26 novembre 2020

Adieu et Merci, Diego Maradona !

Carnet

Hier après-midi, quelques heures avant le match en retard du FC Nantes sur la pelouse du RC Lens, le monde du football s’est retrouvé bouleversé par une nouvelle venue tout droit d’Argentine : le décès brutal de Diego Maradona (60 ans). La mort d’une icône, d’une légende.

En ces temps oĂą les stades sont vides, silencieux, il est bon de se rappeler la ferveur des amoureux du ballon rond lorsque ces derniers se levaient pour saluer les nombreux exploits de Diego Maradona.
Joueur phare de Boca Juniors en Argentine avec qui il décroche le titre de Champion en 1981, "El Pibe de Oro" comme il était surnommé, a surtout fait les beaux jours du SC Napoli en Italie avec à la clé, deux sacres nationaux en 1987 et 1990.

Une idole planétaire

Hier, beaucoup d’Argentins ont pleuré. Pas de joie, à l’inverse du sacre mondial de 1986 au Mexique, au cours duquel Diego Maradona avait brillé mais bel et bien de tristesse. Une immense tristesse même, partagée à travers le globe par d’innombrables messages d’amour, voire parfois même, de vénération. La planète foot sait ce qu’elle doit au joueur argentin et elle a souhaité le lui rendre comme il se doit.

Le jour où Maradona a défié le FC Nantes

Un honneur, un privilège même. En ce jour d’août 1983, le FC Nantes a croisé la route de Maradona. C’était à Bordeaux, dans le cadre du tout premier "Tournoi de Bordeaux". Au Parc Lescure, les protégés de Jean-Claude Suaudeau y avaient alors affronté le VFB Stuttgart (Allemagne), les Girondins de Bordeaux et… le FC Barcelone (Espagne) du grand Maradona ! Ce dernier avait d’ailleurs signé un doublé face aux coéquipiers de Michel Bibard et Seth Adonkor (photo ci-dessous), lors de la victoire 3-2 des Catalans. Un souvenir historique.

Le FC Nantes se joint au monde du football pour rendre hommage Ă  celui qui a Ă©crit un pan de l'Histoire de notre sport. Encore MERCI pour tout, Diego Maradona.

Par M.G