18 février 2021

🎥 ''On a envie de faire un gros match contre Marseille''

Antoine Kombouaré

Après un succès décroché à Angers dimanche dernier pour son premier match en tant qu'entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré souhaite voir son équipe enchaîner, ce samedi à La Beaujoire face à Marseille (17h). Pour le technicien jaune et vert, ce rendez-vous est important afin de garder une dynamique positive. La semaine de travail, son apprentissage du groupe jaune et vert, son discours et ses idées de jeu, Antoine Kombouaré fait le point. Pour rappel, cette rencontre intervient dans le cadre de la 26ème journée de Ligue 1 Uber Eats.



LE POINT SANTÉ

Antoine KOMBOUARÉ : "Tout le monde est opérationnel. Il n’y a que les deux mêmes absents à savoir : Kalifa Coulibaly et Fabio. Si toutes les étapes de Kalifa (Coulibaly) se passent bien, normalement, lundi, il est avec nous. Concernant Fabio, ce sera la semaine suivante. En espérant qu’ils ne fassent pas de rechute."

JEAN-KÉVIN AUGUSTIN

"Il travaille mais selon moi, il n’est pas encore prêt à faire un match. Il est doté d’une très bonne mentalité de travail, s’accroche mais aujourd’hui, il y a des joueurs qui sont devant lui."

LA SEMAINE DE TRAVAIL

"Est-ce que j’ai été conforté dans ce que j’ai vu à Angers ? Je ne sais (il sourit). Par expérience, on peut faire des bonnes semaines de travail et le week-end, avoir de mauvaises surprises. Et inversement, jusque même la veille de match. Et il y a de belles surprises.
Ce qui est sûr, c’est que ça bosse. Il y a une bonne ambiance. L’idée, c’est que les joueurs aiment travailler, qu’ils viennent tous les jours avec le sourire et qu’on voit de la cohésion. J’insiste aussi sur le fait que les joueurs se donnent à fond dans le travail parce que pour faire des efforts et les répéter en match, il faut déjà être capable de les fournir à l’entraînement."

DONNER ENVIE AUX JOUEURS

"On est derrière eux. On a suffisamment de monde dans le staff pour être attentif, pour les booster, les encourager et être en permanence près d’eux. Il y a des séances qui ne sont pas toujours faciles. Le plus compliqué en étant footballeur de haut niveau, c’est l’exigence au quotidien, chaque jour. C’est valable lorsqu’il y a des résultats, comme dimanche dernier, afin d’être capable de rééditer la performance de travail, des efforts fournis à Angers, pour espérer et se donner des chances samedi."

LE GROUPE DANS LE DÉTAIL

"Je continue de découvrir le groupe, les joueurs. Nous sommes nombreux et j’apprends à connaitre les joueurs qu’ils sont mais surtout les hommes qu’ils sont également. Concernant les prestations des joueurs, bien sûr que sur le match d’Angers il y a eu de bonnes choses. Lors de ma présentation, j’avais dit que les joueurs étaient "mauvais". Je l’ai dit parce qu’ils sont 18èmes au classement. Si je suis venu ici, c’est que je pensais qu’il y avait de la qualité. Et aujourd’hui, je vois qu’il y a des bons joueurs capables de faire beaucoup mieux que ce qu’ils avaient pu montrer jusqu’à présent. Maintenant, il faut confirmer mon ressenti, confirmer ce que je vois. Et confirmer qu’il y a des bons éléments et un groupe capable de gagner les matches. C’est ce qu’on attend de nous."

GAGNER DES MATCHES

"Gagner des matches, ce n’est pas toujours facile. Parce qu’en face, comme samedi, il y aura un adversaire de qualité, qui nous est supérieur. Bien sûr que ça demande de l’investissement, de la rigueur dans les horaires, dans l’alimentation, dans le repos. Et ensuite, dans le travail, dans la répétition des efforts."

LUDOVIC BLAS

"Justement, on parle de Ludovic Blas, il a explosé ses chiffres sur le plan athlétique. Tant dans sa capacité de course, que dans l’intensité et le nombre de sprints effectués. Et ensuite, il se montre très efficace dans le jeu. C’est sûr qu’il y a plus de chances de réussir ses performances. Je suis attaché à ça. J’ai connu Ludo’ (Blas) à Guingamp et la difficulté le concernant, c’est de répéter ça. Il est attendu au tournant. Il sait. Comme les autres. Le concernant, il sait quels sont ses points forts et ce qu’il doit corriger, éviter de reproduire. Je pense que c’est un problème de relâchement. Il ne faut pas se relâcher et montrer sur le terrain, tous les jours, que c’est un bon joueur. Ça passe par des entraînements consistants."

LE DISCOURS AUX JOUEURS

"C’est surtout une prise de conscience des joueurs. Je pense qu’ils se sont dit qu’avec un 4ème entraîneur dans l’année, ils étaient sûrement les responsables et qu’il fallait se bouger un peu. Bien sûr que cette prise de conscience et mon arrivée peuvent coïncider à quelque chose de différent. Maintenant, c’est tellement fragile, éphémère. Je pars toujours du principe qu’il faut juger le travail sur la durée. J’attends de voir."

