Plus qu’une philosophie de travail, c’est une philosophie de vie."

La méthodologie

"Nous sommes sur une méthode globale. Le foot est un sport complexe où les aspects mentaux, techniques, tactiques et physiques sont en permanence en interaction. Tout est lié. Il faut donc les traiter en même temps plutôt que vouloir les travailler séparément.
D’autre part, nous sommes sur un sport cognitif, le joueur va dans l’ordre prendre des infos, les analyser, décider puis réaliser…Tout doit être fait avec la présence du ballon à travers des formes jouées, des situations de jeu. L’entrainement doit amener le joueur, l’équipe à mieux comprendre le jeu, c’est apprendre à mieux maîtriser les espaces. Plus le joueur sera en capacité d’identifier certaines situations de jeu, plus il pourra s’adapter et apporter de nouvelles réponses.
Le danger d’une telle méthode est de ne pas maîtriser la charge athlétique. Ainsi, nous avons constitué des staffs étoffés avec 4 éducateurs sur les séances, ce qui permet de voir plus de choses. Nous avons également la chance d’avoir pu investir sur des GPS qui contrôlent l’investissement du joueur et l’impact de nos exercices sur le plan athlétique."

Pour obtenir...

Les résultats

"Il y a eu effectivement de bons résultats cette année mais c’était aussi le cas les saisons précédentes. Quand on est au FC Nantes, il n’est pas illogique d’être en haut des classements. Ce qui est appréciable, c'est la cohérence du projet de formation et la confiance accordée. Ce n'est pas le cas dans tous les centres en France, loin de là.
De manière globale, la National 2 a réalisé un saison exceptionnelle quand on sait la difficulté que peuvent rencontrer les réserves pros dans ce championnat. Cette saison a vu la confirmation à ce niveau d’une grande partie de l’équipe qui avait été en demi-finale du championnat de France U19 la saison dernière. Il y a eu évidemment le titre de champion de France pour les U17 Nationaux avec un groupe qui n’a pas connu la défaite de la saison. La préformation (U14-U15) et l'école de foot ont réalisé un très bon travail tout au long de cette année 2018-2019. Il faut féliciter tout ce qui est fait aussi à ce niveau-là. C’est essentiel pour le club, l’objectif étant d’avoir 50% des joueurs du centre issus de notre bassin régional.
L'autre grosse satisfaction et c'est bien là l’essentiel, c'est d’avoir vu six nouveaux jeunes fouler pour la première fois la pelouse de la Beaujoire (Abdoulaye Dabo, Thomas Basila, Elie Youan, Imran Louza, Alexandre Olliero et Randal Kolo-Muani).
Enfin, on tient aussi à féliciter le travail effectué au niveau de la section féminine, avec notamment la montée des équipes séniors en D2 et en R2. Cela contribue à la dynamique positive du club."

Par M.G