20 février 2020

🎥 ''On doit avoir une r√©action''

Christian Gourcuff

Présent devant les médias ce jeudi midi en conférence de presse d'avant-match, Christian Gourcuff est revenu sur la prestation de ses joueurs lors du match nul face à Metz (0-0), avant d'évoquer le rendez-vous de samedi (17h30), sur la pelouse de l'Olympique de Marseille, face à un adversaire en forme.


LE POINT SANT√Č

Christian GOURCUFF : "Renaud Emond n'est pas encore remis et sera absent samedi. C'√©tait un peu plus long que pr√©vu puisqu'il y a eu une l√©sion au mollet. Le doute sera lev√© demain pour Benavente, apr√®s une b√©quille re√ßue √† l'entra√ģnement hier. Roli Pereira De Sa revient et Marcus Coco va int√©grer le groupe la semaine prochaine, de mani√®re int√©grale c'est-√†-dire, avec opposition. Il est d√©j√† pr√©sent avec nous lors des petits jeux. Apr√®s, √ßa suit son cours et je pense qu'on verra Marcus avant la fin de saison avec nous."

UN GROUPE PRATIQUEMENT AU COMPLET...

"Oui c'est appréciable et c'est ce que j'avais aussi expliqué après le match de Metz, même si on ne reste pas sur notre meilleure prestation la semaine passée. Dans ces conditions et quand on n'est pas bon, il vaut mieux avoir une défense solide. C'est une satisfaction en vue des prochaines semaines."

LA ROTATION

"Aujourd'hui, tout le monde est concern√©. Apr√®s, j'effectue mes choix en fonction de ce que je ressens mais c'est aussi le moment de mettre en place une √©mulation qui doit pousser tout le monde vers le haut. Je suis content qu'un joueur comme Anthony Limbombe soit enfin op√©rationnel sur le plan physique. Il est apte √† jouer. On sait tr√®s bien qu'il y a des postes o√Ļ il y a de la concurrence et sur lesquels je me pose davantage de questions."

L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

"Jouer √† Marseille, c'est toujours difficile, qui plus est face √† une √©quipe en pleine confiance. Il faut qu'on assume et qu'on soit √† notre meilleur niveau. C'est une formation qui met beaucoup d'agressivit√© m√™me s'il y a des matches o√Ļ ils ont su √™tre plus attentistes. D'une mani√®re g√©n√©rale, Marseille joue haut et met de l'intensit√© √† la r√©cup√©ration du ballon. Il y a aussi eu des matches diff√©rents. Chez eux, on sait √† quoi s'attendre. Il y aura certainement un pressing haut et il faudra √™tre propre dans le jeu pour bien resortir le ballon. Si on arrive √† s'√©chapper du premier rideau, il y aura des espaces."

MARSEILLE, UN MATCH V√ČRIT√Č ?

"C'est l'objectif. On doit avoir une réaction et se rassurer rapidement. On est en crise de résultats pas mais pas en situation de crise. Il faut avoir un comportement adapté à l'envie de prendre des points. "

METTRE AUSSI PLUS D‚ÄôINTENSIT√Č ?

"Si on se réfère au match de samedi, oui. Si c'est un match référence, non, clairement. C'est surtout une question de rythme, avec et sans le ballon, sans ronronner. C'est le gros reproche qu'on peut faire à l'équipe sur le match de samedi. Parce qu'à Rennes ce n'était pas le cas, ni lors de la fin du match face à Paris. Samedi, on a été pénalisé par ce manque de rythme."

DE LA SUFFISANCE CHEZ CERTAINS JOUEURS ?

"Ma communication est celle-là : je ne dirais jamais l'inverse de ce que je pense. C'est clair. Et après le match de Metz, je n'ai attaqué personne. Et les joueurs auxquels je faisais allusion ont été informés puisqu'en j'ai parlé avec eux. Si effectivement le rendu est celui de samedi, c'est ma responsabilité puisque j'ai placé les joueurs sur le terrain. Ensuite, on se dit les choses et on avance. Mais il est hors de question de ne pas se dire la vérité. Maintenant, c'est comme ça. Je suis derrière les joueurs et je suis là pour aider les joueurs et le FC Nantes, afin qu'on retrouve un niveau intéressant et qu'on fasse des matches plus plaisants que celui de samedi. Désormais, il faut prendre des points. C'est important."

