04 février 2020

Sans démériter !

FC Nantes - Paris SG (1-2)

Dans un stade plein et au terme d'un match très vivant, les Jaunes ne sont pas passés loin d'arracher le point du match nul devant le Paris Saint-Germain (1-2).

LE MATCH

C'est avec quatre changements par rapport au revers concédé à Rennes, vendredi soir (3-2), que les Jaune et Vert attaquent cette rencontre face au leader du championnat de France, le Paris Saint-Germain.

L'entame du match est parisienne et il faut une première parade à bout portant de grande classe de Denis Petric, devant Icardi, pour préserver le score (2'). Les Jaune et Vert sont en place et tentent de procéder en contre. Sans succès. la possession est à mettre à l'avantage des Rouge et Bleu qui à plusieurs reprises, ont l'occasion d'ouvrir la marque. Ni Mbappé, d'un lob au-dessus (16'), ni Icardi, suite à un sauvetage in-extremis de Traoré (17') et ni Kimpembe, après un ballon enlevé sur la ligne par Bamba (18'), n'arrivent à trouver la faille.
Finalement, les hommes de Tomas Tuchel vont débloquer leur compteur par l'intermédiaire de Mauro Icardi. Mbappé accélère sur le côté droit de la défense nantaise et centre en retrait vers Di Maria. La frappe croisée de l'Argentin est dévié par son compatriote. Petric ne peut rien faire (0-1, 29').
Les coéquipiers d'Imran Louza réagissent et se procurent une très belle situation par par Simon. Bien servi en retrait par le le milieu formé à la Maison Jaune, le Nigérian, le corps trop en arrière, voit sa reprise s'envoler (42'). Le coup était presque parfait, juste avant la m-temps ! On en reste là pour ce premier acte.

Le début de la deuxième mi-temps est de nouveau à mettre à l'actif des joueurs de la capitale. Comme au match aller, les champions de France en titre font trembler les filets juste avant l'heure de jeu, grâce à Kehrer. D'une tête décroisée, l'Allemand permet au PSG de faire le break (0-2, 57'). Quelques minutes avant, Girotto, sauvé par la transversale, était tout près de tromper son propre gardien sur un centre de Di Maria (54').
Touchés, les joueurs de Christian Gourcuff repartent de l'avant et Blas est tout proche de redonner espoir au peuple nantais. Seulement Navas, pas sollicité jusque-là, réalise l'intervention parfaite (61'). Dans la foulée et comme tout va très vite lorsque l'on joue le Paris SG, Sarabia n'est pas loin d'aggraver la marque mais l'Espagnol voit sa tête fuir le cadre (63'). Les minutes défilent et les Jaunes, poussés par leur public, ne lâchent pas. Leurs efforts sont logiquement récompensés grâce à Simon, qui, après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Kimpembe et placé une puissante accélération, vient battre de près Navas (1-2, 68').

La Beaujoire se met alors à rêver et même si Di Maria (trop facile ?) se heurte à Petric (74'), c'est bel et bien le FC Nantes qui se procure une très grosse situation par Emond, entré en jeu quelques minutes plus tôt. Servi à l'entrée de la surface et sur son bon pied, le Belge force trop sa frappe enroulée. Le cadre se dérobe (79')... Les locaux se procurent une nouvelle occasion franche à quelques minutes du terme. Simon, encore lui, idéalement servi, accélère et tente alors une frappe en rupture au-dessus de Navas mais le portier du PSG, sorti à sa rencontre, s'emploie parfaitement et fait barrage (87'). Finalement, Emond aura la balle de match pour revenir à la marque. Malheureusement, l'attaquant du FCN butera à nouveau sur le dernier rempart parisien, auteur d'une parade réflexe de grande classe (91').

Malgré beaucoup d'envie et portés vers l'avant pour revenir au score, les Nantais finissent par échouer face au leader de la Ligue 1 Conforama. Défaits à deux reprises en quelques jours, les Jaunes n'ont pas le temps de rester sur ce court revers et doivent dès à présent se focaliser sur leur prochain rendez-vous. Samedi soir à Dijon (20h), les hommes de Christian Gourcuff tenteront de ramener un résultat positif de Bourgogne.

LES CHIFFRES CLÉS

1

Titulaire ce soir en lieu et place d'Alban Lafont, forfait, Denis Petric a pris part à sa première rencontre officielle avec l'effectif professionnel du FC Nantes ! Ce retour au jeu en Ligue 1 Conforama, le portier slovène l’attendait sûrement. En effet, son dernier match disputé dans l'élite du football français remontait au 5 février 2017 avec le maillot d'Angers SCO. C'était, à quelques heures près, il y a trois ans jour pour jour. Ce soir, le dernier rempart a livré une prestation aboutie et a permis aux Canaris de garder espoirs tout au long de la rencontre, après de très belles interventions. Retour.


33

Numéro 33 sur le dos, Percy Prado a connu ce soir sa première titularisation avec l'effectif professionnel. Formé à la Maison Jaune, le Péruvien avait un sacré client en face de lui en la personne de Kylian Mbappé. Le latéral de 24 ans, bien aidé par Mehdi Abeid et sa défense centrale, est monté en puissance tout au long de la partie et n'a pas à rougir de sa prestation. Formation.


564

Moses Simon a mis fin à 564 minutes sans que le Paris SG ne concède de but toutes compétitions confondues. Par la mĂŞme occasion, le NigĂ©rian a signĂ© sont deuxième but en deux matches, après celui inscrit Ă  Rennes, vendredi soir. Le voici donc dĂ©sormais directement impliquĂ© sur 6 des 9 derniers buts du FC Nantes (2 buts, 4 passes dĂ©cisives). DĂ©terminant.

34 307

Ce soir, les vingt-deux acteurs ont évolué dans un stade à guichets fermés ! Les supporters nantais ont donné de la voix pour porter leurs protégés vers l'égalisation et il n'aura pas manqué grand-chose... Merci !


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF, après la rencontre : "On continue de se construire progressivement mais le match de ce soir me satisfait dans l'application."

Par M.G