17 septembre 2019

L'adversaire passé au crible

RC Strasbourg - FC Nantes

Onzième l'an passé pour sa deuxième saison de rang en Ligue 1 Conforama depuis sa remontée et vainqueur de la Coupe de la Ligue, le Racing Club de Strasbourg se veut ambitieux lors de cet exercice 2019-2020. En CFA2 (N3) en 2011, le club a refait surface sportivement et semble aujourd'hui s'appuyer sur des bases solides. Focus.

Le RCSA, tel le Phénix

On dit de cet oiseau légendaire, qu'il a la capacité de renaître de ses cendres. L'image avec l'histoire récente du RC Strasbourg est toute trouvée. Champion de France 1979, vainqueur de 3 Coupes de France (1951, 1966, 2001) et de 4 Coupes de la Ligue (1964, 1997, 2005, 2019), le club strasbourgeois fait partie de clubs importants de l'histoire du football français.
Relégué sportivement en Ligue 2 en 2008, le RCSA est même descendu jusqu’en CFA2 (actuelle N3, 5ème niveau du football hexagonal) en août 2011, après une liquidation judiciaire prononcée par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg. Pire, le club était même au bord du dépôt de bilan. Mais ça, c'était en 2011. Promu en CFA (actuelle N2) l'année suivante, le club alsacien voit Marc Keller prendre la présidence du club, aux côtés notamment d’un pole d’actionnaires locaux. Outre ce soutien privé, le nouveau président strasbourgeois reçoit également un soutien important des collectivités publiques, désireuses de voir remonter le Racing dans l'élite du football français, le plus rapidement possible.

Sur leur lancée, les Strasbourgeois accèdent au National dès l'année suivante, en 2013. En 2015, les Bleu et Blanc sont même tout proches d'accrocher la Ligue 2 mais ils échoueront finalement de justesse. Ce ne sera que partie remise, 38 journées de championnat plus tard et une troisième saison de rang en National. De nouveau dans le monde professionnel, Strasbourg poursuit sa renaissance et s'accroche à son rêve. Un rêve devenu réalité, le vendredi 19 mai 2017 après un succès à domicile face à Bourg-Péronnas (2-1). Champion de France cette année-là, le Racing a donc réussi son pari : retrouver l'élite, seulement six ans après sa descente aux enfers. Classé à la 15ème place en 2017-2018, Strasbourg a conclu l'exercice 2018-2019 à la 11ème place, juste devant le FC Nantes. Outre cette place en milieu de tableau, La grande satisfaction strasbourgeoise de l'an passé est venue du sacre en Coupe de la Ligue, aux dépens de Guingamp (0-0, 4-1 aux t.a.b.).

La Meinau, le troisième poumon !

Stade historique inauguré en 1914, la Meinau, dont le nom est donné en 1921, connaîtra deux rénovations majeures : la première en 1951, avant une reconstruction totale en 1984, pour donner l'architecture actuelle. Chargée d'histoire, l'enceinte du RCSA est un véritable supplément d'âme pour les joueurs. Soutenu par de nombreux supporters, le Racing a pu compter sur un vrai soutien populaire, dans les bons comme dans les mauvais moments. C'est d'ailleurs dans ces derniers, que les Alsaciens se sont montrés les plus fidèles et les plus solidaires. Ils étaient près de 6 500 spectateurs de moyenne en N3, avec une pointe record à 10 883 en N3, puis à 20 000 en N2 et enfin 26 700 en National. Tous ces chiffres sont ancrés dans l'histoire du football amateur français. (Source : AFP). Aujourd'hui, la Meinau joue encore et toujours son rôle de douzième homme. Vendredi soir, l'enceinte strasbourgeoise devrait à nouveau être bien garnie, voire pleine. Une ambiance des grands soirs pour des Nantais qui auront à cœur de poursuivre leur belle série de victoires !

Matz Sels, le dernier rempart

Pour cela, les hommes de Christian Gourcuff devront notamment tromper la vigilance d'un homme : Matz Sels. Arrivé à Strasbourg à l'été 2018 en provenance de Newcastle, après un prêt d'un à Anderlecht, le portier de 27 ans est aujourd'hui considéré par de nombreux observateurs comme l’un des meilleurs portiers du championnat. Auteur d'une brillante saison l'an passé, ce dernier rempart d'1,91m semble déterminé à prouver que ce n'était pas qu'un hasard. Très solide face au Paris Saint-Germain le week-end dernier, le gardien alsacien a dû rendre les armes en toute fin de match sur un éclair de génie de Neymar, après avoir longtemps repoussé les assauts du club de la capitale. Les attaquants nantais sont prévenus : pour tromper Matz Sels, il faudra se montrer extrêmement habiles !

Les premiers matches

Actuel 18èmes de la Ligue 1 Conforama avec seulement 3 points après 5 journées, les Bleu et Blanc commencent à ressentir la nécessité de s'imposer pour se donner de l'air dans le bas du classement. Il faut dire que Strasbourg cherche (déjà) un second souffle après une campagne européenne débutée le 25 juillet dernier, suite au sacre en Coupe de la Ligue l'an passé. Quatorze ans après sa dernière participation à une aventure européenne, le RCSA a échoué de peu, aux portes de la phase de poules, après une double confrontation perdue face à Francfort (1-0, 0-3).
En Ligue 1 Conforama, les protégés de Thierry Laurey ont débuté par deux matches nuls : 1-1 devant Metz et 0-0 à Dijon, avant de s'incliner 2-0 devant Rennes, d'accrocher l'AS Monaco 2-2 et donc, de s'incliner d'une courte tête au Parc des Princes samedi dernier (1-0).


LE POINT COMPLET SUR LES TRANSFERTS DE L’ÉTÉ:

Arrivées : A. Djiku (Caen), J. Bellegarde (Lens), L. Koné (Sunderland), Sanjin Prcic (Levante), Diogo Branco (Montijo).

Départs : J. Martin (Rennes), D. Tchamba (Strømsgodset), M. Karamoko (Wolfsbourg), Diogo Branco (Olímpico do Montijo), I. Saadi (Cercle Bruges), Y. Salmier (Troyes ), T. Delaitre (Thaon), P. Martinez (Nîmes), A. Gonçalves (Caen).


RC Strasbourg - FC Nantes

6ème journée de Ligue 1 Conforama
Vendredi 20 septembre 2019, 20h45
Stade de la Meinau


Par M.G