18 décembre 2020

🎥 ''Retrouver le goĂ»t de la victoire''

Patrick Collot

Dimanche après-midi (15h), les Canaris accueillent Angers SCO pour le compte de la 16ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Patrick Collot fait le point avant ce nouveau rendez-vous à domicile, le dernier de l'année 2020 à La Beaujoire.



LE POINT SANTÉ

Patrick COLLOT, Entraîneur du FC Nantes : "Pas d’évolution par rapport au match de mercredi si ce n’est que Mehdi Abeid sera de retour après sa suspension. Kalifa Coulibaly, Anthony Limbombe, Roli Pereira de Sa et Jean-Kévin Augustin poursuivent leur remise en forme."

LE MATCH DE REIMS

"J’ai revu le match et on a fait un retour ensemble, avec les joueurs. Ce qu’il en ressort, c’est que malgré tout, dans le contenu du match et sur ce qu’on a réussi à produire à Reims avant le premier but et notre passage à vide, c’était plutôt encourageant. Bien sûr, j’ai montré ces dix minutes de passage à vide mais dans le contenu et dans l’investissement des garçons, c’était très intéressant. J'ai voulu positiver sur ce qu'on a bien fait. Si on analyse bien la rencontre, on a eu la mainmise.
Malheureusement, c'est vrai que sur quelques situations, on a été mis à défaut et on l'a payé cher. Mais il faut bien analyser et regarder ce qu'il s'est passé sur le terrain, ce qu'on a pu créer et les problèmes qu'on a pu poser à l'adversaire. J'ai trouvé l'équipe entreprenante et on a osé agresser cette formation rémoise. Sincèrement, on a fait le match qu'on voulait faire mais on n'a pas été récompensé de nos efforts."

DE LA FRAGILITÉ AFFICHÉE

"Oui, aussi. Mais toutes les équipes qui sont en train de se battre pour sortir de cette zone de turbulence sont toujours fragiles. Il faut encore s'appuyer sur ce qu'on a bien fait, continuer à travailler et gommer les erreurs qui se payent cash. Aujourd’hui, dès que l'adversaire a une occasion, on la paye cher. Il faut corriger ces petites erreurs. "

CE QU'IL A MANQUÉ

"On n'a pas été performant des les surfaces de vérité. Que ce soit offensivement ou défensivement. On doit tuer le match et c'est aussi ce que j'ai dit aux joueurs. C'est une prise de responsabilité dans ces zones importantes, pour s'améliorer, gagner et avancer dans ce championnat."

LES POINTS POSITIFS

"Le groupe est réceptif à ce que j'essaie de mettre en place, c'est-à-dire la mise sous pression de l'adversaire, le cadrage du porteur pour mieux récupérer le ballon, essayer de le récupérer plus haut. Par rapport au match de Dijon et de Reims, je pense qu'il y a eu une progression intéressante et je m'appuie sur ce que je vois."

IL Y A TOUJOURS UN PASSAGE À VIDE...

"Pourquoi ? Comment ? On affiche une certaine fébrilité, on fait les mauvais choix et ça se paie cash ! Il faut essayer de se montrer plus rigoureux pour faire moins d'erreurs et ne pas offrir la possibilité de s'en servir pour nous punir. À Reims, on mène au score et on voit l'adversaire revenir alors qu'on a la maîtrise du match. Ensuite, au lieu de positiver et de continuer à jouer, on enchaîne les difficultés et les erreurs. Il faut que les joueurs montrent plus de caractère dans ces instants, qu'on sache réagir de manière collective et surtout ne pas baisser la tête, tout en effaçant les moments de doute."

L’ENCHAÎNEMENT DES MATCHES POUR RÉAGIR

"Le football, c’est une remise en question à chaque match. Que l'on soit dans une situation positive ou négative. Ça, c'est l'avantage. Chaque histoire est différente de match en match. Il faut essayer de progresser, d'avancer et de ne pas répéter les erreurs qu'on est en train de commettre. Malgré la situation, les joueurs ont semble-t-il eu une prise de conscience. Maintenant, il faut vite obtenir des résultats."

