06 décembre 2019

🎥 🎥 ''Retrouver de la constance''

Christian Gourcuff

Dimanche aprÚs-midi (17h), les Jaune et Vert reçoivent le Dijon Football Club, dans le cadre de la 17Úme journée de L1 ! AprÚs le revers des Canaris sur la pelouse du Parc des Princes mercredi soir, le coach nantais espÚre bien voir ses protégés rebondir et repartir de l'avant grùce à un succÚs.


POINT SANTÉ

Christian GOURCUFF : "Abdoulaye TourĂ© va mieux. Il a couru hier et va s'entraĂźner cet aprĂšs-midi. On verra mais son Ă©pisode de maladie a pris fin. Kalifa Coulibay a lui aussi trottinĂ© hier et va Ă©galement s'entraĂźner avec nous donc ça devrait rentrer dans l’ordre. Andrei (Girotto) et Moses Simon ont reçu des bĂ©quilles lors du match face Ă  Paris. Ça devrait ĂȘtre bon pour l'entraĂźnement de demain et donc aussi pour dimanche."

LE FORFAIT D'ABDOULAYE TOURE A PARIS

"Il était malade deux jours avant la rencontre et ne s'était pas entraßné la veille. On pensait que c'était la fin de sa gastro mais mercredi matin, il a dû déclarer forfait parce que c'était revenu."

LE MATCH D’ÉLIE YOUAN A PARIS

"C'est un jeune joueur qui progresse encore mĂȘme si le challenge Ă©tait relevĂ©. C'est une chance pour lui d'avoir des opportunitĂ©s de se montrer. Il avait jouĂ© Ă  Bordeaux, face au Paris FC et mercredi devant le Paris SG, tout en faisant Ă©galement des entrĂ©es en jeu. Il a des qualitĂ©s athlĂ©tiques hors-normes mais maintenant, c'est dans son intĂ©gration dans le collectif qu'il a encore beaucoup des choses Ă  acquĂ©rir. C'est un garçon qui a tout : des capacitĂ©s dans le volume des courses, dans la vitesse, dans la puissance. C'est assez rare d'avoir un joueur de son profil. GĂ©nĂ©ralement, soit on est Ă  l'aise dans le volume ou sur la vitesse mais lui, il a les deux. Ce sont quand mĂȘme des atouts importants mais ça ne fait pas tout dans le foot."

L’ÉTAT DE FORME DU GROUPE

"On est dans une phase de rĂ©cupĂ©ration, surtout qu'il y a eu l'Ă©pisode du retour de Paris. On ne cherche pas d'excuse mais ça ne favorise pas non plus la rĂ©cupĂ©ration sur le court terme. J'espĂšre que ça n'aura pas d'incidence pour dimanche mais normalement, il n'y a pas de problĂšme parce qu'il y a trois jours entre les matches. C'Ă©tait peut-ĂȘtre compliquĂ© d'enchaĂźner Paris, juste aprĂšs Toulouse surtout qu'ils avaient eu une semaine de rĂ©cupĂ©ration complĂšte."

UNE ÉVENTUELLE DÉCOMPRESSION APRÈS PARIS ?

"Il y a toujours le risque. Maintenant, il ne faut pas qu'on se trompe de championnat. Paris, il y avait trois points en jeu. On le savait et on allait là-bas pour prendre des points mais on n'a pas su en prendre. A chaque match ce sera pareil et la saison sera comme ça. La constance dans l'investissement nous permettra de faire une saison sereine. Je le dis depuis longtemps mais la sérénité, c'est ce qu'il y a de plus précieux."

TROIS DÉFIS AVANT LA TRÊVE

"On aura la rĂ©ponse sur le terrain. L'agressivitĂ©, la motivation, ça fait partie des Ă©lĂ©ments essentiels du jeu. Ce n'est pas Ă  mettre en opposition avec notre capacitĂ© de jouer et justement, quand on cherche Ă  jouer, la motivation doit ĂȘtre aussi dĂ©cuplĂ©e. C'est en tout cas comme ça que je vois les choses et ce que j'attends de la part de l'Ă©quipe. De ce cĂŽtĂ© lĂ , on n'a pas connu trop de dĂ©faillances. A Brest, on savait que ce serait un match compliquĂ© mais l'Ă©quipe a fait front. A Strasbourg et Ă  Metz, ce sont les deux rencontres oĂč nous avons sĂ»rement Ă©tĂ© dĂ©faillants dans ce domaine."