LE CONDITIONNEMENT MENTAL DES JOUEURS, LA CLÉ DU COACH ?

"J’espère que ce n’est pas que ma seule force. Je suis avant tout un entraîneur. Exigeant, avec du tempérament, si vous voulez. Mais je suis avant tout quelqu’un qui parle stratégie, tactique. Je suis surtout quelqu’un qui veut voir une équipe qui n’attend pas que ça se passe. Il y a ce qu’on partage avec les joueurs et ensuite, on peut voir ce qu’il se passe sur le terrain. Des joueurs actifs, dynamiques, qui jouent. La fatigue à la 85ème minute, je veux bien l’entendre. Mais on ne peut pas être fatigué dès l’entame de match. On peut parfois être surpris mais il doit y avoir une réaction."

JOUER SON JEU

"Bien sûr qu’on va informer au maximum les joueurs des points forts de cette équipe de l’OM. Mais après, il faut qu’on joue notre jeu. Savoir si on va faire la même entame que celle réalisée à Angers… celui qui sait que ça va se reproduire, je veux bien voir. On a envie de faire un gros match, une belle entame et on va travailler dans ce sens. Mais Marseille, ça reste Marseille. Une grande équipe avec de grands joueurs. L’OM est 6ème de notre championnat et nous sommes toujours 18èmes. On a toujours nos problèmes."

LE MATCH DE L’OM CETTE SEMAINE

"Je ne crois pas que ça influence sur de la fatigue en plus. Aujourd’hui Marseille est 6ème en championnat, 7ème équipe à l’extérieur. Sur les quatre derniers matches, il y a eu un nul, une victoire, une défaite et un succès en plus à Auxerre, en Coupe de France. Surtout, lors des deux derniers matches, il y un nul à Bordeaux en jouant à 9 contre 11 durant 30 minutes, puis un succès face à Nice hier soir (3-2). Donc c’est une équipe qui a retrouvé le goût de la victoire avec 4 points sur 6. Cette équipe, avec la confiance et ses joueurs de qualité. Ils savent que pour les quatre premières places c’est compliqué mais ils peuvent très facilement aller chercher Rennes. Ils viennent chez nous avec de la confiance. On sait que ce match sera compliqué. Alors oui, ça reste parfois fragile mais si j’ai à comparer avec nos résultats et notre classement, ils ont d’autres soucis. On est plus malade qu’eux."

KADER BAMBA, UN CHOIX DIFFICILE ?

"Imaginons qu’il démarre tous les matches mais ne marque pas. Et à chaque fois qu’il rentre, il marque. Vous faites quoi ? Je ne dis pas qu’il va tout le temps être remplaçant. Je vais faire mes choix, ne vous inquiétez pas. Ce qui m’importe c’est qu’il soit efficace pour l’équipe. Je le découvre, je sais ce qu’il vaut et quels sont ses points forts. Quelles sont aussi ses faiblesses. C’est un joueur important. Il y a les titulaires du jour, des entrants."

LES ENTRANTS

"Justement, il faut mettre en avant la qualité des entrants face à Angers. Nicolas (Pallois), tout le monde avait dit qu’il serait intéressant de voir comment il allait réagir en rentrant. Superbe rentrée. Marcus Coco, également. Et Kader fait aussi une belle rentrée avec son but derrière. Je pense aussi au jeune Batista (Mendy). Il a eu du mal au départ mais il a fini fort. C’est bien."

LES STATS PHYSIQUES DE L’ÉQUIPE

"Il y a une vraie différence, oui. Maintenant, si on fait ce travail sur le terrain et qu’on gagne à chaque fois, c’est tout bon. Si on fait ça et qu’il n’y a pas le résultat escompté, c’est décevant. Maintenant, ce que j’attends des joueurs, c’est de rééditer ses performances en match. Ça nous donnera les moyens d’embêter Marseille. Quand je dis qu’il faut faire un gros match sur le plan athlétique, ce n’est pas que sans ballon, pour défendre. On a fait des courses pour aller vers le but, pour aller de l’avant et faire remonter le bloc, soutenir les attaquants. On a su obtenir des situations, se montrer efficace. C’est bien."

LES CLUBS RACHETÉS EN LIGUE 1

"À part le Paris SG, l’OL, je crois que tous les clubs de l’élite sont susceptibles d’être rachetés. Ça fait partie du business. Que des gens veulent racheter le FC Nantes, ça fait plusieurs années que j’entends ça. J’ai dit aux joueurs qu’il ne fallait pas que ce qu’il se passe à l’extérieur soit quelque chose qui dérange. Et surtout que ce ne soit pas une excuse sur les performances ou les contre-performances de l’équipe. Je garde mon énergie sur les résultats. On a un match samedi face à Marseille et c’est ce qui me préoccupe actuellement."

DES CHOIX AFFINÉS DANS LE ONZE ?

"Je continue d’affiner ma réflexion sur le groupe, sur les joueurs. J’avais dit la semaine passée que j’avais mon équipe pour Angers, à un ou deux postes. Là, c’est pareil."



FC Nantes - O. Marseille

26ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Samedi 20 février 2021, 17h
Stade de La Beaujoire

Par M.G & J.J