PLUS DE MA√éTRISE AFFICH√ČE FACE AUX "GROS" DE LA L1

"C'est s√Ľrement d√Ľ √† la concentration, √† l‚Äôaptitude √† rester impliqu√© de la m√™me mani√®re, peu importe le match et l'adversaire. C'est une condition de la comp√©tition. Il y a aussi des √©tats de forme qui varient. Ce n'est jamais lin√©aire. La valeur d'une √©quipe, c‚Äôest sa capacit√© √† toujours garder un niveau minimum √† chaque fois, qu'on n'a pas su avoir samedi."

L‚ÄôAPR√ąS-TR√äVE

"Si on prend l'apr√®s-tr√™ve, p√©riode o√Ļ l'on a rencontr√© beaucoup de p√©pins physiques, on arrive √† se qualifier en Coupe, puis √† l'emporter √† Saint-√Čtienne en championnat. On perd ensuite face √† Bordeaux et c'√©tait une grosse d√©sillusion, m√™me si on perd en √©tant r√©duit √† dix. Il y a ce match √† Rennes, peut-√™tre le plus satisfaisant de la p√©riode, le match contre Paris, on n'a pas grand-chose √† nous reprocher et puis √† Dijon, avec une d√©fense d√©cim√©e, on arrive √† prendre un point. Tout n'est pas compl√®tement noir mais maintenant, comptablement, il y a urgence √† prendre des points. Ce qui m'a d√©rang√©, c'est le contenu affich√© samedi. On doit montrer autre chose."

LE CLASSEMENT

"√áa n'apporte pas grand-chose de le regarder sans cesse. Il √©volue tr√®s vite, mais plus tellement pour nous malheureusement. Il faut se rassurer. Je m'√©tais un peu emball√© apr√®s Saint-√Čtienne en disant qu'on pouvait regarder un peu plus vers le haut. Dans ce classement, il y tr√®s de peu de marge. Je pense notamment √† une √©quipe comme Toulouse, qui est en grosse difficult√©, ce n'est pas la plus mauvaise du championnat. Il y a une mauvaise dynamique et apr√®s, on est dans la difficult√©. De notre c√īt√©, il faut se sortir de cette situation et ne pas entrer dans une spirale ou tout se d√©sagr√®ge. Maintenant, on ne va pas se faire peur. On regarde √©videmment les √©carts parce que √ßa fait partie de la comp√©tition. En g√©n√©ral, c'est tr√®s rare d'√™tre tranquille parce qu'il y a toujours une pression des r√©sultats.

DE L'AMBITION ?

"C'est une question de moyens. On ne peut pas clamer avoir de l'ambition si ça ne se manifeste pas sur le terrain. On a eu beaucoup d'absences dans le secteur défensif, plusieurs joueurs en même temps. Je trouve que sur le comportement affiché par l'équipe et même si on n'a pas pris beaucoup de points, ça a été globalement correct."

LES RETROUVAILLES AVEC VALENTIN RONGIER

"Il affirme toutes les qualités que je connaissais avant de venir et que j'avais pu voir lors des trois semaines passées avec lui. Je lui avais dit que je souhaitais le voir rester avec nous mais il a très vite été clair avec moi, dès mon premier jour. C'est un joueur qui a une grosse activité et je me souviens d'un très bon match de sa part avec nous à Amiens en début de saison."

L’INCIDENT AU PORTUGAL AVEC MOUSSA MAREGA (FC PORTO)

"Je pense qu'il ne faut pas donner de crédit aux imbéciles, du moins, le moins possible. Malheureusement dans les stades, il y a beaucoup de comportements imbéciles, incorrects et irrespectueux. Le racisme en est un mais il n'y a pas que ça et le combattre, ce n'est pas faire de la politique. Je pense que la meilleure réponse à ça, c'est de passer outre et de ne pas se laisser influencer. Je me répète mais le racisme, c'est une partie de la bêtise. En quittant le terrain, on donne de l'importance à ces gens-là.
Je prends aussi l'exemple d'un club victime du comportement des supporters, comme √† Saint-√Čtienne. Il y a eu des matches √† huis clos et √ßa veut dire qu'on donne de l'importance √† ces personnes. √áa ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire mais on est dans quelque chose de totalement inefficace et contre-productif.
C'est pareil sur les réseaux sociaux. Si on lit tout... on se "tire une balle". Sur un terrain c'est la même chose. Il ne faut pas écouter et laisser les imbéciles vociférer."



Olympique de Marseille - FC Nantes

26ème journée de Ligue 1 Conforma
Samedi 22 février 2020, 17h30
Stade Orange Vélodrome

Par M.G & J.J