03 novembre 2019

Les Jaunes ratent le coche

Bordeaux - FC Nantes (2-0)

Troisièmes avant le coup d'envoi de ce match, les Nantais avaient l'occasion de reprendre la deuxième place au profit d'Angers SCO. C'est manqué. Défaits 2-0 cet après-midi sur le pelouse des Girondins de Bordeaux, les Canaris subissent leur troisième revers de rang en Ligue 1 Conforama.

LE MATCH

Avec deux changements dans l'effectif (Lafont et Abeid titulaires) par rapport au match remporté mercredi soir en Coupe de la Ligue BKT devant le Paris FC (8-0), le FCN entame cette rencontre de championnat avec l'envie de mettre fin à une série de 5 matches sans victoire dans la capitale girondine (4 défaites, 1 nul).

Ce sont les Bordelais qui se montrent les premiers dangereux. Tchouaméni (2') mais surtout De Préville, obligent Lafont à se sublimer ! Il faut attendre la 10ème minute de jeu pour voir les Canaris se procurer leur première situation chaude par l'intermédiaire de Pallois, monté sur coup franc. Mais la volée du Nantais fuit le cadre de Costil (10'). Mieux ensuite dans cette partie, les coéquipiers de Nicolas Pallois tentent de se projeter vers l'avant. L'ancien bordelais est même à l'origine de l'intervention du VAR par M. Letexier. Une main de Benito interpelle l'arbitre central de ce match mais ce dernier n'accorde pas (logiquement) de penalty aux Jaunes (26'). Ces derniers trouveront le montant de Costil par l'intermédiaire de Simon, quelques minutes plus tard (32'), avant de se faire punir en contre-attaque par les Girondins. Bien décalé à l'opposé par Hwang, Kamano, esseulé sur le côté droit, rentre dans la surface et vient tromper Lafont d'un ballon glissé sous le portier français (1-0, 37'). Les Nantais réagissent mais manquent de lucidité dans le dernier geste, à l'image de Youan, qui vient buter juste avant la pause sur Costil, auteur au passe d'un très bel arrêt (44'). On en reste là pour ce premier acte.

Dès le début de la seconde période, les protégés de Christian Gourcuff tentent de réagir mais ce sont bien les Bordelais qui repartent de l'avant. De Préville, sur coup franc, oblige Lafont à une nouvelle belle parade (55'). Deux minutes plus tard et sur un exploit personnel, Bordeaux fait le break. Hwang est bien trouvé dans l'intervalle juste à l'entrée de l'arc de la surface de réparation. Il s'avance et enroule parfaitement sa frappe qui, avec un rebond et l'aide du montant gauche, vient tromper Lafont, impuissant (2-0, 57'). Le coup est dur à encaisser pour les Canaris, qui peinent à trouver un second souffle. Malgré les entrées en jeu de Bamba ou encore Benavente, les Jaunes n'y arrivent pas. Les Marine et Blanc ne sont pas loin d'en profiter pour tripler la mise mais ni Otavio (62'), ni Briand (73') ne parviennent à tromper Alban Lafont. Les minutes passent et les espoirs nantais s'amenuisent également au fil du temps. Seul Bamba est tout près de faire la différence et sonner la révolte mais Costil est une nouvelle fois présent sur sa ligne (83').

Le FCN n'y arrive plus. Troisième revers en trois matches consécutifs en championnat pour les Jaunes, qui n'ont pas su capitaliser après leur belle victoire dans la semaine, en Coupe de la Ligue. Prochain rendez-vous dans une semaine, à 17h à la Beaujoire. Les Nantais accueilleront l'AS Saint-Étienne, pour un Classique, du championnat de France.


LES CHIFFRE CLÉS :

1

Buteur cette semaine en Coupe de la Ligue BKT, son premier chez les professionnels, Elie Youan a connu cet après-midi sa toute première titularisation en L1 cette saison. Le jeune attaquant du FCN est passé tout près de son premier but mais Costil en a décidé autrement (44'). Première.


3

C'est la troisième fois de la saison que le FC Nantes encaisse deux buts dans une rencontres de L1. A chaque fois, les Jaunes se sont inclinés. Toujours par un but d'écart. Frustrant.


517

Ils étaient 517 supporters à avoir rejoint le Matmut-Atantique cet après-midi pour encourager les Canaris à Bordeaux ! Pour rappel, les groupes de supporters étaient invités par le club - place au stade offerte -, afin de les remercier de leur soutien et de leur fidélité. Merci !


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF :"Cette deuxième mi-temps, elle est très frustrante. Il faudra s'en souvenir. Quand on ne joue pas, il y a moins de chances de trouver des solutions..."

Par M.G