LES SÉANCES ACTUELLES

"On fait de la rĂ©cupĂ©ration. C'est pour ça que les Ă©quipes qui jouent les compĂ©titions europĂ©ennes ne s'entraĂźnent pas. L'intĂ©rĂȘt, c'est que nous avons des options claires et prĂ©cises depuis mon arrivĂ©e ici. Sur le plan tactique, il n'y a rien de spĂ©cifique d'un match Ă  l'autre. On a Ă©tĂ© jouĂ© Ă  Paris de la mĂȘme maniĂšre que lors de la rĂ©ception de Toulouse, tout en se prĂ©parant Ă  des problĂšmes qui allaient ĂȘtre diffĂ©rents. Mais on n'a pas changĂ© d'option. C'est aussi l’intĂ©rĂȘt d'avoir une organisation et des choix tactiques qui sont stables dans la durĂ©e. Ça permet d'entretenir les automatismes."

LE DIJON FCO

"Ils ont connu un dĂ©but difficile mais depuis, ils se sont bien repris. Le fait justement d'ĂȘtre peut-ĂȘtre dans une situation compliquĂ©e, les a mobilisĂ©s. AprĂšs, c'est ce que je dis toujours. Hormis le PSG, et encore on a vu mercredi qu'on pouvait les embĂȘter, il n'y a aucun match de facile et Ă©galement injouable. Dijon, c'est le type d'Ă©quipe contre laquelle rien n'est simple. Il y a du dynamisme, de bons joueurs et collectivement, ils possĂšdent cette soliditĂ© qui caractĂ©rise les clubs qui sont tout de suite concernĂ©s par le maintien. Cet adversaire n'est pas Ă  sous-estimer."

DE LA CONFIANCE APRÈS PARIS ?

"De la confiance, je ne sais pas parce qu'on espĂ©rait ramener quelque chose d'un point de vue comptable. AprĂšs, ce qui est intĂ©ressant, c'est ce qu'on a montrĂ© sur le plan de l'investissement, dans l'implication. Mais ça ne doit pas ĂȘtre uniquement le cas parce que c'Ă©tait le Paris Saint-Germain. C'est cette constance qu'il faut retrouver avec la volontĂ© de toujours crĂ©er du jeu, d'ĂȘtre actif et de ne pas subir les choses. Ça, c'est aussi intĂ©ressant pour la suite. Ce n'est jamais satisfaisant de perdre mais il faut ĂȘtre capable de faire une analyse objective avec les points positifs et ceux qui ne nous ont pas permis d'obtenir le nul qu'on espĂ©rait."

LA DIFFICULTÉ DE RÉALISER LE BON GESTE

"Ça passe par le travail et le temps. C'est ce qui manque le plus dans le foot. On ne peut pas bluffer avec ça. Ça passe par l'entraĂźnement, par la rĂ©pĂ©tition mais aussi la qualitĂ© des sĂ©ances, l'implication. C'est ce qui permet d'Ă©voluer mais il faut un minimum de temps."

MEHDI ABEID

"Je l'ai eu sous mes ordres quand j'Ă©tais Ă  la tĂȘte de l'AlgĂ©rie. Je le connais depuis longtemps et il a peu prĂšs toujours les mĂȘmes caractĂ©ristiques. C'est un joueur qui doit ĂȘtre face au jeu, trĂšs gĂ©nĂ©reux et cette derniĂšre, paradoxalement, peut ĂȘtre un frein Ă  son Ă©volution. Il veut parfois en faire trop et amĂšne un peu de dĂ©chet. Il faut juste qu'il se rĂ©gule. Il aime le foot, ça se voit. Parfois, quand on aime trop ce qu'on fait, on se met une pression supplĂ©mentaire. Il faut rĂ©ussir Ă  trouver le juste Ă©quilibre."



FC Nantes - Dijon FCO

17Úme journée de Ligue 1 Conforma
Dimanche 8 décembre 2019, 17h
Stade de La Beaujoire

Par M.G & JJ