14 décembre 2019

Les Jaunes restent au vert !

Nîmes - FC Nantes (0-1)

Un seul but d'Imran Louza a suffi au bonheur des Nantais ce soir, sur la pelouse du Nîmes Olympique (0-1). Ce succès, le deuxième de rang en championnat, permet aux Canaris d'occuper provisoirement la 4ème place de la Ligue 1 Conforama ! #OnEstNantes

LE MATCH

Avec le même onze de départ que lors de la victoire dimanche dernier face à Dijon (1-0), le FC Nantes attaque ce match avec l’envie de lancer une série positive en championnat.

L'entame est nîmoise et les Jaunes sont tout près de se faire surprendre sur une phase arrêtée. Après une déviation de la tête de Sarr, Girotto n'est pas loin de tromper Lafont mais le portier international réalise une parade de grande classe (2'). Hormis cette situation, plus grand-chose n'est à signaler jusqu'à la 26ème minute de jeu et la première vraie situation nantaise. Trouvé par Bamba, Blas s'infiltre dans la surface pour se présenter seul face à Bernardoni. Sur son bon pied, le numéro 17 du FCN place sa tentative trop à gauche de la cage nîmoise… Le premier frisson jaune et vert appelle finalement l'ouverture du score. Dans la foulée, les Canaris vont finalement trouver la faille. Touré adresse un long ballon en direction de Simon sur le côté gauche. Le Nigérian hérite du cuir et sert à l'entrée de la surface, Imran Louza. Le milieu axial lancé, ne se pose pas de question et reprend sans contrôle. Son plat du pied droit trouve la lucarne de Bernardoni. Superbe ! (0-1, 28').

Dix minutes plus tard, Coulibaly s'offre un duel avec le portier prêté par les Girondins de Bordeaux, après un superbe ballon donné par Louza. Malheureusement pour le FCN, c'est le portier du Nîmes Olympique qui sort vainqueur (38'). L'attaquant nantais aurait même pu (dû ?) servir Bamba, esseulé et venu l'aider dans ce duel. La deuxième moitié de ce premier acte est décidément à mettre à l'avantage des protégés de Christian Gourcuff. Simon croit même faire le break après un joli travail de Kader Bamba mais le drapeau se lève, fort logiquement (41'). On en reste là pour cette première période.

Les Nîmois sont entreprenants en ce début de deuxième acte à l'image d'un coup franc de Ferhat (47') ou encore d'une frappe cadrée de Philippoteaux (53'). A chaque fois, Alban Lafont se montre attentif. Les deux équipes ont du mal à se retrouver devant les buts adverses, la faute notamment à défenses bien en place. Denkey pense égaliser pour les Gardois mais M. Abed signale une faute de l'attaquant sur Pallois (66'). A dix minutes du terme, les Nîmois essaient de sortir davantage de leur camp. Sur un corner, Pablo Martinez pense même pouvoir égaliser mais une intervention salvatrice de Dennis Appiah, permet aux Jaunes de tenir la marque (85' - Lire "Le fait du match"). En toute fin de partie, les visiteurs auraient même pu faire le break mais Simon se heurte à Bernardoni, encore lui et auteur d'une très belle partie (90+2').

On en reste là ! Deuxième victoire de rang pour les joueurs de Christian Gourcuff, la troisième en quatre journées ! Prochain-rendez-vous, le dernier de la phase aller, samedi soir (20h45) à La Beaujoire, pour un derby face à Angers SCO ! Objectif : réaliser la passe de trois.

LE FAIT DU MATCH

Une tête déterminante !

On joue la 85ème minute de jeu. Le corner nîmois, côté gauche est frappé par Philippoteaux. Molla Wague dévie le ballon qui lobe la défense nantaise et Lafont. Pablo Martinez, esseulé au deuxième poteau pense alors accompagner tranquillement le cuir au fond des filets mais Dennis Appiah, d'une tête salvatrice, jaillit et sauve sur sa ligne. Nul doute que cette intervention dans le money-time, permet aux Canaris de repartir avec les trois points de la victoire. Décisif.


LES CHIFFRES CLÉS

1

Les Canaris ont arboré ce soir et pour la première fois de la saison, leur maillot extérieur. Première réussie. Vert.


7

Ce soir, le FC Nantes a remporté sa 9ème victoire de la saison, la 7ème sur le score de 1 but à 0. Tarif maison.

39

Grâce à cette performance, les Jaune et Vert ont mis fin à une série de 39 ans sans succès dans l'élite du football, en terres nîmoises. La dernière fois, c'était le 24 juillet 1980. Les Canaris s’étaient alors imposés 3-2, lors de la saison 1980/1981. Fin de série.

C'EST DIT !

Christian GOURCUFF, après la rencontre : "L'équipe s'est arrachée défensivement mais on doit faire mieux dans la maîtrise."

Par M.G