19 octobre 2019

Le FC Nantes cède sur la fin...

FC Metz - FC Nantes (1-0)

Pour son retour au jeu après la trêve internationale, le FC Nantes s'est incliné 1-0 sur la pelouse du FC Metz. Réduits à dix peu après l'heure de jeu, les Jaunes ont cédé en toute fin de rencontre. Le rendez-vous est pris vendredi avec Monaco (20h45) à la Beaujoire, pour un sursaut espéré face au club de la Principauté !

LE MATCH

Avec un effectif remodelé suite aux suspensions de Nicolas Pallois, Fabio et Imran Louza, le FC Nantes attaque ce match par le bon bout. Après un bon travail personnel, Mehdi Abeid tente sa chance d'une demi-volée aux 25 mètres. La tentative du récent champion d'Afrique avec l'Algérie passe de peu à côté de la lucarne d'Oukidja. Le portier messin semblait battu (4').

La rencontre se déroule en partie dans l'entrejeu et aucun des deux milieux ne parvient à réellement prendre la mesure sur l'autre. Le jeu est peu rythmé, avant d'être coupé durant plusieurs minutes suite à un choc entre Benavente et Boye (12'). Touché au cuir chevelu, le Péruvien est de retour avec un bonnet de bain afin de protéger sa blessure. Scène plutôt rare.

Face à un bloc très regroupé, le FCN essaie de combiner rapidement dans de petits intervalles mais la dernière passe ou le dernier geste est souvent approximatif. Preuve en est avec Moses Simon. Après un bon travail de percussion, le Nigérian se remet sur son pied droit pour enrouler sa frappe à l'entrée de la surface de réparation. Malheureusement cette dernière ne prend pas assez l'effet pour revenir vers la cage des Grenats (29'). La première tentative cadrée de ce match est jaune et verte, par l'intermédiaire de Ludovic Blas. Sur son pied gauche, l'ailier nantais déclenche une bonne frappe, mais trop axée sur Oukidja. Le gardien messin ne laisse pas de rebond (38'). On en reste là dans ce premier acte, assez timide malgré une légère domination des Canaris.

Au retour des vestiaires, les Jaunes repartent vers l'avant mais Coulibaly, d'une tête pas assez appuyée, ne parvient pas à tromper Oukidja (47'). C'est alors l'heure du réveil messin. Peu en vue jusque là, les joueurs de Vincent Hognon s'enhardissent. L'organisation défensive des Jaunes est un peu plus approximative. Ambrose (51') mais surtout N'Doram (60') font frémir les supporters nantais. Le fils de Japhet, d'une belle tête, trouve même le poteau gauche de Lafont, battu sur ce coup. Le match bascule alors quand Molla Wague, pour sa deuxième apparition sous le maillot du FCN, écope d'un carton rouge direct (62' - Lire "Le fait du match"). Réduits à dix, les Nantais alors positionnés en 4-2-2-1 reculent et procèdent en contre. Plus le temps passe et plus le sentiment que cette cette rencontre ne tient qu'à un fil s'accroît. Diallo, auteur déjà de six réalisations et peu en vue ce soir n'a alors besoin que d'une seule situation nette pour faire basculer la rencontre en faveur des Grenats. Sur un caviar de Boulaya, dans le dos des défenseurs du FC Nantes, l'attaquant du FC Metz se jette et dévie le cuir dans la cage de Lafont (1-0, 86').

Le coup est dur à encaisser. Malgré une ultime tentative de Blas repoussée in-extremis de la tête par N'Doram devant sa ligne (90'+4), les Canaris n'y arrivent pas et concèdent leur premier revers depuis le 20 septembre dernier. Là aussi, c'était dans l'Est de la France, à Strasbourg. Là aussi, ce revers s'était dessiné en toute fin de rencontre… Comme un air de déjà vu.

Défaits pour la troisième fois de la saison, les Jaune et Vert tenteront de repartir de l'avant, vendredi (20h45), à la Beaujoire ! Les coéquipiers d'Abdoulaye Touré vous y espèrent nombreux ! ON EST NANTES !


LE FAIT DU MATCH

Un carton rouge sévère...

Au duel avec le buteur du soir, Molla Wague, en voulant dégager le ballon et en le touchant en premier, vient ensuite heurter la tête de Diallo avec son pied, juste à l'entrée de la surface de réparation. M. Pignard n’hésite pas un seul instant et sort immédiatement le carton rouge à l'encontre du défenseur nantais, malheureux sur ce coup. L'abritre central sera conforté dans sa décision après visionnage des images dans le car vidéo... Réduits à dix, les Canaris cèderont en toute fin de rencontre. Frustrant.


LES CHIFFRE CLÉS :

2

Malgré ce revers, le troisième de la saison, le FC Nantes est assuré de garder sa place de dauphin du Paris Saint-Germain au terme de cette dixième journée. Classement.

300

Plus de trois cents supporters nantais ont traversé la France d'Ouest en Est pour supporter les Jaune et Vert dans ce déplacement hors de leurs bases. MERCI pour votre soutien et bon retour à vous dans la Cité des Ducs ! Supporters.

C'EST DIT !

Christian GOURCUFF :"On a le sentiment d'être passé à côté de quelque chose..."

Par M.G


×