16 octobre 2020

🎥 ''Sensibiliser les joueurs sur nos manques''

Christian Gourcuff

Dimanche après-midi (15h), les Canaris reçoivent le Stade Brestois, pour le compte de la 7ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Christian Gourcuff, fait le point avant ce rendez-vous face aux Finistériens, avec l'idée de retrouver rapidement le chemin du succès et grimper au classement.



LE POINT SANTÉ

Christian GOURCUFF : "Le premier souci concerne Anthony Limbombe, qui avait joué vingt minutes lors du match amical face à Angers et qui s’est à nouveau blessé, au même endroit (adducteurs). Il sera absent durant quelques semaines. C’est embêtant. De plus, le Mali a été touché par la Covid-19, donc Charles Traoré et Kalifa Coulibaly, tous deux sélectionnés, sont cas-contacts et seront absents ce week-end. Ils passeront des tests lundi pour éventuellement réintégrer le groupe. Enfin, Andrei Girotto est suspendu."

L’ÉTAT DE FORME DES DEUX RECRUES

"Ils sont à disposition du groupe, oui. Dire qu’ils sont opérationnels… Les deux cas sont différents. Sébastien Corchia s’entraînait avec le FC Séville depuis le début de saison et avait donc trois mois d’entraînement dans les jambes. Même s’il ne jouait pas les rencontres, il avait un certain rythme avec les séances. En ce qui concerne Jean-Kévin Augustin, c’est autre chose. Il était sans club et même s’il s’entretenait tout seul, ce n’est pas le même rythme dans la préparation. Il lui faudra un peu plus de temps pour être à 100%. Après, bien sûr il faut les intégrer le plus rapidement possible et on essaye de faire les choses progressivement."

SÉBASTIEN CORCHIA

"C’est un garçon intelligent, dans le bon esprit. On le connaît très bien. Le seul souci qu’il a eu, c’est un manque de temps de jeu et c’est ce qui l’a pénalisé. Il a notamment été gêné par un problème au ménisque mais ce n’est pas quelque chose d’insurmontable. C’était là, la seule interrogation : son intégrité physique. Aujourd’hui et après quinze jours avec nous, il confirme qu’il est opérationnel."

JEAN-KÉVIN AUGUSTIN

"C’est un petit peu différent. Je l’avais suivi lorsqu’il évoluait au Paris Saint-Germain et lorsque j'étais à Rennes, j’avais demandé un prêt. C’est un joueur qui avait des qualités mais qui s’est un peu perdu en route depuis, pour diverses raisons. Potentiellement, c’est un joueur intéressant ! Que peut-il nous amener ? Des buts (rires). Sa vitesse, sa percussion, … Il faut que physiquement il soit prêt pour le faire. Son parcours est assez classique d’un jeune joueur qui évolue dans un très grand club, qui manque de temps de jeu et donc part à l’étranger, avec tous les aspects qu’on connaît. Ça s’est bien passé au départ avant d’être un peu plus difficile ensuite. On va tout faire pour le mettre dans les meilleures conditions et on a pu voir sur les deux premières semaines, que c’est un garçon qui est à l’écoute et agréable. Il n’y a pas de raison que ça se passe mal."

RANDAL KOLO MUANI – JEAN-KÉVIN AUGUSTIN

"L’arrivée de Jean-Kévin Augustin vient bonifier le secteur offensif sans entraver non plus, la progression de Randal Kolo Muani. Oui, on peut les voir jouer ensemble. Après, il faut trouver la meilleure complémentarité mais ça se fera naturellement. Les deux profils ne sont pas si différents que ça mais Randal (Kolo Muani) peut, je pense, davantage participer dans le jeu. Après, il y a des choix à faire pour que ça colle sur le plan collectif. Mais il faut d’abord que Jean-Kévin (Augustin) soit apte physiquement sur le plan de la compétition. Aujourd’hui, je pense match par match. On verra dans le temps comment on opérera mais si ça se passe bien, on peut voir une attaque intéressante avec du poids."