LA CONFIANCE

"Elle ne reviendra que si on a des résultats c'est aussi simple que ça. Seuls les résultats que l'on va pouvoir obtenir sur le terrain nous permettront de gagner en confiance et de ramener un peu de joie au sein de l'équipe, du Club."

LE FAIT DE MENER AU SCORE

"On a eu la chance de mener deux fois au score (Dijon, Reims). Malheureusement, on n'a pas su garder cet avantage-lĂ . Il faut continuer et se projeter sur le match face Ă  Angers."

ANGERS SCO

"C'est une équipe qui reste sur trois victoires et un nul hors de leurs bases. À l'extérieur, ils obtiennent de bons résultats. Ce sera un match difficile mais c'est une rencontre que l'on va préparer du mieux possible. Tout le monde a envie de gagner ce match. On devra se montrer discipliné, organisé et entreprenant pour battre cette formation, tout en essayant de ne pas se faire contrer car Angers va très vite vers l'avant, avec des arguments offensifs très intéressants."

LE RÔLE DE L'ENTRAÎNEUR

"Un entraîneur est en réflexion permanente, que ça fonctionne ou pas. J’essaie d’utiliser l'effectif au mieux dans l’enchaînement de ces matches-là, pour qu'on soit le plus performant possible. C’est une réflexion quotidienne."

LE CLIMAT ACTUEL

"Tout influe. Les résultats, les prestations des joueurs, les problèmes qu'il peut y avoir, l'environnement extérieur. Maintenant, c'est la situation du moment et il faut faire face à ça. C'est à nous de trouver les solutions et les réponses pour essayer d'avancer et de retrouver le goût de la victoire."

LE LEADERSHIP

"Quand on connaît des moments compliqués, il faut savoir relever la tête et faire preuve de caractère. Je pense que les joueurs ont eu un investissement très intéressant à Reims. Il y a quand même du mieux. Concernant le leadership, c'est aux joueurs de le dégager et de se montrer. Certains doivent se dévoiler dans ces moments-là. Si on manque de leaders, il y a des joueurs qui doivent exister, "sortir du bois" pour amener de la personnalité dans le groupe. On a besoin de ça."

UN "ABOYEUR" DANS L'ÉQUIPE ?

"Je n'ai pas vu "d'aboyeur". Par contre, j'ai vu après le 3ème but rémois, notre capacité à revenir dans le match avec une certaine maîtrise, en essayant aussi d'égaliser. L'équipe a continué à jouer, sans s'écrouler. Je ne fais pas de "positive attitude". Je ne juge que ce que je vois sur les images. Le plus important, c'est la prise de conscience collective."

LES PENALTYS CONCÉDÉS

"Les penaltys sont souvent sifflés suite à une action impliquant les mains. Très souvent même. Les arbitres décident aidés par le VAR pour juger. On ne comprend pas toujours toutes les décisions mais c'est ainsi. On les subit favorablement ou défavorablement. Aujourd'hui, c'est plutôt en notre défaveur. Que faire face à ça ? Il n'y a pas de solution sauf peut-être, se montrer plus solide et concéder moins d'occasions pour que l’adversaire soit encore moins dans nos 18 mètres. Après, il faudra m'expliquer comment faire pour sauter et prendre l'impulsion, les bras collés au corps. J'entends, je vois, on m'explique des choses et parfois je trouve ça totalement incroyable mais ce n'est pas moi qui décide."

L'UNION SACRÉE

"Plus on sentira du positif autour du Club, mieux ce sera pour nous, pour le FC Nantes et l'équipe. Maintenant, il y a du mécontentement, je l'entends bien. Mais plus on sera solidaire, mieux le Football Club de Nantes se portera."

LES ENCOURAGEMENTS DU PRÉSIDENT

"Les résultats sont très importants pour le Président. Bien sûr qu'il est proche de nous, qu'il échange et qu'il nous encourage. Il ne faut pas en douter une seconde !"



FC Nantes - Angers SCO

16ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 20 décembre 2020, 15h
Stade de La Beaujoire


Par M.G, J.J