13 août 2019

🎥 ''Être décisif pour l'équipe''

Cristian Benavente

Dernière recrue des Jaune et Vert, Cristian Benavente (25 ans), apportera toute sa qualité technique et sa capacité à éliminer ses adversaire au FC Nantes pour la saison à venir. Prêté une saison avec option d'achat par le Pyramids FC (Égypte), le nouveau numéro 10 du FCN espère briller cette saison pour aider l'équipe à atteindre ses objectifs. Entretien.



Qu'est-ce que cette signature au FC Nantes représente pour toi ?

Cristian BENAVENTE :"Je suis très heureux d'être ici et d'avoir la possibilité de pouvoir évoluer dans un championnat majeur."

Tu as fait toute ta formation au Real Madrid, club extrêmement prestigieux de la planète football. Quels souvenirs gardes-tu de toutes ces années ?

"J'ai connu de très bons moments au Real Madrid, un club où j'ai passé beaucoup de temps. J'ai gardé le contact avec de nombreux coéquipiers, des entraîneurs. Je garde évidemment en mémoire ma dernière année à Madrid, sous les ordres de Zinédine Zidane. C'était sa première expérience comme entraîneur et pour moi, c'était un honneur de pouvoir partager du temps avec une légende comme lui. J'ai même eu la chance de pouvoir faire quelques entraînements avec l'effectif professionnel."

Quel regard portes-tu sur la Ligue 1 Conforama ?

"C'est l'un meilleurs championnats d'Europe. Il y a des équipes qui performent en championnat mais aussi sur la scène européenne. La Ligue 1 commence vraiment à se faire un nom sur le continent et je pense que c'est un très bon défi personnel que d'être ici."

Que penses-tu de l'équipe et connaissais-tu déjà certains de tes nouveaux coéquipiers ?

"Il y a de très bons joueurs au FC Nantes et je pense que ça peut être une très belle saison pour nous. Je connaissais notamment Kalifa Coulibaly parce qu'il a aussi évolué en Belgique. On a même dû jouer une fois l'un contre l'autre. Je connaissais aussi Fabio parce qu'il a joué en Angleterre. Sinon en Ligue 1, je connais pas mal de joueurs de nom. Tout le monde connaît les joueurs présents dans des équipes comme le Paris Saint-Germain, l'Olympique de Marseille ou même l'AS Monaco. "

As-tu pu discuter avec des joueurs qui connaissaient le club, avant de venir ici ?

"J'ai une super relation avec Rémy Riou. Une fois que j'ai su qu'il y a avait l’opportunité de venir ici, j'ai beaucoup parlé avec lui. Il m'a vraiment bien conseillé, m'a dit que Nantes était une très belle ville pour y vivre et jouer au football."

D'où vient ce surnom d'«El Chaval» ?

"«El Chaval», c'est un surnom qui est beaucoup donné en Espagne, pour appeler quelqu'un comme un « petit mec », un « gamin ». Je suis resté tellement longtemps en Espagne, qu'à chaque fois que je pars pour le Pérou, on m'appelle comme ça."

Peut-on dire que ta carrière s'est vraiment lancée du côté de Charleroi, en Jupiler Pro League ?

"Après mon départ de l'Académie du Real Madrid, j'avais besoin de rejoindre un club dans un championnat européen. J'ai pu le faire à Charleroi en Belgique. J'ai eu beaucoup de temps de jeu et j'ai eu la chance d'avoir de bonnes statistiques en effet."

Quels sont tes objectifs pour cette saison ?

"Le premier objectif, c'est aider l'équipe pour atteindre ceux fixés pour la saison. Après, personnellement, je veux montrer que le championnat français est un bon championnat et que je vais pouvoir y faire mes preuves."

Quelles sont tes qualités ?

"J'aime bien percuter avec la balle, rentrer dans les zone offensive. Je suis un joueur qui apprécie aussi évoluer derrière l'attaquant et être présent dans la surface pour être décisif."

Tu parles très bien français. Où as-tu appris cette langue et penses-tu que cela puisse faciliter ton intégration ?

"J'ai appris le Français en Belgique. Être ici maintenant, dans un club français, c'est un point très positif pour moi parce que la communication, c'est essentiel. Je suis sûr que l'intégration sera un peu plus facile. Il y a aussi des joueurs Sud-américains donc je vais pouvoir m'intégrer avec tout le monde."

Espères-tu avoir à nouveau ta chance avec la sélection du Pérou, dans les mois à venir ?

"Retrouver la sélection Péruvienne ? C'est possible, oui. Ça peut être la conséquence de bonnes performances et d'un sentiment d'être heureux et à l'aise ici. Mais ce n'est pas mon premier objectif. Je veux vraiment être bien avec mes coéquipiers et le staff. Si après j'ai la chance de revenir en équipe nationale, ce sera un super cadeau."

As-tu un dernier mot pour les supporters ?

"Je vais travailler pour aider l'équipe et obtenir des résultats positifs pour nous, c'est le plus important. J'espère qu'ils seront contents de notre saison et tout le monde donnera tout pour avoir les résultats."

Par J.J & M.G