26 janvier 2020

Le FC Nantes craque en fin de match

FC Nantes - Bordeaux (0-1)

Réduits à dix avant l'heure de jeu, les Jaune et Vert sont faits surprendre en toute fin de match sur l'unique incursion bordelaise dans la surface nantaise (0-1). Malgré une générosité dans les efforts défensifs pour préserver le point du match nul, les hommes de Christian Gourcuff ont fini par craquer. Rageant.

LE MATCH

C'est avec beaucoup d'émotion et dans une atmosphère particulière, que le coup d'envoi de cette rencontre est donné, après une minute d'applaudissements conjointement respectée entre les deux formations et en union avec La Beaujoire, en mémoire à Emiliano Sala et Philippe Gondet.

L'entame du match est timide et les Jaunes, qui délaissent leur habituelle tunique pour une bleue et blanche en la mémoire d'Emiliano Sala, se heurte au pressing haut des Girondins. Ces derniers sont par ailleurs sont les premiers à se mettre en évidence mais la tentative d'Oudin, fraîchement arrivé du Stade de Reims cet hiver, fuit le cadre de Lafont (7'). Deux minutes plus tard, le stade chante à la gloire de l'ancien avant-centre du FC Nantes, comme à chaque rencontre depuis sa disparition. Mais aujourd'hui, c'est encore plus fort. Si en tribune, la ferveur est là, sur le terrain, les deux formations ont plus de mal à se lâcher. Après un mouvement collectif, Hwang voit sa tentative s'échapper de la cage garder par le dernier rempart jaune et vert (14'). Le réveil nantais est sonné par Imran Louza. Du coup de pied, le joueur formé à la Maison Jaune frappe puissamment mais le cadre se dérobe de peu (23'). Mieux sur cette fin de période, les protégés de Christian Gourcuff se projettent davantage aux avants-postes mais la défense bordelaise se dresse devant Blas (39') ou encore Abeid (40'). On en reste là pour ce premier acte.

L'entame de la seconde mi-temps est timide et Oudin est, comme en début de rencontre, le premier à s'illustrer mais il est bien gêné par Traoré et ne cadre pas (51'). Dans la foulée, Girotto est décisif devant Hwang. Le Coréen récupère la balle au point de penalty après un bon décalage de Basic et pense pouvoir frapper à bout portant. Seulement voilà, le défenseur brésilien réalise un tacle salvateur (53') ! Malheureusement pour lui et sur une faute contestable, le numéro 20 du FC Nantes se voit expulser (54' - Lire "Le Fait du Match").

Les Bordelais ont logiquement la balle mais la possession reste stérile. Il faut attendre la 67ème minute de jeu pour voir la première frappe cadrée de ce match, signée De Préville. Lafont est vigilant. Le FC Nantes, avec Moses Simon passé sur le front de l'attaque, tente de réagir. Avec Blas, les deux hommes combinent bien mais la frappe de ce dernier est trop écrasée et surtout hors cadre (69'). Simon, remuant, essaie de créer du danger mais seul face à de nombreux défenseurs, c'est quelque peu compliqué (71'). Les minutes passent et aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence. Finalement, les Girondins, par l'intermédiaire de Briand, parviennent à ouvrir le score. Mexer déborde côté droit et centre fort dans la surface. D'un plat du pied, le meilleur buteur du FCGB est plus prompt que Basila et vient placer sa reprise dans le petit filet de Lafont (0-1, 86').

Le coup est dur à encaisser. Malgré les encouragements du public nantais jusqu'à la fin de la partie, le score ne bouge plus.

Beaucoup de déception pour les Jaunes, réduits à dix et qui à quelques minutes près, n'ont pas su préserver le point du match nul. Les Nantais n'ont pas le temps de gamberger puisque dès vendredi prochain, ils seront à Rennes, pour le derby breton.

LE FAIT DU MATCH

Une expulsion très sévère...

C'est à n'en pas douter, le fait du match. Impérial dans ses duels durant sa présence sur le terrain ce soir, Andrei Girotto a été expulsé par M. Abed, avec un deuxième avertissement (54'). Fautif sur Briand en première période et logiquement averti (17'), le défenseur brésilien a donc écopé, très sévèrement, d'un deuxième avertissement après une faute (inexistante ?), sifflée par l'arbitre central de ce match. A dix durant plus de 36 minutes, les Jaunes auront finalement craqué à quatre minutes du terme. Frustrant.


LE CHIFFRE CLÉ

9

Son nom aura été dans toutes les têtes ce soir. Passé par les Girondins et le FC Nantes, Emiliano Sala aura occupé l'ensemble de nos pensées. Durant tout le match, les supporters ont donné de la voix pour lui et pour donner de la force à leurs protégés. Ça n'aura malheureusement pas suffi pour ramener au moins un point. Emi.


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF, après la rencontre : "Ce but encaissé vient d'une erreur, ce qui accroît notre amertume."

Par M.G