TRAVAIL À LA VIDÉO DURANT LA TRÊVE

"On travaille chaque semaine avec la vidéo, il n’y a rien de nouveau. On avait un effectif qui était réduit et le match face au SCO a permis de donner du temps de jeu à ceux qui en avaient moins. Après, pratiquement tous les jours, il y a l’usage de la vidéo. C'est intégré dans le travail. On essaie sur les séances, de sensibiliser les joueurs sur nos manques."

LE STADE BRESTOIS 29

"C’est une équipe qui s’est installée dans l’élite, qui est solide et qui s’est bien renforcée sur le plan quantitatif cet été. Cette équipe n’aura pas trop de soucis sur cette saison. Offensivement, ils ont du poids notamment avec l’arrivée de Mounié qui offre un profil athlétique supplémentaire. Après, il y a eu la perte de Diallo au milieu de terrain qui peut être handicapante mais il y a du monde dans ce secteur. En résumé, c’est homogène, c’est solide et on les respecte évidemment. Ce match sera difficile."

OLIVIER DALL’OGLIO

"Un vieux de la Ligue 1 ? Il est beaucoup plus jeune que moi (rires). C’est quelqu’un qui est dans l’humain, d’agréable. Nous nous sommes déjà croisés et je n’ai pas de souci avec lui. Je lui souhaite une très bonne carrière."

ABDOULAYE TOURÉ

"Dans le football actuel, les joueurs sont susceptibles de partir ou de rester. Lorsqu’ils sont là, ils sont à la disposition de l’équipe. Pour être capitaine, il faut jouer et être titulaire. Dans certains secteurs de jeu, il y davantage de concurrence et il faut effectuer des choix. Mais il n’y a pas de souci en particulier."

L'URGENCE DE POINTS

"Je regarde le classement, oui. Même si on détaille match par match, il n’y a jamais eu un match "scandaleux". Le calendrier, les évènements, les décisions arbitrales en intégrant notamment les suspensions d’Imran (Louza) et Andrei (Girotto)… Ce sont des choses qui pèsent, oui. Mais il y a urgence à prendre des points effectivement."

MÉDIAPRO

"Ça fait longtemps que je réfléchis à la société. Aujourd’hui, on est dans la spéculation, notamment dans les transferts. Lorsqu’on achète un joueur 20 millions d’euros, ça veut dire qu’on pense aussi à une éventuelle revente supérieure dans le futur. Ça veut donc dire qu’on spécule. On est dans un domaine (les droits TV), qui aurait sûrement pu être davantage anticipé. Début août, une connaissance dans le monde audiovisuelle m’avait dit que ça n’irait pas au-delà de Noël. Le football, mais pas que, le monde même, est dans la spéculation. On est dans l’emprunt perpétuel et dès qu’il y a un problème comme là, avec la Covid-19, ça devient problématique. Toute l’économie est régie par la spéculation et dans le football, ce n’est pas parce qu’on gagnera moins d’argent, qu’on jouera moins bien. L’argent et la spéculation dépassent le milieu du football. C’est une économie mondiale et les financiers sont à la tête de tout ça, avec des raisonnements.
Concernant le problème actuel avec Médiapro, tout cela aurait pu être anticipé et les Italiens, notamment, l’avaient fait. Je ne sais pas comment ça s’est passé en France mais le constat est là, avec la volonté de gagner toujours plus. Je crois beaucoup à la morale et à l’éthique et sur ce coup…
Chaque saison, ma femme s’abonne pour suivre les rencontres et j’avais vu toute la difficulté qu'elle avait eu pour s’abonner. Je pense qu’il n’y a avait pas eu d’anticipation parce que le jour même du match à Bordeaux, il fallait regarder comment prendre son abonnement…"



FC Nantes - Stade Brestois 29

7ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 18 octobre 2020, 15h
Stade de La Beaujoire


Par M.G, J.J