7 août 2019

''J'ai hâte de découvrir la Beaujoire''

Mehdi Abeid

Arrivé libre en provenance de Dijon, Mehdi Abeid (27 ans) compte un peu plus de 200 matches en tant que professionnel, dont 73 en Ligue 1 Conforama sous le maillot bourguignon. Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations cet été avec l'Algérie, le nouveau milieu de terrain des Jaune et Vert se sentait prêt à relever un nouveau défi. Entretien.



Qu'est-ce que cette signature au FC Nantes représente pour toi ?

Mehdi ABEID :"Ça faisait trois années que j'évoluais à Dijon et j'avais envie de connaître autre chose parce que je pense avoir fait mon temps là-bas. J'arrive ici au FC Nantes, dans un club historique du football français qui a remporté à huit reprises le championnat. Ce n'est pas donné à tout le monde."

Quels sont tes objectifs pour la saison à venir ?

"Je ne me fixe pas forcément d'objectifs pour la saison. Ce qui est sûr, c'est que j'essaie de toujours donner le maximum de moi-même sur le terrain."

Peut-on parler d'un rêve réalisé cet été, avec ce sacre en Coupe d'Afrique des Nations sous le maillot de l'Algérie ?

"Il n'y a rien de similaire que de gagner avec sa nation. C'est une énorme satisfaction et ce sont des moments que je n'oublierais jamais dans ma vie."

Tu commences à bien connaître le championnat de France. Quelles y sont les particularités d'après toi ?

"C'est un championnat rapide, avec de très bons joueurs. C'est vraiment une très bonne ligue pour y évoluer mais aussi pour grandir en tant que professionnel. "

Tu viens de fêter tes 27 ans hier. Te considères-tu à présent comme quelqu'un qui doit montrer la voie sur le terrain ?

"J'ai pu acquérir une certaine expérience en jouant de de grands clubs mais aussi en vivant de grands moments avec la sélection. Tous ces instants m'ont fait grandir en tant que footballeur mais aussi en tant qu'homme. Je suis aussi là pour aider les plus jeunes et leur montrer la voie."

As-tu pu échanger avec certains joueurs, qui connaissaient le club, avant de venir ici ?

"Je connaissais déjà bien Dennis Appiah avec qui j'ai évolué dans les équipes de France jeunes. J'ai pu parler avec lui et il m'a conseillé. J'ai également échangé avec Lucas Evangelista, avec qui j'ai évolué en Grèce, au Panathinaïkos. Je n'arrive pas ici en terre inconnue et j'ai vraiment bien été accueilli. Je me suis tout de suite senti à l'aise. Avant ma venue, j'ai aussi pu discuter avec Lois Diony. C'est l'un de mes amis les plus proches. Il m'a parlé de la ville, du club. Tous ces témoignages ont conforté mon choix."

Peux-tu nous parler de toi sur un terrain ?

"Je suis là pour progresser et comme tous les footballeurs, j'ai des défauts et des qualités. Aujourd’hui, je pense être un joueur qui aime jouer au ballon, le faire circuler. Je pense également avoir une bonne qualité de passe."

En trois années avec Dijon, tu n'as jamais pu évoluer à la Beaujoire...

"C'est vrai que j'ai raté tous les matches à la Beaujoire (rires). J'ai quand même joué contre le FCN à deux reprises, à domicile avec Dijon. Je vais donc découvrir ce stade prochainement et je suis impatient. J'ai eu la chance d'évoluer à Newcastle, dans un stade ou il y avait une belle ambiance mais aussi en Grèce. Tout le monde connaît les supporters Grecs et leur ferveur...Maintenant, j'ai hâte de commencer ici à Nantes."

Quels souvenirs gardes-tu de tes confrontations face au FCN ?

"J'ai souvenir d'une belle équipe qui aime jouer au ballon, difficile à bouger et avec de bons joueurs. C'est aussi ce qui m'a fait venir ici."

As-tu un mot à adresser aux supporters ?

"J'espère que les supporters seront toujours avec l'équipe. On donnera la maximum pour représenter fièrement le FC Nantes."

Par J.J & M.G