12 août 2019

''Dégager une vraie identité de jeu''

Christian Gourcuff

Présenté aux médias cet après-midi à la Jonelière, Christian Gourcuff, nouvel entraîneur du FCN, a fait un point global sur de nombreux sujets clés. Formation, système de jeu, collectif, objectifs, mercato... Focus.

L’ARRIVÉE AU FC NANTES

Christian GOURCUFF : "C'est une situation particulière. J'ai toujours la passion du foot. Le président me connaît bien depuis longtemps. On avait déjà eu des contacts qui ne se sont pas concrétisés mais il y a avait des gens très bien en place ici avant, par le passé. Je remercie le Président parce que, quand on vous appelle une troisième fois, c'est qu'il y a une vraie marque d'affection. Je lui en suis reconnaissant.
Il n'y a pas eu trop de temps de réflexion et je me suis engagé avec beaucoup d’enthousiasme et de détermination pour apporter tout ce que je pourrais au FC Nantes. J'ai la possibilité de travailler à nouveau en Bretagne, c'est très appréciable. Ça fait trois jours que je suis là, j'ai l'impression d'être là depuis très longtemps. Je sais qu'il faudra des résultats et je suis là pour ça."

LE FC NANTES

"Le FC Nantes à une image, partout où on en parle dans le monde. Dans la durée, ce club a donné énormément d’émotions. J'ai une vraie sensibilité pour des gens passées ici comme Coco Suaudeau ou Raynald Denoueix et je la revendique. Je serais très heureux si on arrivait à tendre vers ça. C'est ma perception des choses."

LA DERNIÈRE EXPÉRIENCE

"Ma saison au Qatar a été difficile parce qu'elle ne correspondait pas à ce que je conçois du football professionnel. C'était un choix, je l'assume. En étant ici, je me sens plus à mon aise parce que c'est quelque chose que je connais et qui ressemble plus à ma sensibilité."

LE RÔLE AU CLUB

"J'ai rencontré tout le monde. J'ai vu le staff de la formation, les techniciens. Je ne me suis pas encore entretenu en détail avec eux mais ça viendra. Je suis là au service du FC Nantes. J'ai toujours pensé qu'un projet de club s'inscrit dans la durée et qu'il faut avoir une équipe technique qui soit cohérente à tous les niveaux. Dans le foot, tout est assez éphémère mais si je peux apporter quelque chose à ce niveau-là... J'ai toujours considéré mon métier comme si j'étais là pour toujours. Même si le contrat ne porte que sur une année, je me considère Nantais jusqu'à la fin."

LE CONTEXTE

"J'ai toujours dit que la préparation était importante mais ce n'est pas du tout contradictoire avec ce que je peux concevoir. C'est une situation particulière. J'ai l’expérience et l'âge pour assumer cette pression. J'ai répondu tout de suite favorablement, avec l’enthousiasme d'un jeune."

L'APPROCHE DU FOOTBALL

"Mon travail, c'est l'entraînement. C'est la priorité. J'ai fait une séance ce matin, avec beaucoup de plaisir. Je suis déjà mieux depuis que j'ai retrouvé le terrain, le ballon. Le carré vert, c'est vraiment ce que je sais faire de mieux. Aujourd’hui, j'ai un staff et je n'ai pas eu d'exigence. J'ai tendance à faire confiance aux gens. C'est ce que j'ai fait aussi et le travail se passe très bien. Pour preuve, j'ai pu anticiper la prise de fonction à Lille. Ce n'était pas prévu au départ. Selon moi, c'est essentiel d'avoir des gens de bonne volonté. A partir de là, les choses sont claires et on travaille intelligemment."

LES JOUEURS

"Il fallait que je connaisse les joueurs. C’était la grosse difficulté sur les premiers jours mais ça a été plus vite que ce que je pouvais penser. Tout se fera naturellement. J'ai le match d'hier comme référence et j'ai également vu les rencontres amicales. La blessure de Marcus est un coup dur parce que je pense, que ce soit sur le plan technique ou dans sa mentalité, c'est un joueur important. J'espère qu'on le retrouvera avec un mental de gagnant mais c'est une vraie perte.
Mon objectif, c'est de les faire progresser pour qu'on soit performant collectivement. Ce qui est sûr, c'est qu'il faut rapidement faire le point sur un effectif, suffisamment étoffé pour pouvoir finir la saison."

