28 août 2020

🎥 ''Être plus ambitieux dans le jeu''

Christian Gourcuff

Avant la première de la saison à la maison, ce dimanche (15h) face au Nîmes Olympique, Christian Gourcuff est revenu sur deuxième rendez-vous officiel de la saison. Retour.



POINT SANTÉ

Christian GOURCUFF : "Ce qui est intéressant, c’est qu’il n’y a pas de cas positif à la COVID-19 et ce depuis deux semaines maintenant. J’espère que ça va continuer. Concernant les absents, Anthony Limbombe sera forfait pour encore quelques semaines (adducteurs), Abdoulaye Touré devrait être de retour la semaine prochaine après avoir passé les tests cardiaques mardi. Charly Jan a été touché à l’entraînement mardi dernier (épaule). Enfin, Charles Traoré ne bénéficie pas du rétablissement nécessaire pour ce week-end.
Concernant les retours, il y a ceux de Mehdi Abeid, Renaud Emond, Molla Wague, Jean-Charles Castelletto et Denis Petric. Ils ont réintégré le groupe cette semaine et il faudra évidemment voir leur compétitivité. Mais ils sont aptes à jouer."

APRÈS BORDEAUX

"Il faut être lucide. Dimanche, on veut faire mieux que ce qu’on a pu faire à Bordeaux. Il n’y a rien de catastrophique non plus avec ce match nul obtenu. Il y a eu des choses positives mais trop peu pour qu’on soit satisfait de ça. C’est ça, la véritable ambition. Il faut avoir cette capacité à se remettre en question et ne pas se suffir de ça. Je pense que le groupe est suffisamment mature pour faire cette analyse. On va aussi compter sur le retour de joueurs et ça, c’est très positif. Maintenant, il faut se montrer ambitieux dans le jeu et l’équipe doit être plus concrète dans ce qu’elle produit."

PLUS DE MOUVEMENTS DANS LES COULOIRS ?

"Le jeu, c’est le mouvement. Ce groupe est appliqué dans l’organisation, dans la construction du jeu et on ne fait pas n’importe quoi. Maintenant, on ne peut pas être compétitif sans mettre de rythme. C’est à ce niveau qu’on est déficient, notamment dans la verticalité de notre jeu. Il ne s’agit pas d’avoir qu’un jeu direct mais la préparation sert à trouver la verticalité et cette profondeur qu’on n’arrive pas à mettre en place pour l’instant. C’était mieux lors du dernier match amical face au Havre (3-1) mais c’était moins bien vendredi à Bordeaux où nous sommes quelque peu retombés dans nos travers.
Parfois, c’est compliqué de se trouver et on ne fait pas des passes pour faire des passes. Si on arrive à ça, c’est que la solution n’est pas trouvable. Le jeu sans ballon est important et il fait partie d’une harmonie nécessaire à proposer du beau jeu. La qualité collective passe par les qualités individuelles mises au service de l’équipe."

NÃŽMES

"S’imposer 4-0, c’est quand même impressionnant. Mais lorsqu’on regarde le match, on comprend mieux. Nîmes est une équipe dynamique qui met beaucoup d’intensité dans le jeu et qui sera à n’en pas douter, un adversaire coriace. Maintenant, je pense qu’en L1, il n’y’ a pas beaucoup d’adversaires complaisants. On devra se montrer compétitif, c’est une évidence."

PEDRO CHIRIVELLA À BORDEAUX

"Pedro n’était pas forcément dans un grand jour mais il confirme tout de même l’étendue de ses qualités. C’est un joueur qui a besoin d’appels pour valoriser son jeu, afin de ne pas tomber dans un ronronnement au milieu de terrain. Il a besoin complémentarité dans les appels de balle et dans la verticalité. À l’image d’Imran, il a été un peu en difficulté au moment de faire des différences parce que ça manquait de mouvements autour d'eux. On verra un Pedro qui sera d’autant plus déterminant et davantage en valeur lorsqu’on aura les joueurs apporteront cette profondeur dans le jeu."

UN EFFECTIF PLUS LARGE

"Par rapport à la saison passée, je pense qu’on a un effectif plus dense, même s’il n’y a pas eu énormément de recrues. On peut aussi considérer Marcus Coco et Fabio comme des renforts. Ce n’est pas négligeable. Après, ce n’est pas parce que vous avez vingt joueurs d’un même niveau, que vous remporterez des matches. Il vaut mieux avoir un onze de départ qui soit performant. Une saison, c’est long et sans se chercher d’excuses, on a aussi été pénalisé par certaines absences durant la préparation… Aujourd’hui, ce n’est pas sur le quart d’heure joué par Marcus Coco à Bordeaux qu’on peut le juger. On a aussi été privé de Ludovic Blas et plus récemment, Mehdi Abeid et Abdoulaye Touré qui va revenir. Lorsqu’on aura tout le monde à disposition, on peut supposer qu’il y aura davantage de compétitivité."

MARCUS COCO

"Comme j’ai déjà pu le dire, collectivement, on cherche à trouver de la complémentarité et donc on a besoin de joueurs qui sont complémentaires. Marcus a des capacités qui sont assez uniques dans l'effectif, notamment dans la prise de la profondeur et dans la prise d’espaces. Ces capacités seront très bénéfiques à l’équipe."

LE COULOIR FABIO-COCO À L’ENTRAÎNEMENT

"Il y a du mouvement, oui. Fabio est un joueur, très joueur dans le sens noble du terme. Il participe beaucoup au jeu et affiche un super état d’esprit Il est enjoué et il apporte énormément. On a vu l’an passé qu’il y avait eu un FC Nantes avant sa blessure et un après sa blessure.
Pour Marcus (Coco), c’est différent. Dans le mouvement et dans le jeu sans ballon, sans nier ses qualités techniques, il est très précieux. Techniquement, il peut aussi faire des différences. Dans la complémentarité de l’effectif, c’est ce qu’on recherche aussi. L’idée, c’est de ne pas avoir onze joueurs identiques. Et je pense que Marcus (Coco) devrait nous apporter ce plus."



Girondins de Bordeaux - FC Nantes

1ère journée de Ligue 1 Uber Eats
Vendredi 21 août 2020, 19h
Stade Matmut Atlantique


Par M.G & J.J