04 novembre 2020

🎥 ''Très fier d'avoir pu porter le brassard''

Imran Louza

Capitaine lors du dernier match face au Paris Saint-Germain en raison de l'absence de Nicolas Pallois, Imran Louza (21 ans) revient sur ce revers face aux Parisiens. Le milieu de terrain du FC Nantes aborde également le début de saison de sa formation, le rendez-vous de dimanche sur la pelouse du FC Lorient et évoque enfin, son envie de disputer le prochain rassemblement de l'Équipe de France Espoirs avec deux matches capitaux. Entretien.



Imran, comment vas-tu en cette période particulière ?

Imran LOUZA : "Je vais très bien, merci. J'en profite pour adresser un petit message à nos supporters qui vivent un nouveau confinement. C'est vrai qu'aujourd'hui, nous, on a la chance de pouvoir exercer notre métier et je pense très fort à eux. On espère vraiment les retrouver très vite !"

Quels retours peux-tu faire sur la prestation de l’équipe face au Paris SG et comment l'équipe a-t-elle vécu ce revers ?

"On a fait une bonne première mi-temps. L'équipe a été concentrée et bien en bloc jusqu'à la pause. Après, on a connu une deuxième période plus compliquée avec davantage de fatigue et plus d'espaces entre les lignes. On a des regrets sur cette partie. C'est dommage de ne pas s'être appuyé sur les quarante-cinq premières minutes. Maintenant, il faut continuer à travailler et aller faire un résultat sur le terrain de Lorient, dans un match qui sera important."

Le réalisme aura été un élément majeur de cette partie. Comment est-ce qu’on peut corriger ça pour les matches qui arrivent ?

"C'est vrai qu'on a eu deux grosses occasions en première période. Avec un peu plus de concentration et de détermination dans le dernier geste, ça aurait pu le faire. Maintenant il ne pas se focaliser que sur ça. On se doit d'avancer."

Tu as porté le brassard de capitaine en l’absence de Nicolas Pallois, pour la première fois de ta jeune carrière. Comment l’as-tu appris et quelle a été ta réaction, pour toi, l’enfant du Club ?

"J'ai ressenti une grande fierté que de pouvoir porter le brassard de ce Club. J'avais des objectifs personnels et celui-ci en faisait partie. Maintenant, ça reste qu'une étape de ma carrière et il faut que je continue à travailler. Le coach l'a annoncé à la causerie, devant tout le monde, avant la rencontre. Je n'ai pas eu de pression particulière."

Sur le terrain, concrètement, qu’est-ce que ça change de porter ce brassard ?

"Je n'ai pas essayé d'en rajouter par rapport à ce que je peux faire d'habitude en restant moi-même. Mais j'ai tenté d’encourager davantage mes coéquipiers pour qu'ensemble, on se dépasse encore plus."

Depuis le début de saison l’équipe alterne le bon mais aussi le moins bon. Pourquoi est-ce si compliqué dans ce championnat d’enchaîner deux succès de rang ?

"On a joué des rencontres un peu plus difficiles que d'autres. Il y a aussi eu certains matches où la chance n'a pas été de notre côté et des faits de match nous ont été défavorables. Mais maintenant, on essaie de passer au-dessus de tout ça pour se surpasser et chercher la victoire."

Dimanche, l'équipe se déplace à Lorient (16ème), un promu joueur, pas toujours récompensé. Qu'attends-tu de ce match ?

"À l'image du match face au Stade Brestois (3-1, J7), ce sera un match très important. Il va falloir batailler et chercher à gagner les duels, tout en marquant. Il faudra jouer notre jeu et on va jouer le coup à fond."

Après ce rendez-vous dans le Morbihan, il y a les deux dernières confrontations de l’Équipe de France Espoirs, dans le cadre des qualifications à l'Euro 2021. On imagine que tu espères faire partie des joueurs retenus pour ces deux derniers rendez-vous décisifs…

"Oui, bien sûr que j'y pense. C'est toujours dans un coin de ma tête. Ça fait partie de mes objectifs. La confrontation contre la Suisse ? Le match là-bas avait été assez difficile pour nous (défaite 3-1 le 19 novembre 2019). Ils avaient eu de bonnes opportunités et une bonne maîtrise du ballon. Mais l'équipe est revancharde pour cette nouvelle confrontation."

Par M.G & J.J