LE SYSTÈME DE JEU

"Ça ne peut pas se faire progressivement. Dès demain, on travaillera sur d'autres bases. Le challenge, c'est d'arriver très rapidement à une cohésion et à un collectif solide, avec des automatismes solides. Il y a des aspects qui arriveront plus rapidement que d'autres mais je ne suis pas inquiet. Pour que ça marche, il faut qu'il y ait une harmonie, que les choses soient bien organisées sur le plan collectif. Le football, c'est aussi tirer la quintessence du groupe. Le système de jeu, c'est juste une organisation de base qui permet d'avoir de la cohérence collectivement et de mettre les joueurs dans les meilleures conditions. C'est ce que je vais m'efforcer de faire. On va répéter les gammes, avec des exercices ciblés."

LE PROJET

"C'est à moi de convaincre les joueurs. La personne est individuelle, tout comme les ambitions. Chaque joueur a sa carrière à assumer. Lorsque le joueur a intégré que son intérêt, c'est de servir le collectif, on a fait 80% du chemin. La première chose, c'est d'arriver à fédérer sur le plan relationnel et technique. Il faut avoir envie de jouer, de partager avec les autres. C'est fondamental."

LE COLLECTIF

"Le collectif, c'est un ensemble. C'est à nous d'affiner les profils de chaque joueur et leurs qualités, pour trouver des complémentarités. Par exemple, si un joueur sur le côté n'est pas particulièrement percutant, il serait intéressant de l'associer avec un latéral plus offensif. Il ne faut pas non plus interdire à des joueurs excentrés de revenir vers l'intérieur du jeu..."

LA FORMATION

"Je pense qu'un club doit vivre à partir de la formation. D'un point de vue de son identité mais aussi pour des raisons économiques. Il y a des transferts qui sont tellement excessifs, que de ne pas faire de formation, c'est difficile. Il faut investir dans la formation et pour moi, c'est une évidence."

LA RÉUSSITE

"La réussite ? Je ne sais pas ce que c'est. Pour moi, c'est construire quelque chose. On ne m'a pas imposé un titre cette saison. Par contre, si on arrive à dégager une identité de jeu et à avoir du plaisir sur le terrain, ce sera déjà une réussite. La seule pression que j'ai, ce sont les exigences que je me fixe. Je n'ai jamais eu un objectif de carrière. Le seul problème, c'est que j''aime passionnément ce que je fais."

LES EXIGENCES

"La qualité du jeu, le plaisir qu'on peut prendre sur le terrain et les objectifs collectifs que je me fixe par l'organisation, la fluidité du jeu, l’efficacité... C'est aussi un élément qui m'intéresse."

L’ÉVOLUTION DE LA MÉTHODE

"Globalement, le football reste le même mais bien sûr qu'avec l’expérience, l'âge, il y a une évolution. Les générations et l'environnement ont changé. Les joueurs sont plus de passage donc on a des aspects plus individualistes. C'est à nous de les fédérer autour d'un projet collectif."

LE MERCATO

"Je fais confiance aux gens avec qui je travaille, les joueurs aussi. Je n'exclus pas d'avoir des renforts. Jusqu'à la fin du mois d'août, les choses peuvent changer."

LA RELATION AVEC LE PRÉSIDENT

"Si je suis là, à Nantes, c'est que j'estime qu'on peut cohabiter. Si l'appel venait d'une autre personne, ce n'est pas sûr que j'aurais répondu. Il n'y a aucun problème, chacun a sa personnalité. Dans la mesure où il m'appelait, c'est qu'il me faisait confiance. Cette dernière est réciproque et je n'ai pas de doute sur ça."


Franck KITA,
Directeur Général Délégué :

"Je suis ravi et très honoré de présenter M. Gourcuff. Je pense que nous avons beaucoup de chance d'avoir eu l’opportunité de travailler avec lui. Son expérience est quelque chose d'exceptionnelle. Je ne doute pas qu'elle sera profitable pour tout le Club. Avec le recrutement que nous avons réalisé, c'était le profil idéal. Je suis certain que nous ferons une bonne saison à ses côtés.

Je voudrais également avoir une petite pensée pour Marcus Coco, qui s'est gravement blessé hier. Ce sont des choses qui arrivent malheureusement. On l'encadrera du mieux possible. Je suis certain qu'il reviendra plus fort."


Par M.G