Une cote d’or à Dijon

UN MATCH, UNE IMAGE

Mehdi Abeid opposé à ses anciennes couleurs du DFCO. Le déplacement en région Côte d’Or avait un parfum particulier pour le milieu de terrain nantais qui croisait le fer avec ses ex-coéquipiers au stade Gaston-Gérard. Un retour salué chaleureusement et ponctué d’un match au scénario haletant.

"Je suis très heureux évidemment de retrouver mon ancien club, mes anciens coéquipiers et le staff. J'ai passé trois belles années avec cette équipe." Le milieu de terrain international algérien a porté à 73 reprises le maillot dijonnais en L1 (2016-2019). Au stade Gaston-Gérard, le natif de Montreuil a laissé de très bons souvenirs et connu des émotions fortes. Sa dernière apparition face au RC Lens lors des barrages en juin 2019 sera d'ailleurs couronnée d'un succès synonyme de maintien au sein de l'élite (3-1). Une fin en apothéose avec le sentiment du devoir accompli.

Pour son retour, l’ex-Bourguignon avait vu juste. “Ils sont difficiles à bouger. À domicile, il y a même un côté fou fou dans leur jeu”. Un emballement que les Nantais ont subi avant de réagir, rendant le match spectaculaire. Avec l’ambition d’inverser la tendance après trois journées sans victoire, les Nantais n’ont jamais lâché prise aux prix d’efforts considérables et de ténacité. Menés à trois reprises, les coéquipiers d’Andrei Girotto, buteur décisif dans les ultimes secondes (90e +2), ont arraché le point du match nul (3-3). Un scénario à rebondissements qui ne fait l’affaire d’aucune des deux formations mais dont se souviendra longtemps Mehdi Abeid.

UN MATCH, UNE IMAGE

Par A.D.