12 novembre 2020

''Mon intégration a été excellente''

Margaux Bueno

Arrivée cet été sur les bords de l'Erdre, Margaux Bueno (24 ans) a débarqué dans la Cité des Ducs avec son accent chantant du Sud de la France. Mais pas que ! Native de Carpentras, la nouvelle milieu de terrain jaune et verte apporte sa hargne sur le terrain, ses qualités techniques et en bonus, sa jovialité naturelle. Rencontre.

Margaux, où et quand as-tu commencé le football ?

Margaux BUENO : "J'ai commencé le football à l'âge de 4 ans et demi, du côté de Saint-Pargoire, un petit village de l'Hérault. Je tannais (sic) ma mère pour jouer au foot (elle sourit). Au début, elle pensait que c'était une crise mais elle a fini par m’amener à l'entraînement. L'entraîneur était un peu réticent mais à la fin de la séance, il a été la voir pour lui dire : "C'est bon, on la garde !"

As-tu pratiqué d'autres sports durant ton enfance ?

"Étant un peu un casse-cou et courant partout, tout le temps, j'ai aussi fait de l'athlétisme et... de la danse ! J'ai fait une année, jusqu'au spectacle final. C'était une horreur (elle rigole). Au collège, j'ai aussi pratiqué la gymnastique le midi. Ma mère faisait de la gym donc elle m'a demandé si je voulais essayer... Sans succès. Sincèrement, j'ai tout de suite aimé le foot. Contrairement aux autres disciplines évoquées, je ne ratais jamais un entraînement ou un match de foot."

En 2008, tu rejoins ensuite le Montpellier Hérault SC, un club formateur, notamment dans le football féminin...

"J'ai un grand amour pour Montpellier. Que ce soit la ville, le club... Je suis arrivée dans une structure où je me suis tout de suite sentie comme un poisson dans l'eau. Quand j'étais petite, c'était mon rêve. C'est un peu comme ici. Je pense que toutes les petites filles du coin rêvent de porter ce maillot jaune et vert. Mes parents m'ont toujours dit que si je le méritais, Montpellier viendrait me chercher. J'avais vraiment en moi, cet espoir, ce rêve. Finalement, j'ai vécu de merveilleuses années jusqu'à mon départ en 2013 et j'ai énormément appris grâce à mes coéquipières, aux coaches."

Tu débarques ensuite à Guingamp à l'été 2013, club avec lequel tu découvres la D1 !

"Jouer en D1, c'était un objectif. Le football, c'est notre passion et on adore ça. À Guingamp, je suis tombée dans une famille plus que dans un club. On est parti de zéro, dans un environnement nouveau pour tout le monde et on a essayé d'emmener cette équipe au plus haut niveau."

Tu es un petit gabarit (1m58). Sur quoi mises-tu pour te faire ta place au sein d'un championnat qui se veut assez physique ?

"Je joue beaucoup en anticipant et en essayant toujours d'être la mieux placée. Bien lire le jeu, c'est essentiel. Je suis aussi une joueuse teigneuse et ce, depuis toute petite. C'est quelque chose qu'il ne faut surtout pas perdre mais qu'il faut savoir maîtriser."

Avant d'arriver cet été au FC Nantes, tu es également passée par Grenoble (2018-2019) puis Rodez (2019-2020). Que retiens-tu de ces deux passages en D2F ?

"Chaque équipe a son histoire, son expérience. Que ce soit à Grenoble ou à Rodez, j'ai découvert de nouvelles personnes, de nouvelles structures et ça aide à s'ouvrir. J'ai gagné en expérience."

Aujourd'hui, tu vis exclusivement de ta passion : le football. Aurais-tu imaginé ça il y a quelques années ?

"Sincèrement, non. Mes parents m'ont toujours laissé l'opportunité de faire ce dont 'javais envie mais ils ont aussi insisté sur le fait de bien assurer un bagage scolaire. Combiner le football à haut niveau et suivre un rythme scolaire normal sur un parcours supérieur, c'était compliqué. J'ai obtenu mon Bac Scientifique et j'ai essayé plusieurs filières, sans vraiment que ça marche."

Comment te définirais-tu dans la vie de tous les jours ?

"Je suis une personne joviale (elle sourit) ! C'est super important, mĂŞme Ă©goĂŻstement, pour moi. J'ai besoin d'ĂŞtre dans un contexte oĂą on s'amuse tout en travaillant."

Et dans un vestiaire ?

" Pareil ! Dans le contexte du match, l'envie et le sérieux prennent le dessus mais j'aime bien, même à une heure du coup d'envoi, rire dans les vestiaires. C'est le meilleur moyen de lier les gens selon moi."

C'est donc désormais à Nantes que tu partages ta bonne humeur et tes qualités sur le terrain. Comment s'est déroulée ton intégration ?

"J'avais la chance de connaître certaines joueuses. Il faut dire que le football féminin, c'est un petit cercle. L’intégration a été excellente et je me sens hyper bien ici. Tout le monde a sa place ici et toutes les filles se sentent bien au Club. C'est très appréciable au quotidien."

Quel regard portes-tu sur l'Ă©quipe, version 2020-2021 ?

"Sur le plan qualitatif et même dans l'esprit, nous sommes toutes concernées et on travaille ensemble pour le même objectif. Après, c'est facile de dire ça mais il faut le prouver à l'entraînement ou lors des matches. Mais là, personne ne triche, tout le monde se donne."

Les ambitions du Club sont élevées. C'est motivant pour une joueuse, on l'imagine...

"Bien sûr. Il y a aussi toute la partie structure du Club. Au-delà d'avoir des ambitions, le FC Nantes se donne les moyens d'y arriver."

Sur le plan personnel, quelles sont tes ambitions justement ?

"J'ai envie d'aider le plus possible l'équipe. Tout le monde souhaite voir ce qu'il se passe à l'étage supérieur. Dès que j'ai l’opportunité de jouer, je veux être irréprochable et avoir un impact positif sur l'équipe. J'ai un peu d’expérience aujourd'hui et être de bon conseil, c'est aussi quelque chose qui me tient à cœur envers les plus jeunes."

As-tu un dernier mot pour les supporters qui auront la possibilité de venir vous encourager au Stade Marcel-Saupin, dès que la situation sanitaire le permettra ?

"Merci à eux pour le soutien témoigné depuis le début de cette saison. On espère les voir nombreux dès que possible. Jouer devant du monde, ça apporte toujours un plus et la motivation s'en ressent forcément."

Ă€ Ă©couter en podcast !

Retrouvez dans quelques semaines, cette interview où vous le voulez via le Podcast "Les Féminines" consacré à Margaux Bueno !

Par M.G


Partenaires Principaux

Partenaires Officiels