03 octobre 2019

''Profiter de la situation actuelle''

Christian Gourcuff

A deux jours de la réception de l'OGC Nice pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1 Conforama, Christian Gourcuff s'est présenté en conférence de presse pour faire le point sur le dernier rendez-vous avant la trêve internationale.



LA REPRISE DU TRAVAIL :

Christian GOURCUFF : "J'avais accordé un jour de plus le lundi, donc on a repris le mardi avec une grosse journée. Les mois d'octobre et de novembre sont des périodes où on doit être vigilant parce qu'il y a un peu plus de fatigue, des terrains qui changent. C'est pour cela qu'on a fait souffler quelques joueurs durant la semaine. Si on analyse les blessures, surtout en novembre, c'est sans doute là où il y a plus de blessés. Après, quand la tête va, les jambes vont mieux aussi."

LES ENSEIGNEMENTS DES TROIS MATCHES

"On sait qu'on a des solutions et c'est très intéressant. Aujourd'hui, on peut compter sur tout un groupe et pas seulement que sur les onze titulaires au coup d'envoi. Tant que ceux qui ont un peu moins de temps de jeu ne jouent pas ou peu, on n'a pas beaucoup de certitudes. Aujourd'hui, tout est validé. La rotation amène aussi de la vie dans le groupe et outre les possibles blessures, il y aura des suspendus.
La réussite d'une saison, c'est que ceux qui jouent moins restent concernés. Bien sûr, je pense qu'il faut garder une certaine ossature pour que les choses se mettent en place et que le automatismes se mettent en place."

L'OGC NICE :

"On a beaucoup d'humilité et d'ambitions. Rien n'est facile, il ne faut pas se relâcher. Pour rester là, on n'a pas beaucoup de marge mais si on fait bien les choses, il n'y a pas de raison pour que ça ça ne perdure pas. Il faut profiter de la situation, de la sérénité, pour progresser. Aujourd'hui, Nice est une formation qui réalise un bon début de championnat. J'ai vu leur match face à Lille, lors de la dernière journée. C'est une équipe positionnée en 4-3-3, qui cherche à produire du jeu. C'est aussi à nous de mettre de l'intensité pour bousculer l'adversaire. Même si on considère les matches à domicile comme ceux à l'extérieur, c'est quand même différent. Il faudra être prêt à répondre à ça."

LE RÔLE DES AILIERS

"La récupération du ballon et le jeu concernent tout le monde. Le rôle des excentrés, c'est de réduire les espaces. Dans 4-4-2, Le déséquilibre arrive souvent d'un remplacement pas fait ou mal effectué de la part d'un joueur excentré. Pour pouvoir le faire, il faut également que le bloc soit avancé pour réduire les distances lors du remplacement. Mais c'est vrai que le rôle des deux excentrés est capital. S'ils ne travaillent pas à la récupération, ça devient vite impossible. On avait été très performant face à Montpellier avec Moses Simon et Kader Bamba et ça a de nouveau été le cas face à l'OL."

QUELLES SOLUTIONS ?

"Plus il y a de mouvements, moins les qualités techniques sont impératives pour sortir de la pression. L'idée, c'est de s'améliorer techniquement et d'être plus net avec notre potentiel technique. Je pense que sur ça, on a une grosse marge de progression. J'avais dit en arrivant qu'il y a deux aspects dans le jeu collectif : l'organisation, premièrement. C'est assez simple à mettre en place même si ça nécessite des automatismes. Maintenant, c'est acquis depuis plusieurs matches et la rencontre de samedi a confirmé tout ça. Et puis, l'autre volet du jeu collectif, c'est la fluidité de notre jeu de passes. C'est plus complexe et plus tardif à venir mais c'est normal. Je ne désespère pas de voir une évolution. Je vais même rajouter un volet : la percussion offensive et la finition. C'est sans doute le plus difficile parce qu'il fait appel à la qualité individuelle."

LE MATCH A LYON

"Pour avoir revu le match, on eu 20-25 minutes où on a joué chez les adversaire, en étant dominateurs même sans se créer d'occasions nettes. Ce qui est sûr, c'est qu'on avait une réelle maitrise et ça a changé dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps. On ne pas non plus dominer l'OL, chez lui, durant 90 minutes. Ce sont dans ces moments là qu'on doit pouvoir ressortir le ballon plus proprement pour éteindre le feu. Il faut plus de maîtrise pour ressortir le ballon. Je pense que le match de Lyon était tactique mais aussi psychologique. On savait pertinemment que le temps travaillait pour nous et qu'on pouvait faire douter cette équipe. On s'est appuyé sur ça pour dans un deuxième temps, prendre l'ascendant. C'est aussi comme cela qu'on a construit nos précédents succès. Il faut savoir se montrer patient pour que l'adversaire, lui, s'impatiente."

FAIRE LES BONS CHOIX OFFENSIVEMENT

"Tout est une question de timing, de mouvements et de choix. Là, ça peut mettre un peu plus de temps. Malgré tout, il y a déjà une mise en confiance qui s'installe et qui peut aider pour qu'on s'améliore dans ce domaine là."

LA SOLIDITÉ DÉFENSIVE

"C'est le cas à domicile mais pas que. Je pense que c'est lié à l'organisation dans la récupération du ballon et l'implication de chacun. Évidemment, d'une façon générale, on ne peut pas occulter le travail du secteur défensif avec à domicile, peu de possibilités offertes à l'adversaire de se projeter. Nicolas Pallois et Andrei Girotto sont complémentaires et très performants individuellement. Samedi dernier, en plus de ça, Alban Lafont s'est mis au diapason de l'équipe.
Je parlais aussi du rôle des milieux excentrés mais d'un point de vue défensif, le rôle de harcèlement des joueurs offensifs est capital. Peut-être que contre Strasbourg, on aurait pu mieux faire par exemple."

CRISTIAN BENAVENTE

"C'est un joueur qui a des qualités techniques, qui doit aussi s'habituer au contexte de pression permanente sur le porteur de balle, typique de la L1. Faire des efforts dans la récupération du ballon, c'est aussi peut-être nouveau pour lui parce que ces types de joueurs sont plus axés sur le jeu. Mais le travail défensif, c'est essentiel. En première mi-temps face à Lyon, il a eu plus de mal à cerner son rôle. C'était mieux ensuite en deuxième."



FC Nantes - OGC NIce

9ème journée de Ligue 1 Conforma
Samedi 5 octobre 2019, 20h
Stade de la Beaujoire


Par M.G & JJ