Nouveau défi pour confirmer !

Jean-Charles Castelletto

Arrivé cet été sur les bords de l’Erdre, Jean-Charles Castelletto (25 ans) compte bien poursuivre son apprentissage dans l’élite du football français, après une première saison aboutie dans les rangs du Stade Brestois 29 l'an passé.

Défenseur moderne, Jean-Charles Castelletto est avant tout un élément axial rapide, rugueux et à son avantage dans le domaine aérien. Des qualités qui ont fait de lui la saison passée, un cadre de l’arrière-garde brestoise. Mais avant d’en arriver là, le natif de Clamart (Hauts-de-Seine) a franchi les étapes, les unes après les autres. Avec beaucoup de sérieux et d’envie.

Passé par l’INF Clairefontaine plus jeune, où il a déjà eu l’occasion de côtoyer Samuel Moutoussamy, son nouveau coéquipier au FC Nantes, Jean-Charles Castelletto est repéré par l’AJ Auxerre, à l'âge de 13 ans. Le Club bourguignon lui propose alors de participer au prestigieux Tournoi Sans Frontière (U14) de Sens (Yonne), avant de finalement l’inviter à rejoindre le centre de formation quelques temps plus tard. C’est du côté du CS Brétigny Football, club avec lequel il évolue depuis tout jeune, qu’il continuera de se développer avant d’intégrer l’AJA, à l’été 2010. Élément important en dans les équipes jeunes, il soulèvera notamment la Coupe Gambardella avec les Auxerrois en 2014, après avoir paraphé son premier contrat professionnel en avril 2013. L'aboutissement rêvé de ses années de formation. Capable d’évoluer dans l’axe de la défense, dans le couloir droit voire même à gauche, Castelletto se montre polyvalent, en Club ou avec les Bleuets, en sélection. Appelé avec l’équipe de France dès la catégorie U16, il y franchira toutes les étapes jusqu’en U20.

Après 5 saisons très formatrices et pleines de promesses dans les rangs de l’AJ Auxerre, le nouveau numéro 21 des Jaune et Vert décide de rejoindre la Jupiler Pro League en Belgique et le Club Bruges, à l’été 2015. Avec très peu de temps de jeu, il est finalement prêté au Royal Excel Mouscron lors du mercato hivernal. Auteur de belles performances, il aide notamment « Les Hurlus » à décrocher leur maintien dans l’élite du football belge.

Un retour au France avec le Red Star

Désireux de rebondir et de s’offrir un nouveau défi, Castelletto effectue son retour en France en choisissant le Red Star (L2) à l’été 2016, club qui s’était classé 5ème la saison précédente. Malgré un exercice délicat qui voit le club francilien rétrogradé en National, le défenseur axial s’illustre au cœur du deuxième échelon français et livre des prestations remarquées (32 rencontres de L2 cette saison-là). Séduit, le Stade Brestois 29 n’hésite pas au moment de s’attacher les services de celui qui a alors décidé de revêtir le maillot des Lions Indomptables du Cameroun, pays d’origine de sa maman, pour la suite de sa carrière en sélection.

À Brest, Castelletto prend beaucoup de plaisir au sein d’une équipe joueuse. Avec 63 matches de Ligue 2 disputés en deux saisons, il joue un rôle majeur dans la remontée des Finistériens en L1, championnat qu’il découvrait la saison dernière pour la première fois de sa carrière. Et le moins que l’on puisse dire, et ce malgré une saison écourtée suite à la pandémie de la Covid-19, c’est que le joueur de 25 ans a rapidement trouvé ses repères. En 22 rencontres de Ligue 1, le néo Jaune et Vert a affiché assurance, sérénité ainsi qu'un jeu de relance de qualité, primordial pour ce que souhaitait mettre en place Olivier Dall’Oglio, le technicien du SB29.

Le défi nantais

Désormais, c’est du côté de la Jonelière que le défenseur s’apprête à mettre toutes ses qualités au service du collectif jaune et vert. Venu jouer à une seule reprise dans sa carrière à La Beaujoire, c'était lors d'un FC Nantes - AJ Auxerre (1-0), en 2013 (8èmes de finale de Coupe de la Ligue), Jean-Charles Castelletto espère bien faire de sa nouvelle enceinte, son nouveau terrain de jeu favori !

Entré en jeu à la pause lors du premier match amical face au Stade Nyonnais (6-0), il a disputé l’intégralité de la deuxième rencontre de préparation, samedi dernier sur la pelouse du Royal Sporting Club Anderlecht (0-0). L’occasion pour lui de monter en puissance, afin d’arriver fin prêt le 23 août prochain, pour pourquoi pas, effectuer ses grands débuts officiels sous la tunique jaune et verte.

Par M.G