Sérénité IN-VAR-IABLE

UN MATCH, UNE IMAGE

4 longues minutes et 11 secondes... Le temps est suspendu à la Beaujoire. Antony Gautier, l'arbitre du 39e derby dans la Cité des ducs, vient de solliciter l'Assistance Vidéo à l'arbitrage (VAR) suite à une frappe de Mehdi Abeid détournée de la main par Jérémy Morel (73e). Isolé de ses coéquipiers, seul dans sa bulle, le capitaine Abdoulaye Touré répète déjà son geste en attendant l'officialisation du corps arbitral.

L'arbitre international est concentré sur le moniteur qui diffuse en boucle les images. 138 secondes interminables. La Beaujoire retient son souffle. Abdoulaye Touré ne regarde pas. Les bras dans le dos, imperturbable, le capitaine attend sereinement l'officialisation.

Antony Gautier arrête sa décision et désigne le point de penalty rennais. Au coeur d'une agitation étourdissante, le capitaine s'avance. Il faudra encore patienter 1 minute et 53 secondes avant la délivrance d'une astucieuse panenka.

Un geste parfaitement exécuté, fruit d'une sérénité invariable.


Abdoulaye a permis au FC Nantes de renouer avec la victoire face au Stade Rennais dans le cadre de la 7ème journée de Ligue 1 (77e : 1-0 Replay).

UN MATCH, UNE IMAGE

Par A.D.