21 août 2020

🎥 La réaction des entraîneurs

Bordeaux - FC Nantes

En ouverture de la saison 2020 | 2021, le FC Nantes se déplaçait au Matmut Atlantique pour affronter les Girondins de Bordeaux pour le compte de la première journée de L1 Uber Eats. Retrouvez la réaction de Christian Gourcuff et Jean-Louis Gasset en vidéo :

Christian Gourcuff, entraîneur du FC Nantes

"La déception de ne pas l'avoir emporté, vu la physionomie du match et la déception de ne pas avoir su accélérer. On aurait pu prendre un contre en fin de match. Il y a eu de l'application, mais il faut plus de vitesse, de percussion face à une équipe regroupée après l'expulsion.
J'ai vu des enchaînements intéressants. Mais ce n'est qu'un moyen. La finalité est de se créer des occasions. La phase de préparation était intéressante, mais cette incapacité à mettre de la vitesse n'est pas satisfaisante.
Après, on a huit joueurs qui ont eu une préparation tronquée. Ludovic Blas n'a eu qu'une séance d'entraînement, hier. On est déçus du résultat. On ne va pas se satisfaire de ça.
L'axe défensif a retrouvé son aisance. Le milieu de terrain a confirmé que ce sont des joueurs de ballon. Après, il faut que ça débouche sur quelque chose de plus concret.
Pouvoir rejouer après cinq mois d'arrêt suffisait aujourd'hui à notre bonheur.
Chaque semaine, quand on fait les tests, on se pose des questions. On prend les choses comme elles sont.
Après l'expulsion, les espaces se sont réduits dans leurs trente mètres. On n'avait plus la possibilité d'utiliser ces espaces. Sur la fin de match, on aurait pu prendre un contre. Ca aurait été un comble."

Jean-Louis Gasset, entraîneur des Girondins de Bordeaux

"L'état d'esprit de l'équipe... il y a dix jours, à mon arrivée, j'avais quelques inquiétude. Après ce match, à 10, avec la chaleur et un aussi long arrêt, c'est une bonne base de travail.
Ce qui m'a inquiété, c'est qu'on savait que ça allait être long, et ça l'a été.
En première mi-temps, on a eu deux ou trois situations où on aurait pu mieux jouer. En deuxième mi-temps, sur des déviations ou un coup de pied arrêté...
Après, à 10, c'est dur. On a fait un gros match défensif. Nantes avait la technique dans le milieu et nous a fait courir, mais on a rien lâché. On construit la maison par les fondations : c'est une bonne base défensive.
Nantes a eu le ballon, mais ne nous a pas mis en danger. On était très bien en place."

Par J.J.