05 janvier 2021

🎥 ''C'est Ă  nous de rĂ©pondre prĂ©sent''

Nicolas Pallois

En conférence de presse, lundi, Nicolas Pallois est revenu sur les premiers jours d'entraînement sous les ordres du nouvel entraîneur, Raymond Domenech, avant un match important face au voisin rennais, mercredi.



Comment se sont passés les premiers jours avec Raymond Domenech ?
Nicolas Pallois :
Ça s'est bien passé. On a bien travaillé après les fêtes, physiquement. Je pense que tout le monde est apte à jouer. C'est une bonne chose.
Les premiers jours, on a surtout couru et travaillé physiquement. Ensuite, on a travaillé trois systèmes. Je ne sais pas du tout dans lequel on va jouer, mais tout le monde a adhéré aux systèmes et au discours du coach. Il nous a expliqué comment se placer et évoluer sur le terrain. Ce sera à nous dans les jours à venir et surtout en match de répondre présent.

Il y a souvent des changements Ă  Nantes...
Nicolas Pallois :
C'est le cas dans beaucoup de clubs. Je suis passé à Bordeaux où il y a eu aussi des changements, même en cours de saison. Ça fait partie du football aujourd'hui. Il faut faire avec et, pour nous les joueurs, répondre présent avec chaque entraîneur.
Dans tous les clubs, c'est tendu. Il faut faire avec. Oui, c'est tendu, les résultats ne sont pas là. On a besoin de points pour avancer au classement. Ça ira mieux par la suite.
Il n'y a pas beaucoup de clubs où le staff reste longtemps, comme les joueurs d'ailleurs. Il faut s'adapter. On fait le maximum pour le groupe et pour le club. Si on n'a pas de bons résultats, c'est avant-tout notre faute et pas forcément celle d'un coach. C'est à nous de faire le maximum sur le terrain.

Qu'est-ce que le coach vous apporte ?
Nicolas Pallois :
Il y a peut-ĂŞtre un peu de sourires sur le terrain, tout le monde est Ă  l'heure... Il faudra - au-delĂ  d'une bonne ambiance - jouer et donner le maximum pour l'Ă©quipe.
Tous les coaches sont exigeants. C'est aussi aux joueurs d'écouter et de faire. Dès qu'il y a un nouveau coach, les joueurs veulent faire plus. Ça se passe bien aujourd'hui.
Le coach, je ne le connais pas du tout. La réputation ? C'est vous qui faites la réputation d'un joueur ou d'un coach. Je ne regarde pas le passé. On est là pour travailler ensemble, faire du mieux possible pour le club.

Certains joueurs ont-ils été surpris ?
Nicolas Pallois :
Non, je ne pense pas. Après, il faut leur poser la question. On a déjà eu des grands noms ici. C'est à nous de répondre présent, d'entendre et de faire pour refléter le discours du coach le week-end.

Une personnalité différente de Christian Gourcuff ?
Nicolas Pallois :
Chaque entraîneur est différent. Il y a eu ici Ranieri, Cardoso, Halilhodzic, Gourcuff... chaque staff est différent, avec un discours différent. C'est à nous de nous adapter.

Comment as-tu vécu la présence des supporters pour la reprise avec une musique en fond ?
Nicolas Pallois :
Les supporters sont mécontents. Je peux l'entendre. On est sur le terrain pour s'entraîner et faire le maximum.
C'était une séance de course. Musique ou pas, je fais le maximum. C'est à nous de donner une réponse positive sur le terrain et de prendre des points.

Est-ce le physique qui a fait défaut sur la première partie de saison ?
Nicolas Pallois :
Non. On a le même préparateur physique. On travaille, on fait le maximum sur le terrain. Je pense que le problème n'est pas physique. C'est à nous de faire le maximum sur 95 minutes.

En tant que capitaine, es-tu l'interlocuteur privilégié de Raymond Domenech ?
Nicolas Pallois :
On a échangé un peu. C'est à lui et à moi de faire passer le message à tout le monde. Mais c'est avec le temps que ça s'enchaînera.

Une gestion paternaliste ?
Nicolas Pallois :
Il fait des séances où tout le monde écoute, tout le monde fait les efforts et tout le monde a le sourire. On fait quand même un métier... c'est à nous de donner le maximum sur le terrain. Ça ne fait que quatre jours. On va apprendre à se connaître et ça viendra tout au long de la saison.

Le match face Ă  Rennes reste-t-il particulier ?
Nicolas Pallois :
On sait que ça reste un match dans l'année que les supporters attendent avec impatience. Pour moi, c'est un match où on doit prendre des points. Que ce soit Rennes, Marseille, Lille... il faut prendre des points ! On sait que ce ne sont pas des matches faciles, mais on fera le maximum sur le terrain.


La fiche de Nicolas Pallois >>>


FC Nantes - Stade Rennais

18ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Mercredi 6 janvier 2021, 19h
Stade de la Beaujoire

Par F.C. et J.J.


×