25 décembre 2020

''On prend le temps de bien faire les choses''

Tanguy FĂ©tiveau

À quelques jours des vacances, l'entraîneur de l'équipe D2F du FC Nantes, Tanguy Fétiveau s'est confié pour fcnantes.com sur la période traversée, la suspension provisoire de la compétition et sa façon de gérer ce moment particulier avec son groupe. Entretien.

Tanguy, voilà quelques semaines que le championnat s’est arrêté, comment allez-vous ?

Tanguy FÉTIVEAU : "Ça va, merci. L’ensemble du staff et les joueuses vont bien. On part en vacances en ayant le groupe au complet, cela signifie qu’a la reprise nous aurons l’ensemble de l’effectif à disposition et c’était un enjeu important pour nous. Nous sommes aussi contents de partir en congés."

Un groupe au complet à la reprise, cela signifie que ce mois d’interruption a permis aux joueuses blessées de peaufiner leur retour ?

"Oui, cela a permis les fins de plusieurs convalescences sur les blessures longues mais également de gérer les petits bobos en prenant un peu plus le temps qu’en période de compétition. Comme depuis le début l’année, le travail est bien fait en kiné et en réathlétisation avec Thomas (kinésithérapeute de la section). Il est ensuite adapté sur le terrain et permet de ne pas avoir de rechute."

La période est assez délicate. Comment on gère ce contexte en tant que coach ? Comment arrive-t-on à garder son groupe concerné ?

"On n’invente rien ! Je pense que comme tout le monde, on se fixe des objectifs différents sur des temporalités différentes. On prend le temps de bien faire les choses et d’être sur un travail plus qualitatif. C’est vrai que parfois il y a des périodes un peu plus difficiles liées à l’arrêt des compétitions. Mais depuis la reprise il y a des moments enthousiasmants donc on poursuit sur cette bonne dynamique."

Dans ce contexte, on adapte plus un management de l’humain ou on reste un management sportif ?

"Alors nous avons fait le choix de rester sur le côté technique, j’espère que l’on reste quand même humain (rire). Nous avons choisi de prendre le temps d’échanger avec les joueuses sur la partie athlétique avec l’analyse de bilans et de différents tests. Nous avons pu fixer des objectifs individuels que nous n’avons pas l’habitude de fixer en cours de saison.
Maintenant sur l’accompagnement des joueuses et le fait de libérer la parole, j’ai fait le choix d’attendre d’avoir une date de reprise pour commencer ce travail-là. En toute franchise, j’avais peur que les choses évoquées il y a un mois soient oubliées fin janvier. Donc on a préféré attendre d’avoir une date en ligne de mire pour aborder cet aspect.
En début de saison on fonctionnait ainsi, ça a porté ses fruits donc je pense que les filles sont habituées à ce fonctionnement. Nous avons donc gardé le même leitmotiv."

Tu parles d’objectifs en ligne de mire, de reprise. Ccomment se projette-t-on sur les prochaines échéances ?

"Pour nous, la reprise se fera le 4 janvier. Toutefois, je ne me projette pas dans l’incertitude, non pas par indécision, mais parce que le fait d’aller trop loin dans des scenarii représente une perte de temps. Je crois en notre force d’adaptabilité. Les scenarii sont déjà plus ou moins ébauchés dans nos têtes donc on sera en mesure d’être réactif quand une date se présentera et on se remettra dans la routine de la compétition."

Durant cette pause forcée, les supporters ont montré leur soutien et leur impatience à vous revoir, avez-vous un message pour eux ?

"Oui, tout a d’abord, je voudrais remercier le club pour le travail fourni autour de l’équipe et de la section féminine. Je trouve que le travail qui est fait est beau, pour dire le mot, et les retours sont positifs. Il y a de plus en plus d’engouement autour à la section féminine et nous avons hâte de jouer devant eux. Le rendez-vous était initialement prévu à Marcel-Saupin face à St-Malo. Ce n’est que partie remise. Maintenant, c’est à nous de faire en sorte que l’histoire continue. Elle sera belle s’il y a des enjeux à suivre donc ce sera à nous de travailler pour mener ce projet démarré il y a 8 ans, en 2012, à sa réussite."

Les fêtes de fin d’année approchent. Qu’est-ce- qu’on peut souhaiter à la section féminine pour la fin d’année ?

"Du repos, comme pour tout le monde, de décompresser un peu. C’est une tension différente de ne pas avoir la compétition mais de devoir trouver des stratégies pour maintenir le cap. Donc, nous souhaitons, aux joueuses, comme à tous ceux qui nous suivent, du repos, de profiter en famille de ces derniers moments avant, on l’espère, une reprise et des week-ends bien chargés !"

Que peut-on te souhaiter Ă  titre personnel ?

"Je ne le souhaite pas qu’a moi, je le souhaite pour le Club avant tout : que l’on atteigne nos objectifs. Je crois que les choses sont suffisamment bien lancées et structurées pour dire que quoiqu’il arrive, il n’y aura pas de coup d’arrêt. La section féminine du FC Nantes est un bébé qui a bien grandi. Qu’il y ait une montée ou pas, il continuera sa progression et on peut faire ce souhait-là ensemble."

Par M.E


Partenaires Principaux
Vivacy Macron

Partenaires Officiels
Shell Crédit Mutuel La Belle Equipe Charnel Fruits Minoterie Bourseau Vite Mon Marché AJP Immobilier Les Toits de Fred

×